exagération

(Mot repris de exageration)

exagération

[ egzaʒerasjɔ̃] n.f.
Action d'exagérer ; parole, acte exagérés : Sans exagération, il nous a fallu deux heures pour venir abus, emphase excès, outrance ; modération

EXAGÉRATION

(è-gza-jé-ra-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action d'exagérer ; résultat de cette action.
Je l'ai vu [le prince de Condé], et ne croyez pas que j'use ici d'exagération, je l'ai vu vivement ému des périls de ses amis ; je l'ai vu, simple et naturel, changer de visage au récit de leurs infortunes.... [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Hé bien ! ne croyez-vous pas que ceux à qui s'adressera une exagération aussi forte l'écouteront avec plaisir ? [FONT., Auguste, Arétin.]
Je parle votre langage : je réponds à vos exagérations par les miennes [MARIVAUX, Préj. vaincu, sc. 4]
Les fortes âmes de ceux-ci [les anciens] paraissent aux autres [les modernes] des exagérations de l'histoire [J. J. ROUSS., Gouv. de Polog. ch. 2]
L'exagération qui, en voulant agrandir les petites choses, les fait paraître plus petites encore [D'ALEMB., Éloges, Fléchier.]
L'exagération est naturelle au langage humain ; les mots expriment l'inspiration que l'homme reçoit des faits bien plutôt que les faits mêmes [GUIZOT, Histoire de la civil. en France, 8e leçon.]
Figure de pensée qui consiste à mettre à la place de la véritable idée de la chose une autre idée du même genre, mais d'un degré supérieur.
Terme de beaux-arts. L'exagération des formes. La manière de cet artiste a de l'exagération. L'exagération des gestes.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Au premier qui me demande la verité nue et crue, je quitte soubdain mon effort, et la luy donne sans exaggeration, sans emphase et remplissage [MONT., IV, 181]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. exaggerationem (voy. EXAGÉRER).

exagération

EXAGÉRATION. n. f. Action d'exagérer ou Résultat de cette action. Jamais on ne poussa plus loin l'exagération. Tomber dans l'exagération. C'est sans exagération. C'est par exagération qu'il s'exprime ainsi. Il y a toujours un peu d'exagération dans la manière de cet artiste.

exagération


EXAGÉRATION, s. f. EXAGÉRER, v. act. [Ègzagéra-cion, géré, 1re è moy. 3e é fer.] Exagérer, c'est amplifier, grossir les récits, les louanges ou la satire. Exagération, hyperbole, discours qui exagère. Exagérer une victoire, l'énormité d'un crime, les défauts de ceux qu'on n'aime pas. "Discours plein d'exagération. "Cela est sans exagération. — Dans l'Ann. Lit. On reproche à~ Rousseau le Philosophe, des exagérations de style. Plusieurs ont fait ce même reproche à M. Linguet, en rendant justice au génie et à l'éloquence de ces deux Écrivains célèbres.
   Rem. Exagéré ne se dit que des chôses. Eloge exagéré, louange exagérée. * Dans le Mercure, on le dit des persones. "Plaignons ses persécuteurs et ses admirateurs exagérés, (de J. J. Rousseau.)

Synonymes et Contraires
Traductions

exagération

exaggerationגדישת הסאה (נ), גוזמה (נ), גזמנות (נ), דרמטיזציה (נ), הבאי (ז), הגזמה (נ), הפרזה (נ), ניפוח (ז), גַּזְמָנוּת, הַפְרָזָה, הַגְזָמָהoverdrijvingexageraciónesagerazioneυπερβολήمُبالَغَةpřeháněníoverdrivelseÜbertreibungliioittelupretjerivanje誇張과장overdrivelsewyolbrzymienieexageroпреувеличениеöverdriftการพูดเกินความจริงabartısự phóng đại夸张誇張 (ɛgzaʒeʀasjɔ̃)
nom féminin
fait de donner trop d'importance à qqch

exagération

[ɛgzaʒeʀasjɔ̃] nfexaggeration