étroit

(Mot repris de etroite)

étroit, e

adj. [ lat. strictus, p. passé de stringere, serrer ]
1. Qui a peu de largeur : Une jupe étroite étriqué, juste, moulant ; ample, large
2. Fig. Qui manque d'envergure : Des idées étroites mesquin
3. Qui lie fortement : Ils entretiennent d'étroites relations intime
4. Sout. Qui contraint fortement : Le chômage les maintient dans une étroite dépendance de leurs parents strict ; vague
À l'étroit,
dans un espace trop petit : Elle se sent à l'étroit dans son studio.

étroit

ÉTROIT, OITE. adj. Qui a peu de largeur. Chemin étroit. Rue étroite. Cette toile, cette étoffe est étroite. Votre manteau est trop étroit. Des bas, des souliers trop étroits. Limites étroites se dit figurément de Limites, de bornes rapprochées à une faible distance de telle façon que l'étendue qu'elles enserrent est étroite.

Fig. et fam., C'est un cerveau étroit, un génie étroit, un esprit étroit, se dit de Quelqu'un dont les vues, les idées ont peu d'étendue et qui se montre intolérant à l'égard de ce qu'il ne comprend pas.

Il se dit en parlant de Ce qui a peu d'extension, de ce qui est fort limité. Le cadre de notre journal est trop étroit pour permettre ce genre d'études. Dans le cercle étroit de ses relations. Fig., Étroite alliance, étroite amitié, étroite union, étroite familiarité, étroite correspondance, liaison fort étroite, Alliance, amitié, union intime, etc.

Il se dit aussi figurément d'une Situation où l'aisance fait défaut, où les privations sont nécessaires. Il mène, faute de ressources, une vie assez étroite.

Il signifie aussi, figurément, Qui est selon la rigueur de la loi, de l'ordre, ou qui n'est pas susceptible d'extension. Cela est de droit étroit. Étroite justice. Étroite défense. Obligation étroite. Règle étroite. Les frères mineurs de l'étroite observance.

Prendre quelque chose dans le sens étroit, L'entendre, l'interpréter dans toute la rigueur de la lettre.

En termes de l'Écriture, La voie étroite, le chemin étroit, La voie, le chemin du salut, par opposition à La voie large, c'est-à-dire Le chemin de la perdition.

À L'ÉTROIT, loc. adv. Dans un espace étroit. Vous êtes logé fort à l'étroit.

Fig., Être à l'étroit, vivre à l'étroit, N'avoir pas les commodités de la vie.

étroit


ÉTROIT, OITE, adj. ÉTROITEMENT, adv. [É-troa, troa-te, teman: 1re é fer. 3e e muet.] Plusieurs prononcent étrè, étrè-te, étrèteman. Richelet veut qu'on prononce de la sorte, mais il se contredit; car à étroitement, il dit, prononcez étroitement. Brébeuf écrit étrète, et le fait rimer avec des noms terminés en ète, ou aite.
   Il suit en indompté des ardeurs indiscrètes,
   La terre dans son coeur a des bornes étrètes.
Âilleurs il le fait rimer avec faite, participe du v. faire, en lui conservant son ortographe ordinaire.
   Donc, si tu te souviens de l'alliance étroite
   Que doit, le Grand Pompée, entre nous avoir faite.
   La Fontaine écrit aussi étrète, et le fait rimer avec belette. La plupart de ceux qui prononcent l'è moyen, ne laissent pas de l'écrire avec la dipht. oi: mais cette prononciation ne vaut rien, même dans la conversation.
   ÉTROIT, au propre, qui a peu de largeur: chemin étroit, rue étroite, habit étroit, robe trop étroite, etc. = Au fig. génie étroit, esprit étroit, et proverbialement front étroit, crâne étroit, génie, esprit de peu d'étendûe, homme qui a peu de jugement. = En morale, il se dit par oposition à relâché. "Droit étroit; étroite défense, étroite observance. "Conscience étroite, le chemin étroit, la voie, la porte étroite. "Les mondains, les ambitieux... donent de l'importance aux moindres objets. En ce genre, les Grands ont l'âme plus étroite que le simple peuple. P. Berthier. "Il n'y a rien de si étroit que le coeur d'un scrupuleux. Id. = À~ l'étroit, adv. Dans un espace étroit. "Logé à l'étroit. — "Être à l'étroit, réduit à l'étroit, vivre à l'étroit, être pauvre.
   Rem. Au masculin, étroit aime à suivre. M. Racine le fils, dit de la raison, qu'elle,
   Pour vouloir tout aprendre, ôsa d' un pas rebelle,
   Sortir du cercle étroit que Dieu trace autour d'elle.
   Au féminin, il peut précéder élégamment. "Le retranchement du superflu, et l'étroite mesure du nécessaire, caractérisent l'état religieux. — Il y a même des ocasions où il doit, selon l'usage, marcher devant; l'étroite observance, étroite défense, et non pas observance étroite, défense étroite. Il y en a d'aûtres où il doit toujours marcher après, comme la conscience étroite, la voie étroite, et non pas l'étroite voie, l'étroite conscience.
   ÉTROITEMENT, adv. À~ l'étroit. "Logé étroitement. = Extrêmement. "Étroitement uni. = À~ la rigueur: "S'atacher étroitement à la règle. = Expressément. "On lui a étroitement défendu, enjoint étroitement de faire, etc.

Synonymes et Contraires

étroit

adjectif étroit
1.  Qui a peu de largeur.
ample, étendu, immense -littéraire: vaste.
2.  Qui tient serré.
collant, juste, petit, resserré -familier: rikiki, riquiqui.
3.  Qui est sans envergure.
4.  Qui unit de près.
5.  Qui contraint fortement.
Traductions

étroit

(etʀwa)

étroite

schmal, eng, innignarrow, close, closed, restricted, scanty, tightsmal, bekrompen, nauw, eng, krap, gering, klein, kleingeestig, streng, strikt, duf, eenzijdig, benauwd, krenterigצפוף (ת), צר (ת), צַרbekrompeestretsmal, tætmallarĝaangosto, estrechokrappur, þröngurstretto, angusto, ristretto, striminzitoangustus, artussmal, trangestreitoîngust, strâmtsmal, trång-embambadarστενόςузкийضَيِّقٌúzkýkapeauzak狭い좁은wąskiแคบchật hẹp狭窄的 (etʀwat)
adjectif
1. qui n'est pas large un chemin étroit
2. dans un espace très petit Ils sont à l'étroit dans cette maison.
3. figuré qui n'est pas ouvert un esprit étroit
4. intime des liens étroits entre deux personnes

étroit

[etʀwa, wat] adj
[rue, couloir] → narrow
à l'étroit → cramped
être à l'étroit → to be cramped
Nous sommes un peu à l'étroit dans cet appartement → We're a bit cramped in this flat.
[vêtement] → tight
(fig) (= serré) → close, tight
étroit d'esprit → narrow-minded