exemple

exemple

[ egzɑ̃pl] n.m. [ lat. exemplum, échantillon, exemple ]
1. Personne, action digne d'être imitée : Elle est l'exemple même du dévouement
2. Ce qui peut servir de leçon, d'avertissement ou de mise en garde : Cette sanction vous servira d'exemple
3. Fait antérieur analogue au fait dont il est question : Il existe peu d'exemples de situations aussi complexes
4. Ce qui sert à illustrer, prouver, éclairer ; citation : Dans notre dictionnaire, les articles contiennent des exemples de l'emploi du mot
À l'exemple de,
à l'imitation de : Elle veut être enseignante, à l'exemple de sa mère
ainsi que ; à l'instar de [sout.]
Faire un exemple,
punir sévèrement qqn pour dissuader les autres de l'imiter.
Par exemple ! ou ça par exemple !,
exprime la surprise : Ça par exemple ! Vous êtes déjà arrivé !

EXEMPLE

(è-gzan-pl') s. m.
Ce qui peut être imité en tant que modèle.
C'est un exemple à fuir que celui des forfaits [CORN., Cinna, III, 1]
L'exemple touche plus que ne fait la menace [ID., Poly. III, 3]
Rien n'est si contagieux que l'exemple, et nous ne faisons jamais de grands biens ni de grands maux qui n'en produisent de semblables [LAROCHEF., Max. 230]
Vous avez notre mère en exemple à vos yeux [MOL., F. sav. I, 1]
M. de Grignan est l'exemple de la tranquillité [SÉV., 440]
Elle fondait sa grandeur sur les exemples plutôt que sur les titres de ses ancêtres [FLÉCH., Dauphine.]
Ils ont appris à notre service et par nos exemples à faire la guerre [VERTOT, Révol. rom. I, p. 103]
Ils se faisaient honneur de suivre son avis dans le sénat et ses exemples à la guerre [ID., ib. II, p. 142]
Récompensez ses soins en vous conformant à ses exemples [MASS., Car. Mot de conv.]
Il y a de mauvais exemples qui sont pires que les crimes [MONTESQ., Rom. 8]
Leurs usages, leurs droits, ne sont point mon exemple [VOLT., Zaïre, I, 2]
Ciel ! tandis que Louis, l'exemple de la terre.... [ID., ib. III, 3]
Le commun exemple, ce que chacun fait.
En voyant que l'exemple commun dément l'évidence secrète de leur conscience [MASS., Prof. rel. Serm. 1]
Un homme de mauvais exemple, un homme dont la conduite est déréglée. Un lieu de mauvais exemple, un mauvais lieu.
Je me trouve en un lieu de fort mauvais exemple [RÉGN., Sat. X]
De grand exemple, qui donne des exemples éclatants de vertu.
C'était un prélat d'un grand exemple, d'une rare piété [SAINT-SIMON, t. XVIII, p. 51, édit. CHÉRUEL.]
Prendre exemple de, sur, se conformer à.
Va, cruel citoyen, Mon cœur désespéré prend l'exemple du tien [VOLT., M. de C. II, 5]
Passer en exemple, devenir objet d'imitation.
Mais de peur qu'en exemple un tel combat ne passe [CORN., Cid, IV, 5]
Exemple de bonté, de charité, acte de bonté, de charité.
Qu'en un siècle où les exemples de bon naturel sont si rares, vous soyez affligé d'une perte [la mort de son père] qui vous rend un des plus riches hommes de France ; cela, sans mentir, est admirable et au-dessus de tous vos exploits [VOIT., Lett. 157]
On voyait plusieurs de ces chefs blessés.... soutenir les meilleurs, retenir les plus ébranlés.... étonner à la fois les ennemis et leurs fuyards, et combattre l'exemple du mal par un plus noble exemple [SÉGUR, Hist. de Napol. IX, 10]
Donner un exemple de, faire un acte de.
Il donne un exemple de témérité [FÉN., Tél. XI]
Donner l'exemple, faire le premier.
Je veux vous donner l'exemple [SÉV., 355]
Les Mèdes donnèrent à tous les sujets de ce prince efféminé [Sardanapale] l'exemple de le mépriser [BOSSUET, Hist. I, 7]
Chose dont on peut tirer enseignement.
Les exemples vivants sont d'un autre pouvoir, Un prince dans un livre apprend mal son devoir [CORN., Cid, I, 3]
Apprends sur mon exemple à vaincre ta colère [ID., Cinna, v, 3]
Ces exemples récents suffiraient pour m'instruire [ID., ib. II, 1]
Vous devez un exemple à la postérité [ID., ib. v, 1]
Mes exemples un jour ayant fait place aux vôtres [ID., Sertor. III, 2]
Je dois un autre exemple et je viens le donner [VOLT., Alz. v, 7]
On n'a droit de faire mourir, même pour l'exemple, que celui qu'on ne peut conserver sans danger [J. J. ROUSS., Contrat, II, 5]
