espoir

espoir

n.m. [ de espérer ]
1. Fait d'espérer ; état d'attente confiante : Nous avons l'espoir de monter notre entreprise nous l'espérons rien ne peut la décourager attente confiance, espérance
2. Objet de ce sentiment ; personne en qui l'on espère : Elle est mon dernier espoir chance, espérance, possibilité un débutant prometteur
Dans l'espoir de (+ inf.) ou que (+ ind.),
en espérant que ou de : Dans l'espoir que vous m'accorderez un entretien.
Il n'y a plus d'espoir,
se dit en parlant d'une personne qui va mourir.

ESPOIR

(è-spoir) s. m.
Le fait même d'espérer. Attirer par l'espoir. J'ai bon espoir qu'il réussira.
Il n'a point son espoir au nombre des armées [MALH., II, 1]
Apprends-moi de nouveau quel espoir j'en dois prendre [CORN., Cid, I, 1]
Quittez le long espoir et les vastes pensées [LA FONT., Fabl. XI, 8]
Et que le refus qu'il a fait.... n'ait pas étouffé dans mon âme toute sorte d'espoir [MOL., Am. méd. I, 4]
Mais combien d'écrivains d'abord si bien reçus Sont de ce fol espoir honteusement déçus ! [BOILEAU, Sat. IX]
Mon espoir N'est plus qu'au coup mortel que je vais recevoir [RAC., Iphig. v, 2]
Je meurs dans cet espoir, satisfaite et tranquille [ID., ib.]
Et l'espoir malgré moi s'est glissé dans mon cœur [ID., Phèd. III, 1]
Sous espoir, dans l'espoir, en espérant.
Lâcher ce qu'on a dans la main, Sous espoir de grosse aventure, Est imprudence toute pure [LA FONT., Fabl. IX, 10]
Dans l'espoir d'élever Bérénice à l'empire [RAC., Bérén. II, 2]
En espoir, dans l'imagination qui espère.
Mes guerriers en espoir dépouillaient votre monde Des tributs éclatants qu'il recueille à Golconde [DELAV., Paria, I, 1]
Au plur.
Alors je revis en moi-même Les doux espoirs, les bizarres pensers [VOIT., dans GIRAULT-DUVIVIER]
Espoir est quelquefois appliqué au présent, parce que l'esprit humain transporte volontiers une idée de futur au présent.
Me cherchiez-vous, madame ? Un espoir si charmant me serait-il permis ? [RAC., Andr. I, 4]
Cet emploi est justifié par un emploi analogue d'espérer.
Ancien terme de mer. Petite pièce de canon mise sur le pont d'un vaisseau, et servant à favoriser les descentes.

SYNONYME

  • ESPOIR, ESPÉRANCE. Ces deux mots sont très voisins, ne différant que par un suffixe qui est dans espérance et qui manque dans espoir. Espoir est le substantif du verbe espérer, sans aucun suffixe, comme garde l'est de garder, et par conséquent équivaut exactement à l'infinitif pris substantivement ; l'espoir ou l'espérer c'est la même chose. Espérance dérive du participe présent ; c'est l'état de l'âme de l'espérant. Par conséquent, espoir a un sens plus général, plus indéterminé qu'espérance ; et dans le vers célèbre de la Fontaine : " Quittez le long espoir et les vastes pensées ; " espoir seul convient, espérance serait impropre. À part cette nuance, espoir et espérance se confondent.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et je cuit [crois] bien au mien espoir [d'après l'espoir que j'ai] Que.... [, Couci, IV]
    Benoit soit li hardemens Où j'ai pris si bon espoir [, ib. XI]
    Tost auront perceü l'engin de felonie ; Espoir [sans doute], il manderont partout leur baronie [, Sax. X]
  • XIIIe s.
    Mais un espoir m'a tant reconforté [LE COMTE D'ANJOU, Romancero, p. 124]
    Et espoir il leur en prendra pitié [VILLEH., XLII]
    En assembler tresor [elle] avoit mis son espoir [, Berte, LXV]
    Bien le voudroit Pepins, ainsi com j'ai l'espoir [, ib.]
    Mais, espoir, ce n'iert [ne sera] mie tost, Grans biens ne vient pas en poi d'ore [, la Rose, 2038]
  • XVe s.
    Les gardes de la porte commencerent à corner et à esmouvoir ceux de la ville, qui, espoir [peut-être], dormoient encore, car il estoit moult matin [FROISS., I, I, 254]
    Plusieurs menues folies auxquelles ledit mignon trop se donnoit d'espoir [LOUIS XI, Nouv. VII]
  • XVIe s.
    Un vain espoir qui de vent nous vient paistre [RONS., 1]
    Ainsi j'alloy sans espoir [crainte] de dommage [ID., 34]
    L'age vole tousjours sans espoir de retour [ID., I, 657]
    Seize pataches de 25 à 30 tonneaux, garnies d'espoires [canons] de fonte et de quelques moiennes [pièces d'artillerie] [D'AUB., Hist. III, 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. esper ; du latin speres, qui se trouve dans Ennius. Espoir dans l'ancienne langue avait un emploi élégant : il signifiait peut-être, qui l'a remplacé.

espoir

ESPOIR. n. m. Le fait d'espérer. Mettre son espoir en Dieu. Espoir trompeur. Vain espoir. Doux espoir. L'espoir qui le flatte. Je n'ai d'espoir qu'en vous. L'espoir d'une récompense. L'espoir de réussir. C'est là mon dernier espoir. Ce mot est rare au pluriel; on le dit pourtant quelquefois dans la poésie et dans le style soutenu. De longs espoirs. De doux espoirs. De vains espoirs.

