exhaler

(Mot repris de exhalent)

exhaler

[ egzale] v.t. [ lat. exhalare ]
1. Répandre autour de soi : Ces fleurs exhalent une parfum subtil dégager, diffuser
2. Litt. Donner libre cours à : Exhaler sa rancœur déverser, exprimer

s'exhaler

v.pr.
1. Se répandre dans l'atmosphère : Des senteurs délicates s'exhalent de ce bouquet.
2. Litt. Se manifester : Sa mauvaise humeur s'exhala.

exhaler

(ɛgzale)
verbe transitif
1. dégager, en parlant de vapeurs, d'odeurs des fleurs qui exhalent un doux parfum
2. laisser qqch s'exprimer exhaler sa douleur

exhaler


Participe passé: exhalé
Gérondif: exhalant

Indicatif présent
j'exhale
tu exhales
il/elle exhale
nous exhalons
vous exhalez
ils/elles exhalent
Passé simple
j'exhalai
tu exhalas
il/elle exhala
nous exhalâmes
vous exhalâtes
ils/elles exhalèrent
Imparfait
j'exhalais
tu exhalais
il/elle exhalait
nous exhalions
vous exhaliez
ils/elles exhalaient
Futur
j'exhalerai
tu exhaleras
il/elle exhalera
nous exhalerons
vous exhalerez
ils/elles exhaleront
Conditionnel présent
j'exhalerais
tu exhalerais
il/elle exhalerait
nous exhalerions
vous exhaleriez
ils/elles exhaleraient
Subjonctif imparfait
j'exhalasse
tu exhalasses
il/elle exhalât
nous exhalassions
vous exhalassiez
ils/elles exhalassent
Subjonctif présent
j'exhale
tu exhales
il/elle exhale
nous exhalions
vous exhaliez
ils/elles exhalent
Impératif
exhale (tu)
exhalons (nous)
exhalez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais exhalé
tu avais exhalé
il/elle avait exhalé
nous avions exhalé
vous aviez exhalé
ils/elles avaient exhalé
Futur antérieur
j'aurai exhalé
tu auras exhalé
il/elle aura exhalé
nous aurons exhalé
vous aurez exhalé
ils/elles auront exhalé
Passé composé
j'ai exhalé
tu as exhalé
il/elle a exhalé
nous avons exhalé
vous avez exhalé
ils/elles ont exhalé
Conditionnel passé
j'aurais exhalé
tu aurais exhalé
il/elle aurait exhalé
nous aurions exhalé
vous auriez exhalé
ils/elles auraient exhalé
Passé antérieur
j'eus exhalé
tu eus exhalé
il/elle eut exhalé
nous eûmes exhalé
vous eûtes exhalé
ils/elles eurent exhalé
Subjonctif passé
j'aie exhalé
tu aies exhalé
il/elle ait exhalé
nous ayons exhalé
vous ayez exhalé
ils/elles aient exhalé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse exhalé
tu eusses exhalé
il/elle eût exhalé
nous eussions exhalé
vous eussiez exhalé
ils/elles eussent exhalé