Personne du sort ou des actions de laquelle on peut tirer enseignement.
Ce déplorable chef du parti le meilleur.... Devient un grand exemple, et laisse à la mémoire Des changements du sort une éclatante histoire [CORN., Pomp. I, 1]
Quel exemple terrible ne suis-je pas pour les rois ? [FÉN., Tél. IX]
Il est l'exemple de ses condisciples, de sa famille, il se conduit de manière à servir d'exemple à ses condisciples, à sa famille. Faire un exemple de quelqu'un, le faire servir d'exemple, le punir pour apprendre aux autres les peines auxquelles ils s'exposeraient s'ils commettaient les mêmes fautes.
Soit qu'il [Clotaire II] fût mal habile, ou qu'il fût forcé par les circonstances, il se rendit accusateur de Brunehault et fit faire de cette reine un exemple terrible [MONTESQ., Esp. XXXI, 1]
Absolument. Faire des exemples, punir exemplairement.
C'est une clémence que de faire des exemples [FÉN., Tél. XI]
Exemple d'une chose, celui, celle qui a éprouvé, subi une certaine chose et qui en sert aux autres d'avertissement.
Rome a été un exemple de la justice de Dieu [BOSSUET, Hist. III, 1]
Il servit d'exemple à la sévère jalousie de Dieu [ID., ib. II, 3]
Exemple infortuné d'une longue constance [RAC., Bérén. I, 2]
Adieu ; servons tous trois d'exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse [ID., ib. v, 7]
[Ô ciel] J'étais né pour servir d'exemple à ta colère [ID., Andr. V, 5]
Chose pareille à la chose dont il s'agit.
Ô vertu sans exemple ! ô clémence qui rend Votre pouvoir plus juste et mon crime plus grand ! [CORN., Cinna, v, 3]
C'est une impiété qui n'eut jamais d'exemple [ID., Poly. III, 2]
L'une et l'autre a pour moi des malheurs sans exemple [CORN., Rodog. V, 5]
Où il s'est passé tant de choses si hors d'exemple [PASC., Prov. 1]
Il s'en trouve des exemples [de la moquerie] dans les discours de Jésus-Christ même [ID., ib. 11]
Vengeance dont le monde n'avait vu encore aucun exemple [BOSSUET, Hist. II, 8]
Votre exemple n'est pas une règle pour moi [RAC., Mithr. I, 3]
J'ajouterai encore que, si un exemple est nécessaire pour faire entendre une pensée, ce n'est pas par la pensée qu'il faut commencer comme on fait communément, c'est par l'exemple [CONDIL., Art d'écr. IV, 2]
Exemple que.... fait qui prouve que....
J'avoue que J'ai vu dans nos histoires des exemples qu'on a payé de son bien une erreur, qu'on a cédé sa maîtresse [VOLT., Zadig, 5]
Passage d'auteur qui sert à prouver quelque fait de langue.
Vous avez vu dans son projet qu'elle [l'Académie] se proposait de donner non-seulement des règles, mais encore des exemples, et d'examiner très sévèrement ses propres ouvrages [PELLISSON, Hist. Acad. III]
Il faut d'abord, dans un dictionnaire, déterminer le sens général qui est commun à tous ces mots ; et c'est là souvent le plus difficile : il faut ensuite déterminer avec précision le sens, l'idée que chaque mot ajoute au sens général, et rendre le tout sensible par des exemples courts, clairs et choisis [D'ALEMB., Mél. litt. Œuvres, t. III, p. 193, dans POUGENS]
Modèle d'écriture. Un bel exemple d'anglaise.
C'est une belle main qui trace des choses insignifiantes dans les plus beaux caractères ; un bel exemple de Rossignol ou de Rocellet [DIDEROT, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 96, dans POUGENS.]
Il se dit aussi des lignes que l'écolier forme sur ce modèle. Faites votre exemple.
Par exemple, loc. adv. Il s'emploie pour expliquer ou confirmer ce qu'on veut dire.
Par exemple, il est certain que.... Il n'y a rien, par exemple, que l'on puisse comparer à saint Augustin que Platon et Cicéron [LA BRUY., XVI]
Sorte d'exclamation familière qui exprime l'étonnement, la surprise, avec une idée de négation. Par exemple ! voilà qui est fort. Vous avez l'air furieux ? - Moi, par exemple ! pas le moins du monde. Restez-vous à Paris ? - Certainement. - Retournez-vous à Senlis ? - Par exemple !
À l'exemple de, loc. prépos. Par imitation, pour se conformer à. À l'exemple de ses ancêtres.
Je devais, à l'exemple d'Apollon, enseigner.... [FÉN., Tél. II]
Je crois qu'à mon exemple, impuissant à trahir, Il hait à cœur ouvert ou cesse de haïr [RAC., Brit. v, 1]

