exécution


Recherches associées à exécution: exécution capitale

exécution

[ egzekysjɔ̃] n.f. [ lat. executio, de exesequi, poursuivre jusqu'au bout, de sequi, suivre ]
1. Action, manière d'exécuter, d'accomplir, de réaliser : Il exige l'exécution immédiate de ses ordres accomplissement, observation réalisation
2. Action de jouer une œuvre musicale interprétation
3. En informatique, traitement de la suite d'instructions d'un programme par un ordinateur.
Exécution capitale,
mise à mort d'un condamné.
Mettre à exécution,
réaliser : Elle a mis son projet à exécution.

EXÉCUTION

(è-gzé-ku-sion ; en vers de cinq syllabes) s. f.
Action de passer du projet, du dessein conçu à l'acte, à l'accomplissement.
Ai-je été, qu'il vous semble, ou rebelle ou trop lent à l'exécution de ce coup violent ? [MAIR., Sophonisbe, v, 8]
Voilà mon bras tout prêt Pour l'exécution de ce funeste arrêt [ROTROU, Bélis. III, 5]
C'est par là d'ordinaire qu'on en vient à l'exécution [SÉV., 417]
Le dessein me plaît, l'exécution n'est pas moins heureuse [BOSSUET, Lett. 412]
Le concile en exécution de cette sentence déposa Nestorius [ID., Hist. I, 11]
Mettre à exécution, exécuter. Le projet fut mis à exécution. Absolument.
Il ne faut point être de ceux qui, à force d'écouter, de chercher, de délibérer, se confondent dans leurs pensées et ne savent à quoi se déterminer ; gens de grandes délibérations et de grandes propositions, mais de nulle exécution [BOSSUET, Polit. V, II, 8]
Il est prompt et rapide dans l'exécution [FÉN., Tél. XVII]
Homme d'exécution, homme capable d'exécuter hardiment une entreprise.
Stuart, homme d'exécution et très zélé protestant [BOSSUET, Var. 10]
Il n'y avait alors auprès de sa personne que deux Français ; l'un était M. Siquier, son aide de camp, homme de tête et d'exécution qui s'était mis à son service en Turquie [VOLT., Charles XII, 8]
Terme d'arts. Action d'exécuter d'après certaines règles, ou conformément à un modèle, à un plan. L'exécution d'un tableau, d'un monument, d'une symphonie. Manière d'exécuter. L'exécution entre pour beaucoup dans le mérite des ouvrages de peinture, de sculpture et de poésie. Terme de peinture. Habileté à exécuter. Ce peintre a de l'exécution. Terme de musique. L'action de jouer sur des instruments ou de chanter un morceau. L'exécution de ce quatuor, de cet opéra est parfaite, est mauvaise. Facilité de lire et d'exécuter une partie vocale ou instrumentale. Cet artiste a beaucoup d'exécution.
Pour la manière de chanter, que nous appelons en France exécution, aucune nation ne saurait le disputer à la nôtre [RICHELET, ]
Il ne me semble pas en effet qu'on puisse pousser l'exécution à un plus haut degré de perfection que celui où elle est aujourd'hui [J. J. ROUSS., Dissert. sur la mus. mod.]
L'exécution d'un mouvement, d'une manœuvre, l'action d'opérer un mouvement, une manœuvre. Terme de marine. Signal d'exécution, signal relatif à une évolution, à un ordre précédemment signalé. Plans d'exécution, plans des diverses parties d'un navire.
Terme de jurisprudence. Fait d'accomplir ce qu'un acte ou un jugement prescrivent. Moyens pour procurer l'exécution. Exécution provisoire, exécution nonobstant tout recours. Terme de procédure. Exécution d'un débiteur. vente de ses biens par autorité de justice. Saisie-exécution, saisie des meubles d'un débiteur pour les faire vendre. Acte portant exécution parée, acte qu'on peut mettre à exécution, commandement préalablement fait ; tels sont les jugements et contrats en forme authentique. Terme de bourse. Vente ou achat public des valeurs dont une personne est acheteur ou vendeur, lorsque cette personne ne remplit pas, au terme, son engagement.
Terme de guerre. Exécution militaire, mise à mort d'un condamné par un conseil de guerre. Exécution militaire, se dit aussi du dégât que l'on fait dans un pays, dans une ville pour punir les habitants ou pour les contraindre à faire ce qu'on exige d'eux. Effet que produit le feu d'une troupe, d'une batterie. L'artillerie fit une terrible exécution sur la masse qui s'avançait.
Supplice capital. L'exécution du condamné aura lieu demain.
Ceux qui ont vu l'exécution [de la Brinvilliers] disent qu'elle est montée sur l'échafaud avec bien du courage [SÉV., Lett. du 17 juillet 1676]
S'il y a dans la place une fameuse exécution ou un feu de joie, il paraît à une fenêtre de l'hôtel de ville [LA BRUY., VII]
L'exécution se fit dans la prison, pendant la nuit, de peur que la fermeté du coupable n'attendrît les assistants [BARTHÉL., Anach. ch. 46]
Par extension.
Il y eut en une nuit 185,000 égorgés de la main d'un ange ; quoique Dieu ne fasse pas toujours des exécutions si éclatantes.... [BOSSUET, Polit. VII, V, 16]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ainçois doivent tout li jugement estre mis à execussion sans delai [BEAUMANOIR, VII, 12]
  • XIVe s.
    Il ont fait ou royaume mainte execution ; Il ont ars [brûlé] maint moustier, mainte belle maison, Occis fames, enfans à grant destruction [, Guesclin. 7616]
    Quant aucuns biens se vendoient par execucion de justice [BERCHEURE, f° 32, verso.]
  • XVIe s.
    Execution odieuse [peine de mort] [MONT., I, 19]
    Les effects et executions ne sont en nostre puissance [ID., I, 30]
    Une telle prudence est mortelle ennemye des haultes executions [ID., I, 34]
    La connoissance des executions testamentaires appartient aux juges laiz, et par prevention aux royaux [LOYSEL, 316]
    Homme d'execution [AMYOT, Timol. 4]
    La pluspart de la noblesse, ayant entendu l'execution [massacre] de Vassy, se delibera de venir près Paris [LANOUE, 547]
    Les bons conseils sont les sources d'où derivent les belles executions [ID., 585]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. executio ; espagn. ejecucion ; ital. esecuzione ; du lat. exsecutionem, exécution (voy. EXÉCUTER).

