exagérer

(Mot repris de exagérerai)

exagérer

[ egzaʒere] v.t. [ lat. exaggerare, entasser, de agger, amoncellement ]
Donner une importance excessive à : Exagérer la gravité de la situation dramatiser ; amplifier, grossir ; minimiser
v.i.
Dépasser la mesure, la vérité : Vous exagérez un peu en arrivant si tard abuser

s'exagérer

v.pr.
Donner trop d'importance à qqch : Elle s'est exagéré la difficulté du travail surestimer ; minimiser, sous-estimer

EXAGÉRER

(è-gza-jé-ré. La syllabe gé prend l'accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j'exagère, sauf au futur et au conditionnel : j'exagérerai, j'exagérerais) v. a.
Donner aux choses des proportions plus grandes qu'elles n'ont réellement.
Ces fortes expressions par lesquelles l'Écriture sainte exagère l'inconstance des choses humaines, devaient être pour cette princesse si précises et si littérales [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
En exagérant tout, on ne définit rien [LA CHAUSSÉE, Gouvern. I, 3]
Va, tempère, Gracchus, ce zèle fanatique, Et n'exagère point la misère publique [M. J. CHÉN., Gracq. II, 3]
Exagérer quelqu'un, exagérer son mérite, ses qualités.
Si j'avais donné mon fils à exagérer à M. de M***, on le trouverait un fort bon parti [SÉV., 339]
S'exagérer, exagérer à soi.
Pendant que son esprit entretient sa douleur, S'exagère sa peine et grossit son malheur [BRÉBEUF, Pharsale, III]
Tout le malheur des domestiques vient de s'exagérer les défauts de leurs maîtres [GENLIS, Théât. d'éduc. la March. de mode, sc. 9]
Absolument.
Il y a, sans exagérer, cinquante endroits.... [BOSSUET, Nouv. myst. 4]
Le zèle de l'utilité publique était en lui une véritable passion, et toutes les passions exagèrent [CONDORCET, Duhamel.]
On n'avait point exagéré en nous disant que nous trouverions plus d'or et d'argent à Delphes qu'il n'y en a peut-être dans le reste de la Grèce [BARTHÉL., Anach. ch. 22]
Donner une expression excessive.
L'action théâtrale étant privée de l'expression du visage, on s'efforça d'y suppléer par l'expression du geste, et l'immensité des théâtres obligea de l'exagérer [MARMONTEL, Élém. littér. Œuvres, t. IX, p. 156, dans POUGENS]
Terme de peinture et de sculpture. Exagérer les formes, les proportions des figures.
Faire valoir, faire ressortir.
Surtout il est très nécessaire que vous teniez la main à ce que les règlements et instructions que j'ai envoyés pour les manufactures et les teintures soient soigneusement exécutés, ne pouvant assez vous exagérer les avantages que toutes les provinces du royaume qui s'y conforment exactement reçoivent [COLBERT, Corresp. t. II, lett. 216]
Il ne manqua pas de bien exagérer combien il était important de ne pas toucher aux rentes de la ville de Paris [ID., ib. t. II, p. 58]
Cet arrêt ayant été publié et porté sur le bureau de la Chambre de justice, au lieu qu'elle devait rendre publique et exagérer une si sensible marque de la bonté du roi pour ses peuples [ID., ib.]
Cet emploi vieillit.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Exaggerer cette vengeance divine [la mort d'Arius] par la circonstance du lieu [un privé où il mourut] [MONT., I, 249]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. exaggerare, proprement accumuler la terre, et, par suite, exagérer, de ex, et aggerare, faire un monceau de terre, de agger, monceau de terre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    EXAGÉRER. Ajoutez :
    S'exagérer, v. réfl. Devenir exagéré l'un par l'autre, en parlant de deux ou de plusieurs objets.
    Par leur voisinage immédiat [dans une composition de Delaroche] ces deux styles [le style antique et le style pittoresque] s'exagèrent l'un l'autre, et font outre mesure ressortir leurs différences [VITET, Rev. des Deux-Mondes, déc. 1841]

exagérer

EXAGÉRER. v. a. Outrer, louer ou décrier à l'excès les choses dont on parle. Exagérer une victoire, l'importance d'une action, l'énormité d'un crime. C'est un homme qui exagère toujours les choses, soit en bien, soit en mal. Vous exagérez trop les défauts de cet homme. Il exagère les vertus, le mérite de son ami.

Il s'emploie aussi absolument. Il est fort sujet à exagérer. C'est exagérer que de dire de ce jardin qu'il a une demi-lieue de tour. Quand vous dites que cet homme n'a que trois pieds de haut, vous exagérez un peu.

exagérer

EXAGÉRER signifie, en Peinture et en Sculpture, Faire plus grand, plus prononcé que nature; outrer. Exagérer les formes, les proportions. On exagère ordinairement les figures qui doivent être vues de très-loin. Exagérer les effets du clair-obscur.

Synonymes et Contraires
Traductions

exagérer

exaggerate, overdo, magnify, overstateגדש את השאה, הגזים (הפעיל), הפריז (הפעיל), הרחיק לכת, ניפח (פיעל), עשה מזבוב פיל, הִפְרִיז, הִרְחִיק לֶכֶת, הִגְזִיםoverdrijven, vergrotenübertreibenexageraresagerareöverdriva夸大يُبالِغُpřehánětoverdriveυπερβάλλωliioitellapretjerivati大げさに言う과장하다overdrivewyolbrzymićexagerarпреувеличиватьพูดเกินความจริงabartmakphóng đạiпреувеличават (ɛgzaʒeʀe)
verbe transitif
1. dire que qqch est plus grand que dans la réalité exagérer la réussite de qqn
2. faire qqch avec excès Tu peux en manger, mais n'exagère pas.
3. ne plus être convenable Tu exagères !

exagérer

[ɛgzaʒeʀe]
vt [+ récit, importance de qch] → to exaggerate
vi
(= dépasser les bornes) → to go too far, to overstep the mark
Ça fait trois fois que tu arrives en retard: tu exagères! → That's three times you've been late: you really go too far sometimes!
(= déformer les faits) → to exaggerate
Vous exagérez! → That's an exaggeration! [ɛgzaʒeʀe] vpr/vt
s'exagérer qch → to exaggerate sth