excédé, ée

EXCÉDÉ, ÉE

(è-ksé-dé, dée) part. passé.
Dépassé. Le revenu excédé par les dépenses.
Accablé au delà de ce qu'on peut supporter. Je suis excédé de fatigue.
Pour des âmes excédées de plaisirs et lasses de repos, il faut sans cesse des attitudes nouvelles et des sensations toujours plus exquises [RIVAROL, Dict. univers. de la lang. franc. p. XX]
Très ennuyé.
Fatigué de la cour, excédé de la ville, Je ne puis être bien que dans ce libre asile [GRESSET, Sidn. II, 2]
Il devint triste, inquiet, jaloux ; il fit tant, qu'elle en fut excédée et prit le parti de le congédier [MARMONTEL, Cont. mor. Quatre flacons.]
Il ranime vingt fois l'auditoire excédé [DELILLE, Convers. I]
Battu outrageusement. Battu et excédé.