euripe

EURIPE

(eu-ri-p') s. m.
Nom d'un détroit entre la Grèce et l'île d'Eubée où la mer avait un flux et reflux irrégulier. Fig. S'est dit pour mouvement irrégulier.
Une prudente critique des auteurs nous découvre le calme ou la tempête de leurs passions, l'euripe de leurs mouvements et l'admirable diversité de leurs esprits [NAUDÉ, dans le Dict. de BESCHERELLE.]
Terme d'antiquité. Nom qu'on donnait à Rome à un canal d'environ trois mètres de largeur qui, dans le grand cirque, séparait de l'arène les gradins, et avait pour objet d'empêcher les bêtes féroces de se jeter sur les spectateurs.