exhérédation


Recherches associées à exhérédation: ab intestat

EXHÉRÉDATION

(è-gzé-ré-da-sion) s. f.
Action d'exhéréder. L'exhérédation paternelle n'est point admise par le code civil.
Les exhérédations sont odieuses [PATRU, Plaidoyer VI, dans RICHELET]
Charles VI en France avait signé l'exhérédation de son propre fils [VOLT., Mœurs, 101]
Droit d'exhéréder.
Les exhérédations obligent les enfants à conserver à leurs pères le respect qu'ils leur doivent [LE MAÎTRE, dans RICHELET]
L'état de celui qui est exhérédé.
L'exhérédation où il était le réduisait à la misère [, Dict. de l'Acad.]
Vous aurez encouru l'exhérédation [PIR., Métrom. I, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. exheredationem, de exheredare, exhéréder.

exhérédation

EXHÉRÉDATION. n. f. T. de Jurisprudence. Disposition testamentaire par laquelle on déshérite quelqu'un. Cause d'exhérédation. Les causes d'exhérédation ont été jugées nulles.

exheredation

Exheredation, Exhaeredatio.