esquisse


Recherches associées à esquisse: ébauche

esquisse

n.f. [ it. schizzo, dessin provisoire ]
1. Première forme, traitée à grands traits, d'un dessin, d'une peinture, d'un plan architectural.
2. Plan sommaire d'une œuvre littéraire et de ses parties : L'esquisse d'un scénario canevas
3. Recommandation officielle pour rough.
4. Fig. Commencement d'une action : Il a interprété cette remarque comme une esquisse de compliment amorce, début, ébauche

ESQUISSE

(è-ski-s') s. f.
Terme de peinture. Premier plan d'un ouvrage. Esquisse au crayon, à la plume, au pinceau.
Les esquisses ont communément un feu que le tableau n'a pas [DIDER., Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 206, dans POUGENS.]
L'esquisse même a sa manière qui n'est pas celle de l'ébauche [ID., ib. p. 206]
L'esquisse est l'ouvrage de la chaleur et du génie, et le tableau l'ouvrage du travail, de la patience, des longues études et d'une expérience consommée [ID., Salon de 1767, t. XIV, p. 434]
Fig.
[L'oiseau-mouche] Vif, prompt, gai, de la vie aimable et frêle esquisse, Et des dieux, s'ils en ont, le plus charmant caprice [DELILLE, Trois règnes, VII]
Terme de sculpture. Premier modèle qu'on fait en terre cuite ou en cire.
Par extension, il se dit des ouvrages d'esprit. Une esquisse littéraire. Une esquisse philosophique.
C'est l'esquisse d'un discours ; la passion ne fait que des esquisses [DIDER., Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 450]

SYNONYME

  • ESQUISSE, ÉBAUCHE. L'esquisse est séparée du tableau, dont elle est comme le plan ; et l'ébauche se fait sur le tableau même : elle en est le commencement. Marmontel a péché contre cette distinction quand il a dit : On appelle esquisse en peinture un tableau qui n'est pas fini, mais où les figures, les traits, les effets de lumière et d'ombre sont indiqués par des touches légères, Élém. littér. Œuvres, t. VII, p. 311, dans POUGENS. Il faut ajouter qu'ébauche emporte toujours l'idée d'un ouvrage non achevé, tandis que l'esquisse est complète si l'on n'a besoin que d'elle : on peut avoir l'idée d'un tableau par une esquisse, on ne l'a pas par une ébauche.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Esquiche [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. esquicio ; ital. schizzo ; du latin schedius, fait sur-le-champ ; en grec, le terme se traduit par faire à la hâte ; i pour e, comme dans le bas-latin scida pour scheda.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ESQUISSE. Ajoutez :
  • Terme de l'École des beaux-arts. Composition peinte à la grosse, devant servir de projet à un tableau. L'École des beaux-arts publie tous les ans le sujet de l'esquisse peinte mise au concours ; si, dans ce cas spécial, on ajoute peinte, c'est pour ôter aux concurrents tout prétexte de faire une composition dessinée.

esquisse

ESQUISSE. n. f. T. de Beaux-Arts. Premier trait d'un dessin; ébauche, essai en petit d'un ouvrage de peinture, de sculpture ou d'architecture. Esquisse au crayon, à la plume, au pinceau. Faire l'esquisse d'un tableau. Ce peintre doit peindre cette galerie, il nous a montré ses esquisses. J'en ai vu l'esquisse. Tracer une esquisse.

Il se dit, figurément, en parlant des Ouvrages de l'esprit. L'esquisse d'un poème, d'un ouvrage dramatique. Une esquisse rapide.

On dit par extension L'esquisse d'un mouvement de retraite. L'esquisse d'une manoeuvre.

esquisse


ESQUISSE, s. f. ESQUISSER, v. a. [Èski-ce, ; 1re è moy. 3e e muet au 1er, é fer. au 2d. — M. Retif ou son Imprimeur, écrit exquisse avec un x: c'est une faûte grossière. Le P. Bufier écrit esquice. C'est qu'il s'était fait une Ortographe particulière qu'il raprochait le plus qu'il pouvait de la prononciation.] Esquisse, premier crayon d'un Ouvrage des Peintres, ou premier modèle que font les Sculpteurs en terre ou en cire. Esquisser, faire une esquisse. "Ce Peintre a fait l'esquisse de son tableau. "Il en a esquissé l'idée etc.~
   Esquisse, ébaûche (synon.) L'ébaûche est la première forme qu'on a donée à un Ouvrage: l'esquisse n'est que le modèle incorrect et touché légèrement. — Ainsi quand on dit d'un tableau, j'en ai vu l'esquisse, on fait entendre qu'on n'en a vu que le premier trait au crayon (ou au pinceau); et quand on dit, j'en ai vu l'ébaûche, on fait entendre qu'on a vu le comencement de son exécution. — Esquisse ne s'emploie au propre que dans les Arts où l'on parle du modèle de l'ouvrage: ébaûche est aplicable à tout Ouvrage comencé, et qui doit s'avancer de l'état d'ébauche à celui de perfection. — Esquisse dit toujours moins qu'ébaûche, quoiqu' il soit peut-être moins facile de juger de l'ouvrage sur l'ébaûche que sur l'esquisse. (Encycl.) Beauzée, synon.
   Rem. Ces mots n'ont été dits, pendant long-temps que par les Peintres et les Sculpteurs. Depuis le milieu de ce siècle, ils ont été apliqués aux ouvrages de l'esprit, et nos Écrivains modernes, qui aiment à emprunter leurs métaphores des sciences les plus abstraites, n'avaient garde de négliger des termes, apartenans à des arts agréables. "Je n'ofre qu'une esquisse: d'autres feront le tableau. Coyer. "Ce n'est ici qu'une simple ébauche, un plan que j'esquisse, et que j'abandone à ceux qui pourront l'achever. Id. "Après avoir esquissé le tableau des temps malheureux où vêcut l'Hôpital, l'Auteur expose fort au long les dificultés que présente l'éloge de ce grand homme. L'Abé Grosier.

Synonymes et Contraires

esquisse

nom féminin esquisse
1.  Première forme d'une œuvre.
2.  Indications générales.
Traductions

esquisse

Skizze, Entwurfsketch, outline, design, storyboardschets, ontwerp, aanleg, krabbel, zweemהתוויה (נ), מרשם חטוף (ז), מתווה (ז), סקיצה (נ), רישום (ז), רשומת (נ), תווייה (נ), תיווי (ז), תרשים (ז), תַּרְשִׁים, הַתְוָיָה, רִשּׁוּם, סְקִיצָה, מִתְוָהsketsskizobosquejo, boceto, croquis, esbozoschizzo, progettoesboço, desenhoσχήμα, σκίτσοمُخَطَّطskicaskitseluonnosskicaスケッチ스케치skisseszkicэскизskissภาพร่างkaralamabức phác họa素描 (ɛskis)
nom féminin
1. ébauche l'esquisse d'une peinture
2. figuré commencement l'esquisse d'un sourire

esquisse

[ɛskis] nfsketch
l'esquisse d'un sourire → a hint of a smile
l'esquisse d'un changement → a hint of change