REMARQUE

  • Exemple a été fait plus d'une fois féminin.
    Dire que cette exemple est fort mal assortie, [RÉGNIER, Sat. X. ]
    Aujourd'hui il est constamment masculin ; cependant le féminin s'est conservé longtemps dans le sens d'exemple d'écriture, et l'Académie dit encore aujourd'hui que plusieurs personnes font, en ce sens, exemple du féminin. Mais il n'y a aucune raison pour conserver cette anomalie.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Mauvaise essample nen serat jà de mei [, Ch. de Rol. LXXVII]
  • XIIe s.
    Cil qui par son essample attrait les altres à laissor et à perece [ST BERN., 557]
    Toute la cour, qui moult est ample, Prent à l'empereür exemple De lui honorer et servir [GAUTIER D'ARRAS, Eracles, 1887]
    Où li autre puissent aprendre Et auchun [aucun] biel example prendre [, Lai d'Ignaurès]
  • XIIIe s.
    Pource que vous et vostre frere et les autres qui l'orront y puissent prendre bon exemple [JOINV., 193]
    Segnor et dames, prendons garde as apostoles, et, à lor exemple, plorons nos peciés en cest siecle [MAURICE DE SULLY, Sermons, dans Arch. des missions scient. t. v, p. 152]
  • XIVe s.
    Or povés vous bien tuit et savoir et entendre, Dist li dus, à quel fin cis exemples puet tendre [, Girart de Ross. v. 2927]
  • XVe s.
    Et les fit tantost et sans delai pendre, afin que les autres y prissent exemple [FROISS., I, I, 274]
    Et fut tout le premier qui, par son bien faire, bon exemple donna aux autres [, Boucic. II, 22]
  • XVIe s.
    Notable exemple de la forcenée curiosité de nostre nature [MONT., I, 43]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. exemple, eixample, eyssample, essemple, ishample ; espagn. exemplo ; ital. esempio ; du latin exemplum, d'origine incertaine. On a proposé eximere, tirer hors, de sorte que exemplum serait proprement un échantillon ; mais la dérivation a fait difficulté ; cependant on a cité des exemples d'un suffixe lum, lo, en latin et en grec, suffixe qui, réuni au p de exemptum, donnerait le mot. Palsgrave, p. 9, au XVIe siècle, dit qu'on prononce euzemple.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    EXEMPLE. - REM. Ajoutez :
  • 2. Exemple que.... qui est dans Voltaire (voy. dans l'article, le n° 4), est aussi dans J. J. Rousseau : Il y a des exemples, et même assez récents, que la république a refusé de.... Lett. à Dupont, 25 juill. 1743. Cette locution est bonne.

