estrif

ESTRIF

(é-strif) s. m.
Terme vieilli. Querelle, lutte.
En cet estrif la servante tomba [LA FONT., Serv.]
On écrivait aussi étrif.
Pendant l'étrif, D'un ton plaintif [je] Dis chose telle [LA FONT., Poésies mêlées, V]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Commenciez est li dex [deuil] et li estris [, Ronc. p. 72]
  • XIIIe s.
    Ensi remest [resta] ceste chose en estrif [H. DE VALENC., XXI]

ÉTYMOLOGIE

  • Hainaut, estrive ; provenç. estris et estrit, dernière forme qui conduit Diez à regarder ce mot comme dérivant de l'ancien haut allem. strît, combat ; angl. to strive. On cite aussi le gaélique stri, strigh, combat. L'anglais strife vient du français.