excédant, ante


Recherches associées à excédant, ante: excédentaire

EXCÉDANT, ANTE

(è-ksé-dan, dan-t') adj.
Qui excède, qui est de surcroît. Les sommes excédantes.
Pour mieux voir notre objet, nous venons de le circonscrire ; nous en avons retranché toutes les extrémités excédantes [BUFF., Nature des animaux.]
S. m. Surcroît ; nombre, quantité qui excède. Un excédant de compte.
On croirait que les pays ingrats ne devraient se peupler que de l'excédant des pays fertiles et nous voyons que c'est le contraire [J. J. ROUSS., Orig. des langues, ch. 9]
Fig.
Si j'ai trop de suite et de fermeté, je voudrais vous en pouvoir donner mon excédant [SAINT-SIMON, 480, 206]
Tenté d'employer l'excédant de mon entretien [J. J. ROUSS., Hèl. II, 13]
Que fera-t-il de cet excédant de forces ? [ID., Ém. III]
Qui excède, qui fatigue, importune à l'excès.
Ou j'aurais une prude au ton triste, excédant, Une bégueule enfin qui serait mon pédant [GRESSET, Méch. II, 7]

REMARQUE

  • Autrefois l'Académie écrivait excédent, s. m., ce qui était en harmonie avec précédent et antécédent, qui ont même radical que excédant.