exemple

EXEMPLE. n. m. Ce qui peut servir de modèle, ce qui peut être imité. Bon exemple. Mauvais, dangereux exemple. Exemple de vertu. Proposer un exemple. Proposer en exemple. Donner l'exemple. Prêcher d'exemple. Les exemples conduisent plus efficacement à la vertu que les préceptes. Ne vous réglez pas sur son exemple. Suivez son exemple. Vous en avez un bel exemple devant les yeux. Il a laissé l'exemple de sa vie à ses enfants. Prendre exemple sur quelqu'un. Cela est d'un bon exemple. Ne donner que de bons exemples. Un écolier qui est l'exemple de toute sa classe.

Il signifie spécialement Châtiment, peine infligée à quelqu'un et qui est un avertissement pour les autres. Faire un exemple. Faire des exemples.

Il se dit aussi d'une Chose qui est pareille à celle dont il s'agit et qui sert pour l'autoriser, pour la confirmer, ou seulement pour la faire bien connaître, pour en donner une idée plus exacte. Ce que vous dites là est sans exemple. Il n'y en a point d'exemple. Donnez-m'en un exemple. Je vous en trouverai cent exemples dans l'histoire. Vous dites que cette façon de parler est correcte, apportez-m'en des exemples tirés des bons auteurs. Dans cette grammaire, chaque règle est accompagnée de nombreux exemples. Alléguer un exemple. Citer un exemple. Cela ne fait point exemple. Ceci est un exemple que les plus grands esprits peuvent se tromper.

En termes de Calligraphie, il désigne le Patron, le modèle sur lequel l'écolier qui apprend à écrire forme ses caractères. Un bel exemple d'écriture anglaise, de ronde. Un cahier, un livre d'exemples.

PAR EXEMPLE, loc. adv. dont on se sert lorsqu'on va éclaircir, expliquer ou confirmer par un exemple ce qu'on a dit. On supprime quelquefois le par, et on dit simplement Exemple.

Il s'emploie quelquefois, dans le langage familier, pour exprimer de l'étonnement, ou de l'incrédulité. Par exemple, voilà qui est fort! Il le fera, dites-vous : ah! par exemple, c'est ce que nous verrons.

À L'EXEMPLE DE, loc. prép. En se conformant à l'exemple donné par. À l'exemple de ses ancêtres. Il voulut, à leur exemple, se montrer généreux.

exemple

Exemple, Exemplum.

L'exemple et patron d'innocence, Specimen innocentiae.

L'exemple de bien vivre, Disciplina.

Exemple qu'on prend de ses parens, ou gens demeurans en sa maison, Domestica exempla.

Bastir à l'exemple d'un autre, AEdificare de exemplo alterius.

Faire à l'exemple d'aucun, Exemplo alicuius facere.

Si c'estoit mon exemple que, etc. Si meum exemplum esset.

Alleguer un exemple, Ponere exemplum, vel proferre, Exemplum praebere, Exemplis agere.

Bailler exemple, Documentum statuere.

Bailler un exemple à ceux qui viendront apres nous d'estre vertueux, Gloriam et laudem posteris prodere.

Pour donner exemple aux autres, Prodendi exempli causa, Bud. ex Liuio.

Pour donner exemple aux autres il faut qu'il soit puni, Aliquid exempli in hunc statui oportet.

Estre pour exemple à aucun, Exemplo esse alicui.

En prenant exemple à quelque chose, Sub exemplo.

Monstrer exemple d'avarice, Exempla auaritiae edere.

Monstrer un exemple que les autres ensuyvent apres, Prodere imitationem exempli.

Prendre exemple, Facere periculum ex aliis, Exemplum sumere, Exemplum capere de aliquo.

Remettre en avant un exemple, Exemplum reducere.

Temps qui n'ont aucuns exemples des temps precedens, Sine exemplo tempora.

Il a les bons pour exemple et patron, Habet bonorum exemplum.

Je te puniray tellement que les autres y prendront exemple, Exempla faciam vel edam in te.

