excité, ée

EXCITÉ, ÉE

(è-ksi-té, tée) part. passé.
Animé à. Excité par l'exemple.
L'esprit, occupé de choses incorporelles, par exemple de Dieu et de ses perfections, s'y est senti excité par la considération de ses œuvres, ou par sa parole, ou enfin par quelque autre chose dont les sens ont été frappés [BOSSUET, Connaiss. III, 14]
Absolument. Qui est dans un état d'excitation. Il inquiétait, on le voyait excité.
Qu'on a fait naître, causé.
La curiosité une fois excitée n'aime pas à languir [FONTEN., Réfl. poét. Œuvres, t. v, p. 145, dans POUGENS]
Il vous importe peu qu'une des plus violentes persécutions excitées, au seizième siècle, contre Ramus, ait eu pour objet la manière dont on devait prononcer quisquis et quamquam [VOLT., Dict. phil. Quisquis.]