Il désigne par extension la Chose espérée. Changera-t-il? C'est mon espoir. Confiez-moi tous vos espoirs.

espoir

Ferme espoir, Bona spes.

Espoir où on ne voit point d'asseurance, Caeca expectatio.

Cela se doibt donner au dernier espoir, quand il n'y a plus d'espoir, Dari debet in summa desperatione.

Parler à aucun sans aucun espoir, Desperanter cum aliquo loqui.

Espoir nous conduit à penser cette chose, Deducit nos spes ad eam cogitationem.

Avoir espoir, Spem secare, Habere spem, In spe esse.

N'avoir plus d'espoir, Spem abiicere, Desperare, Deserere spem.

N'avoir plus d'espoir de sauver ses biens, Desperare suis fortunis.

Donner espoir, Spem proponere.

A force de remonstrances faire entrer aucun en quelque espoir, In spem impellere.

Mettre en espoir, In spem inducere.

Oster tout espoir, Praecidere spem alicuius rei, Auferre spem.

Perdre espoir de pouvoir parvenir à la sapience, Despondere sapientiam.

espoir

Espoir, id est, Esperance, Spes.

espoir


ESPOIR, s. m. [Es-poar: 1reè moy. — Il n'a point de pluriel. On dit à plusieurs persones comme à une seule, votre espoir et non pas vos espoirs.] Espérance. Suivant Bouhours, on peut se servir d' espoir en prôse comme en vers, excepté quand on parle de la 2de vertu Théologale, car alors il faut dire Espérance. Suivant La Touche, espoir est meilleur en poésie qu'en prôse. L'Acad. le met sans remarque. Nous croyons que l'opinion de Bouhours est la mieux fondée, mais qu'espoir est plus du discours soutenu que du style familier. "Espoir trompeur: vain espoir. "Je n'ai d'espoir qu'en vous, etc. Suivant M. l'Ab. Roubaud, l'espérance s'étend sur tous les genres de bien que nous désirons d'obtenir: l'espoir s'adresse proprement à cette sorte de biens, dont nous désirons le plus ardemment la possession, et dont la privation serait pour nous un malheur. Vous parlez d'espoir, lorsqu'il s'agit de votre salut, de votre vie, de votre bonheur, de votre fortune, etc. Vous parlez d'espérance et vous ne parlez pas d'espoir, lorsqu'il ne s'agit que d'un objet agréable, ou simplement utile, etc. — Vous trouverez généralement l'espoir apliqué à de grands objets, tandis que l' espérance s'abaisse jusqu'aux plus petits Synonymes Français.
   REM. 1°. Espoir régit de devant les noms et les verbes. "L'espoir de la récompense ou d' être récompensé anime les hommes dans leurs travaux.
   2°. Le sens propre d'espoir ne regarde que des chôses, qui sont à venir. Racine l'aplique à des chôses présentes.
   ...Me cherchiez-vous, Madame,
   Un espoir si charmant me seroit-il permis?
Pour mieux comprendre le défaut de propriété dans l'emploi de ce mot, il n'y a qu'à mettre la phrâse en prôse. "Madame, me seroit-il permis d'espérer que vous me cherchiez? On sent que croire étoit le terme propre. D'OLIV. — C'est l'anglicisme que nous avons relevé au mot Espérer. Rem. n°. 5°.

Synonymes et Contraires

espoir

nom masculin espoir
Traductions

espoir

Hoffnung, Zuversicht, hoffnungsloshopehoop, uitzicht, verwachtingייחול (ז), מקווה (ז), משאלת לב (נ), סיכוי (ז), ציפייה (נ), תוחלת (נ), תקווה (נ), צִפִּיָּה, יִחוּל, תִּקְוָהesperançahåbελπίδαesperoesperanzaامیدvonsperanzahåpnadziejaesperançahopp, förhoppning, förväntanumutнадеждаأَمَلnadějetoivonada希望희망ความหวังniềm hy vọng希望希望 (ɛspwaʀ)
nom masculin
attente et désir que qqch arrive avoir l'espoir de revenir un jour être plein d'espoir

espoir

[ɛspwaʀ] nm
(= sentiment) → hope
l'espoir de qch → the hope of sth
l'espoir de faire qch → the hope of doing sth
avoir bon espoir que ... → to have high hopes that ...
garder l'espoir que ... → to remain hopeful that ...
sans espoir [personne] → without hope; [amour] → hopeless
(= personne) → contender, hopeful
un espoir de la boxe → a new boxing contender, one of boxing's hopefuls
un espoir du ski → a new skiing contender, one of skiing's hopefuls