Il est escrit par les exemples anciens, Est in exemplis, etc.

exemple


EXEMPLE, s. m. et fém. [Ègzanple, et non pas ek-sanple, comme quelques-uns prononcent, et comme plusieurs persones de la Cour prononçaient du temps de Vaugelas.] I. Exemple, est ce qui peut être imité, il est alors masculin. "Montrer, doner l'exemple. Prêcher d'exemple. Se régler sur l'exemple ou prendre exemple sur quelqu'un. "C'est un homme d'exemple, etc. — Faire un exemple de quelqu'un ou le faire servir d'exemple, le punir pour intimider les aûtres. = Exemple, se dit quelquefois des chôses. "Cela est sans exemple. "Il n'y en a point, il n'y en a jamais eu d'exemple: cela n'est jamais arrivé; on n'a jamais parlé de la sorte. "Je vous en montrerai cent exemples. Alléguer, citer un exemple. Cela ne fait point d'exemple: ce n'est pas un exemple à citer, ni un modèle à suivre, etc.
   Avec les prép. à et par, il forme des expressions adverbiales: à l'exemple de, par l'exemple de, par exemple. — À~ l'exemple signifie à l'imitation: "Il faut mépriser les plaisirs à l'exemple des saints. Par l'exemple signifie quelquefois tout le contraire. "Je devrois craindre par votre exemple, dit Voiture, d'écrire d'un style trop élevé. S'il eût dit, à votre exemple, il eût fait un sens tout diférent. Reflex. L. T.
   À~ l'exemple de, à son exemple, ne doit pas être trop éloigné du nom auquel il se raporte. "La conduite que tint Lepidus fit voir que son caractère n'avoit pas échapé à Sylla, malgré toute la dissimulation, dont il avoit taché de le couvrir. Et à peine étoit-il entré en possession~ du consulat, qu'on s'aperçut qu'il cherchoit par de nouvelles divisions à s'emparer, à son exemple~, de la souveraine puissance. Vertot. — À~ son exemple, c. à. d. à l'exemple de Sylla, qui est nommé cinq lignes plus haut. Cela met de l'obscurité dans la phrâse.
   Par exemple, peut être placé à la tête de la phrâse, et alors il a raport à la phrâse précédente; ou bien devant ou après le mot, qu'il modifie. "Plusieurs l'ont fait, par exemple~, vos frères. "Il y a des chôses, qu'il faut faire sérieûsement et avec conoissance de caûse, comme prendre femme, par exemple. SEV. La dernière construction n'est que du style familier.
   REM. 1°. Par exemple, n'est pas du style noble. Je ne le vois pas volontiers dans Télémaque. "Nous avons trouvé l'or et l'argent parmi eux employés aux mêmes~ usages que le fer, par exemple, pour des socs de charûe. = Il se dit quelquefois tout seul, et avec un sous entendu. "Elle n'en a pas prouvé le moindre étonement. — Ah! par exemple! Th. d'Éduc. On sous entend, cela est étrange ou ridicule. "Vous vous trompez, ma soeur, Clarinde a beaucoup d'esprit. — Ah! cela, par exemple! Ibid. On sous-entend, n'est pas possible ou croyable. "Laisse-toi fléchir, prends ma bourse, ne me refûse pas la grâce que je te demande. — Par exemple, je n'ai rien à répondre à cette raison là. Marin. Farce.
   2°. À~ l'exemple de, doit se raporter au sujet de la phrâse et non pas au régime. "Alexandre VI. leur dona (à Ferdinand et à Isabelle) cette qualité (de Rois Catholiques) à l'exemple des Rois de France, qui portent depuis tant de siècles celle de Rois Très-Chrétiens. Marsolier, Vie de Ximenes. Quand on lit cette phrâse, on croit qu'Alexandre VI ne fit que suivre l'exemple~ des Rois de France, en donant ce titre; ce qui n'est ni la vérité, ni le sens et l'intention de l'Auteur.
   3°. Avec les pronoms possessifs, exemple se met toujours au singulier, quand il signifie modèle. On dit à plusieurs persones, comme à une seule, à votre exemple~, sur votre exemple, et non pas à vos exemples, sur vos exemples. Et de même avec la prép. de. "À~ l'exemple~, et non pas aux exemples des aûtres, etc. "L'Institut veut qu'on entende les bons Prédicateurs pour se former sur leurs exemples. Cerutti. Dites sur leur exemple, comme on dirait sur leur modèle, et non pas sur leurs modèles. — En matière de moeurs, exemple peut se mettre au pluriel. "Imitez les bons exemples, règlez-vous sur les bons exemples de vos prédécesseurs, sur leurs exemples.
   4°. EXEMPLE, ne régit ordinairement que des noms au génitif. "Ils nous ont laissé des exemples de patience, de modération, de sobriété, etc. Dans le Dict. Gram. on critique un Auteur moderne, pour avoir dit: "Ils nous ont laissé l'exemple de les suivre, où exemple régit un verbe. Je ne le condamnerais pas si facilement aujourd'hui, quoique l'on troûve peu d'exemples de ce régime. Fénélon nous en fournit un: "Nous laisserons aux hommes l'exemple de préférer la vertu sans tache à une longue vie. Telém.
   5°. * Pascal dit hors d'exemple, pour, sans exemple. "Des chôses si extraordinaires et si hors d'exemple. On dit qu'une chôse est hors de prix, hors de raison, hors d'oeuvre, mais l'usage ne veut pas qu'on dise, hors d' exemple. Il falait dire, si extraordinaires, et qui sont sans exemple.
   6°. * On dit servir d'exemple... àde... "Moyse servit d'exemple à la sévère jalousie de Dieu. Boss. Dans cette phrâse, le régime est mal apliqué. Ce n'est pas à la jalousie de Dieu que Moyse servit d'exemple, mais au peuple, de la sévère jalousie de Dieu.
   7°. Prêcher d'exemple, est tout au plus du style médiocre. "L'ordre conserva toute sa ferveur sous un si sage conducteur, qui prêchoit d'exemple. Griffet. — Crébillon dit, instruire d'exemple. Il ne pouvait pas dire prêcher d'exemple~ dans une Tragédie. Mais l'usage a consacré celui-ci et n'a pas admis l'aûtre. Il faut dire, instruire par son exemple.
   II. EXEMPLE, est féminin, quand il signifie ce qu'un maître à écrire done à son écolier pour modèle, et les lignes, les caractères que l'écolier forme sur ce patron. "Son maître lui done tous les jours de nouvelles exemples. "L'exemple qu'il a faite est mal écrite. — Des Auteurs et Imprimeurs le font masculin en ce sens. "Le plus vieux des Hermites lui traça d'une main tremblante ce qu'on apelle un exemple. Vie de Duval. Il falait, une exemple.

