excommunication

excommunication

n.f.
1. Exclusion d'un membre de la communauté religieuse à laquelle il appartient anathème
2. Sout. Exclusion d'un groupe expulsion, radiation

EXCOMMUNICATION

(èk-sko-mu-ni-ka-sion ; en vers, de sept syllabes) s. f.
Punition ecclésiastique, séparant quelqu'un de la communion extérieure d'une Église, c'est-à-dire du corps de ceux qui la composent. Fulminer une excommunication, une sentence d'excommunication.
Je ne pense pas qu'on puisse rien imaginer de plus contradictoire d'un côté, que de dénier aux rois l'administration de la parole et des sacrements, et de l'autre de leur accorder l'excommunication, qui, en effet, n'est autre chose que la parole céleste armée de la censure qui vient du ciel [BOSSUET, Var. VII, § 48]
Il y a deux choses dans l'excommunication : une peine pour le coupable et une loi pour l'innocent [BOURDAL., 5e dim. après l'Épiph. Dominic. t. I, p. 236, dans POUGENS.]
Vous savez sans doute la grande nouvelle de l'excommunication de l'infant duc de Parme par notre saint-père le pape, pour avoir attaqué l'immunité des biens ecclésiastiques [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 18 fév. 1768]
Excommunication majeure, celle qui retranche entièrement de la communion de l'Église. Excommunication mineure, celle qui est encourue pour avoir participé avec ceux qui sont frappés de l'autre. La mineure entraîne privation des sacrements. Excommunication de droit, celle qui est ordonnée par les conciles, sous le nom d'anathème. Excommunication de fait, ou ipso facto, celle que l'on encourt immédiatement en faisant une chose défendue sous peine d'être excommunié. Dans la religion protestante, c'est le consistoire qui prononce l'excommunication.
Cette excommunication ne pouvant non plus se faire que par le consistoire et à la pluralité des voix [J. J. ROUSS., Confess. XI]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La vengeance extreme de l'Eglise est l'excommunication, de laquelle elle n'use qu'en grande necessité [CALV., Inst. 976]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. escumeniazon ; espagn. excommunicacion ; ital. scommunicazione ; du lat. excommunicationem, excommunication (voy. EXCOMMUNIER). L'ancienne langue disait escomuniement, et même, au féminin, escomunie.

excommunication

EXCOMMUNICATION. n. f. Censure ecclésiastique par laquelle on est retranché de la communion de l'Église, Excommunication majeure, Celle qui retranche entièrement de la communion de l'Église et de toute communion avec les fidèles. Excommunication mineure, Celle qui interdit seulement l'usage des sacrements. Excommunication de droit, de fait. Excommunication prononcée par l'évêque. Fulminer l'excommunication. Lever l'excommunication. À peine d'excommunication. Sentence d'excommunication.
Synonymes et Contraires

excommunication

nom féminin excommunication
Traductions

excommunication

חרם (ז), נידוי (ז), נִדּוּי, חֵרֶם

excommunication

excommunication

excommunication

excomunión

excommunication

scomunica

excommunication

Exkommunikation

excommunication

excommunicatie

excommunication

excomunhão

excommunication

Ekskomunika

excommunication

Exkomunikace

excommunication

bannlysning

excommunication

[ɛkskɔmynikasjɔ̃] nf (RELIGION)excommunication