exécution

EXÉCUTION. n. f. Action d'exécuter quelque chose. L'exécution d'une entreprise, d'un dessein. Il n'est pas bon pour le conseil, mais il est excellent pour l'exécution. Cela demande une prompte exécution. L'exécution d'un jugement, d'un acte, d'un contrat. L'exécution des lois. L'exécution d'un plan. En venir à l'exécution. Exécution par un agent de change d'un ordre donné par un client. L'exécution d'un tableau, d'une statue, d'un monument. L'exécution d'un opéra, d'une symphonie, d'un ballet. Exécution parfaite, de main de maître. Cette oeuvre n'est pas mal conçue, mais l'exécution en est faible.

Il est homme d'exécution, C'est un homme résolu, capable d'exécuter hardiment quelque chose.

Mettre à exécution, Exécuter. Le projet, l'arrêt, le jugement fut mis à exécution.

En termes de Procédure, Saisie-exécution, Saisie de meubles faite sur un débiteur au nom de son créancier. Toute saisie-exécution doit être précédée d'un commandement. Vente de meubles par suite de saisie-exécution.

Exécution provisoire, Exécution d'un arrêt, d'un jugement, nonobstant tout recours. On dit encore qu'Un titre porte exécution parée lorsqu'il est en forme exécutoire. Voyez EXÉCUTOIRE.

Exécution à la Bourse, Vente ou achat forcé des valeurs d'un vendeur ou d'un acheteur lorsqu'il ne remplit pas ses engagements.

Il signifie aussi Action d'exécuter quelqu'un.

L'exécution d'un condamné, L'action de mettre à mort un condamné. Assister à une exécution. L'exécution de ce condamné fut retardée.

Il se dit figurément d'une Critique décisive qui fait justice d'un homme ou d'une oeuvre.

