estampe

1. estampe

n.f. [ de estamper ]
Outil servant à estamper.

2. estampe

n.f. [ it. stampa, de stampare, imprimer ]
Image imprimée, le plus souvent sur papier, après avoir été gravée ou dessinée sur une matrice.

estampe

(ɛstɑ̃p)
nom féminin
art image obtenue à l'aide d'une planche gravée une estampe japonnaise

ESTAMPE

(è-stan-p') s. f.
Image imprimée par le moyen d'une planche gravée. Le cabinet des estampes.
Je ne doute pas que le vulgaire des peintres ne dise que l'on change de manière, si tant soit peu l'on sort du ton ordinaire ; car la pauvre peinture est réduite à l'estampe [POUSSIN, Lett. 7 avril 1647]
J'ai tout Callot, hormis une seule, qui n'est pas, à la vérité, de ses bons ouvrages ; au contraire, c'est un des moindres, mais qui m'achèverait Callot ; je travaille depuis vingt ans à recouvrer cette estampe [LA BRUY., XIII]
Terme de maréchalerie. Outil servant à estamper.
Terme de raffinerie. Mastic dont on garnit le fond d'une forme.
Terme de serrurerie. Outil pour river les boutons.
Terme d'orfévrerie. Plaque de fer gravée en creux, sur laquelle on frappe la feuille d'or ou d'argent dont on veut former ou couvrir un ornement quelconque.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour avoir taillié et feru en estampe grans quantité de très petits bacins [DE LABORDE, Émaux, p. 307]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. stampa (voy. ESTAMPER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ESTAMPE. Ajoutez :
  • Expressions de nouvelle estampe, s'est dit pour expressions d'un caractère nouveau.
    Ce style consiste en certaines expressions de nouvelle estampe, auxquelles ces orateurs de ruelle ont voulu comme clouer l'éloquence, pour parler comme eux [DE COURTIN, la Civilité française, p. 169, Paris, 1695]

SYNONYME

  • ESTAMPE, GRAVURE. Estampe, empreinte de la planche gravée : c'est le mot propre pour désigner l'image, l'espèce de tableau que l'on obtient par le moyen de la gravure en taille-douce.
    Il est plus correct et plus exact, en ce sens, de dire estampe que gravure ; c'est à tort que l'usage de cette dernière locution a prévalu depuis quelques années [BOUTARD, Dict. des arts du dessin, Estampe, 1826]

estampe

ESTAMPE. n. f. Image imprimée sur du papier, sur du vélin, par le moyen d'une planche de cuivre, d'acier ou de bois, qui est gravée. Estampe bien noire, bien nette, bien tirée. Les estampes du XVIIIe siècle.

En termes d'Arts, et spécialement en termes de Serrurerie et de Maréchalerie, il se dit de Certains outils qui servent à estamper.

estampe

Estampe, C'est à dire, Imprimerie, ou impression.

estampe


ESTAMPE, s. f. [Èstanpe: 1reè moy. 2e~ lon. 3e e muet.] On doit écrire et prononcer estampe, et non pas stampe, quoique ce mot viène de l'Italien stampare, qui signifie, imprimer. — Image que l'on tire sur du papier, sur du velin, etc. avec une planche de cuivre ou de bois gravée. "Livre d'estampes. "Il est curieux en estampes.
   Rem. Estampe se dit des gravûres détachées, ou de celles dont on fait des recueils; planche de celles qu'on joint aux livres. C'est parler improprement que de dire: "Il y a beaucoup d'estampes dans ce livre: il faut dire, beaucoup de planches.

Traductions

estampe

stamp, print

estampe

stampa

estampe

[ɛstɑ̃p] nfprint, engraving