EXHALER

(è-gza-lé) v. a.
Émettre, dégager, en parlant de vapeurs, d'odeurs. Les ruisseaux des rues exhalaient une odeur infecte.
Ces montagnes de morts.... Dont les troncs pourris exhalent dans les vents De quoi faire la guerre au reste des vivants [CORN., Pomp. I, 1]
.... Quels abîmes ouverts Exhalent jusqu'à moi les vapeurs des enfers ? [ID., Tois. d'or, III, 5]
Fig. Il se dit de ce que l'on compare à une exhalaison.
Et son âme exhalait un soupir amoureux [RÉGNIER, Élég. IV]
Depuis que je suis né, j'ai vu la calomnie Exhaler les venins de sa bouche impunie [VOLT., Tancr. III, 3]
Et du sang de Clotaire éternel déshonneur [elle eût] Exhalé sur sa race un souffle empoisonneur [LEMERC., Fréd. et Br. II, 3]
Exhaler son âme, la vie, mourir.
Celui-ci, consumé de langueur et d'infirmités, voit de loin l'appareil de son sacrifice, exhale chaque jour une portion de son âme, et se sent mourir mille fois avant que d'avoir pu mourir une seule [MASS., Villars.]
Il exhale à présent les restes de sa vie [LEMERC., Fréd. et Bruneh. V, 1]
Évaporer.
Qui pleure l'affaiblit [le ressentiment], qui soupire l'exhale [CORN., Sertor. V, 3]
Exprimer avec vivacité ; faire éclater en paroles.
Dans le prologue de cette pièce, Labérius exhale sa douleur d'une manière fort respectueuse pour César, et en même temps fort touchante [ROLLIN, Hist. anc. liv. XXV, I, II, 2]
Ce droit d'accusation non-seulement tiendrait les grands en respect, mais servirait encore à exhaler les murmures du peuple qui, sans ce secours, pourraient se tourner en sédition [VERTOT, Révol. rom. II, 170]
Exhaler son dépit contre un mari coupable, C'est, en voulant se faire aimer, S'efforcer d'être moins aimable [IMBERT, Jaloux sans amour, I, 5]
Il exhale sa rage en hurlements horribles [DELILLE, Énéide, II]
Mais tandis qu'exhalant le doute et le blasphème [LAMART., Méd. I, 18]
On dit dans un sens analogue exhaler sa bile, sa mauvaise humeur.
.... Lorsqu'autrefois Horace après Lucile Exhalait en bons mots les vapeurs de sa bile [BOILEAU, Sat. VII]
Il peut avoir pour sujet un nom de chose.
À ce nouvel affront un reste de chaleur En sanglots mal formés exhale sa douleur [CORN., Pomp. III, 1]
S'exhaler, v. réfl. Être exhalé. Les vapeurs qui s'exhalent le soir. L'odeur qui s'exhale d'une rose.
La fumée qui s'exhale et s'évanouit dans les airs [FLÉCH., Dauph.]
Impersonnellement. Il s'exhale des vapeurs de ce marais. Fig.
On voyait sur son visage les furies peintes ; et tout le venin empesté du noir Cocyte semblait s'exhaler de son cœur [FÉNEL., Tél. VII]
Leurs soupirs n'osaient s'exhaler, mais leurs cœurs s'entendaient : ils croyaient souffrir et ils étaient heureux [J. J. ROUSS., Hél. III, 18]
Se dissiper par l'évaporation. L'éther s'exhale rapidement.
Dans les pays froids la partie aqueuse du sang s'exhale peu par la transpiration [MONTESQ., Esp. XIV, 10]
Fig. Il se dit de la vie, de l'âme.
Un reste de chaleur tout prêt à s'exhaler [RAC., Phèd. I, 3]
Dans la nuit du tombeau l'âme s'engloutit-elle ? Tombe-t-elle en poussière ? ou, prête à s'envoler, Comme un son qui n'est plus va-t-elle s'exhaler ? [LAMART., Méd. I, 5]
Éclater, en parlant de sentiments, de passions.
Non, je n'ai point un courroux à s'exhaler en paroles vaines [MOL., le Fest. I, 3]
C'était en ces discours que s'exhalait ma plainte [J. B. ROUSS., Odes, I, 12]
Il peut aussi avoir pour sujet un nom de personne.
M. le prince de Conti et son fils s'exhalaient en désespoirs [SAINT-SIMON, 11, 128]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Car l'element du feu et d'air, Si ainsi est, doibt s'exhaler [, l'Alch. à nat. 610]
  • XVIe s.
    Une vapeur qui exhale de tout leur corps [PARÉ, Intr. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. exhalare, de ex, hors, et halare, respirer (voy. HALEINE).

exhaler

EXHALER. v. tr. Émettre des vapeurs, des gaz, des odeurs. Ces fleurs exhalent une douce odeur. Au printemps, la terre exhale une sorte de parfum. Ces marais exhalent des vapeurs malsaines. L'odeur qui s'exhale d'une rose. Il s'exhale des vapeurs de cet égout.

Il signifie encore figurément Laisser échapper un sentiment, lui donner libre cours. Exhaler sa fureur contre quelqu'un. Exhaler sa colère en menaces, en reproches. Exhaler sa douleur en plaintes. On dit, dans un sens analogue, Exhaler sa bile, exhaler sa mauvaise humeur.

exhaler

Exhaler.

exhaler


EXHALER, v. act. [Ègzalé: 1re è moy. 3e é fer.] Pousser en l'air des vapeurs, odeurs, esprits, etc. "Fleurs, qui exhalent une odeur agréable. Marais, qui exhalent des vapeurs grossières et malignes. "Il s'exhale de ces marais de funestes vapeurs. — S'exhaler, s'évaporer. "Il y a des liqueurs qui s'exhalent aisément. = Au figuré il est beau. "Exhaler sa colère, sa douleur. "Sa tendresse pour Dieu s'exhale en prières enflamées, en élans sublimes. L'Ab. Duserre-Figon, Panég. de Ste Thérèse.

Synonymes et Contraires

exhaler

verbe exhaler
1.  Laisser échapper une odeur.
2.  Laisser échapper un bruit.
3.  Dégager une impression.
-littéraire: respirer, suer, suinter.

exhaler (s')

verbe pronominal exhaler (s')
Se répandre dans l'air.
Traductions

exhaler

הדיף (הפעיל), הִדִּיף

exhaler

exhale

exhaler

ausatmen

exhaler

esalare

exhaler

[ɛgzale] vt [+ parfum] → to exhale (littéraire) [+ son, soupir, souffle] → to utter, to breathe [ɛgzale] vpr/vi → to rise, to rise up