En termes de Guerre, Exécution militaire, La peine de mort infligée par un tribunal militaire. Il se dit aussi des Procédés violents auxquels une armée d'occupation recourt dans un pays pour contraindre les habitants à ce qu'on exige d'eux. Menacer un pays d'exécution militaire. Procéder par exécution militaire.

execution

Faire Execution et s'informer diligemment de la valeur de quelque heritage, Vires haereditatis excutere.

execution

Exploict et execution de sentence, Legis actio, B.

Retarder l'execution d'un arrest, ou autre jugement, Iudicati faciendi tempus eximere, B.

Execution d'arrest commise, etc. Attributa vel nuncupata arresti executio, B.

Proces en execution d'arrest, ou sur l'enterinement de quelques lettres Royaux, Iudicium recuperatorium, B.

Execution sommaire et sans delay, Executio iuris subitaria, Bud.

Proceder par execution, Lege agere, B.

Ne point empescher l'execution, Moram rei exequendae nullam facere, Exequenti mandatum patientiam accommodare, Nihil intercedere, Nihil lege agentem interpellare, Exequenti mandatum moram non afferre, B.

Empescher l'execution d'une sentence, Sententiae executionem interpellare, B.

S'opposer à l'execution, Executionem morari, Intercedere lege agenti executori, B.

Le condamné a empesché l'execution du jugement, Le jugement n'a peu estre executé pour l'empeschement que le condamné y a mis, Lege agere executori non licuit per eum, quem contra pronunciatum erat, B.

Execution reelle a esté faicte, Pignora ablata fuerunt, B.

Payer les dommages et interests d'une execution reelle, Dare poenas pignorum temere captorum, B.

L'execution declarée tortionnaire, Lege actum, vt peruerse factum, a Curia antiquatum, B.

Il ne faut pas commencer par execution, Creditor debitum petere prius, deinde pignerari debet, si pecunia non detur, B.

Prendre par execution, Aratrum accipere pignori non licet, Quintil.

Qui n'est pas homme de grande execution, Parum efficax homo.

Mettre en execution ce qu'on nous a enchargé, Facta referre quae mandata sunt.

exécution


EXÉCUTION, s. f. [Ègzéku-cion: 1re è moy. 2e é fer.] 1°. Action d'exécuter. Il se dit ou avec le régime; exécution d'une entreprise, d'un dessein; ou absolument. "Il n'est pas bon pour le conseil, mais il est fort bon pour l'exécution. = On dit adverbialement, en exécution de, et à exécution avec le v. mettre: "En exécution des ordres, qui ont été donés. "Il fut nomé pour mettre les ordres de l'Empereur à exécution. = Homme d'exécution, capable d'exécuter habilement quelque chôse. "Alcibiade étoit homme d'exécution. = Exécution d'une musique, d'un opéra, d' un ballet. Exécution d'un criminel. "Assister à l'exécution. Voy. EXÉCUTER, n°. 2° et 4° — Exécution de meubles. n° 3°.

Synonymes et Contraires

exécution

nom féminin exécution
1.  Action de rendre effectif.
2.  Action de réaliser quelque chose.
accomplissement, achèvement, confection, construction -littéraire: parachèvement.
3.  Action d'interpréter une œuvre.
Traductions

exécution

execution, performance, completion, workmanshipביצוע (ז), המתה (נ), התבצעות (נ), עשייה (נ), קיום (ז), בִּצּוּעַ, הִתְבַּצְּעוּתexecutie, uitvoering, terechtstelling, voltrekking [vonnis], uitvoer, voltrekkingHinrichtung, Abarbeitung, Abwicklung, Vortragεκτέλεσηattuazione, effettuazione, soppressione, esecuzioneإِعْدامpopravahenrettelseejecuciónteloituspogubljenje処刑실행henrettelsewykonanieexecuçãoказньavrättningการประหารชีวิตidamsự thi hành处死刑 (ɛgzekysjɔ̃)
nom féminin
1. fait de réaliser qqch l'exécution d'une tâche
2. fait de tuer qqn l'exécution d'un condamné

exécution

[ɛgzekysjɔ̃] nf
(= mise à mort) → execution
(= mise en oeuvre) [plan, projet] → carrying out
mettre à exécution → to carry out