Synonymes et Contraires

exemple

nom masculin exemple
1.  Personne, action digne d'être imitée.
idéal, modèle, prototype, type -littéraire: parangon.
2.  Ce qui constitue une leçon.
3.  Cas antérieur semblable.
4.  Ce qui sert d'illustration.
Traductions

exemple

Beispiel, Exempel, Lehrbeispiel, Muster, Vorbild, Fallexample, instance, illustration, samplevoorbeeld, toonbeeld, exempel, gevalדוגמה (נ), מופת (ז), דֻּגְמָה, מוֹפֵתvoorbeeldexempleeksempel, tilfældeekzemploejemploesimerkkidæmiesempio, falsariga例, 事例exemploexempluexempel, förebild, föredömeπαράδειγμα, υπόδειγμα, περίπτωσηпример, случайحَالَةٌ, مِثَالpříklad, případprimjer, slučajeksempelprzykładตัวอย่างörnekví dụ例子, 实例 (ɛgzɑ̃pl)
nom masculin
1. modèle un exemple à suivre montrer l'exemple
2. ce qui illustre les exemples dans les dictionnaires
3. cas prendre un exemple pour expliquer qqch
4. introduit une explication, un cas particulier

exemple

[ɛgzɑ̃pl] nm
(= illustration) → example
par exemple → for example, for instance
(= modèle) → model, example
un exemple de vertu → a model of virtue
donner l'exemple → to set an example
citer qn en exemple → to give sb as an example
prendre exemple sur → to take as a model
(autres locutions) à l'exemple de → just like
par exemple! → really!
sans exemple [bêtise, gourmandise] → unparalleled
pour l'exemple [punir] → as an example