exeat

exeat

[ ɛgzeat] n.m. inv. [ mot lat. signif. « qu'il sorte » ]
1. Permission donnée à un prêtre par son évêque de quitter le diocèse.
2. Pour une certaine catégorie de fonctionnaires, autorisation de s'absenter de son service.

EXEAT

(è-gzé-at') s. m.
Permission que l'évêque donne à un ecclésiastique, son diocésain, d'aller exercer dans un autre diocèse. Dans les lycées, colléges, etc. bulletin, permis de sortie. Donner un exeat. Distribuer des exeat. Dans les bibliothèques, permis de sortir avec des livres. Dans les hôpitaux, billet de sortie. Fig. Donner à quelqu'un son exeat, le congédier. Au plur. Des exeat.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. exeat, qu'il sorte, de exire, sortir, de ex, hors, et ire, aller (voy. IRAI).

exeat

EXEAT. (On prononce Exéat en faisant sentir le T.) n. m. Mot emprunté du latin. Qu'il sorte.

Il se dit, en termes de Droit canon, de la Permission par écrit qu'un évêque donne à un ecclésiastique, son diocésain, pour aller exercer dans un autre diocèse les fonctions de son ministère. Les prêtres d'un diocèse ne sont point reçus dans un autre s'ils n'ont un exeat, l'exeat de leur évêque. Avoir son exeat en bonne forme. Expédier des exeat.

Fam., Donner à quelqu'un son exeat, Le congédier.

Il se dit aussi, dans certains établissements publics, pour Billet de sortie définitive ou temporaire. Le directeur de l'hôpital lui a donné son exeat. Il n'a pu obtenir son exeat du directeur du collège.