exiler

(Mot repris de exilait)

exiler

[ egzile] v.t.
1. Condamner à l'exil : Ils exilent les opposants bannir, expatrier, expulser, proscrire
2. Obliger qqn à vivre loin d'un lieu où il aurait aimé être.

s'exiler

v.pr.
1. Quitter volontairement son pays : Elle s'est exilée en Suède pour apprendre la langue émigrer, s'expatrier
2. Se retirer pour vivre à l'écart : Nous nous sommes exilés à la montagne.

exiler


Participe passé: exilé
Gérondif: exilant

Indicatif présent
j'exile
tu exiles
il/elle exile
nous exilons
vous exilez
ils/elles exilent
Passé simple
j'exilai
tu exilas
il/elle exila
nous exilâmes
vous exilâtes
ils/elles exilèrent
Imparfait
j'exilais
tu exilais
il/elle exilait
nous exilions
vous exiliez
ils/elles exilaient
Futur
j'exilerai
tu exileras
il/elle exilera
nous exilerons
vous exilerez
ils/elles exileront
Conditionnel présent
j'exilerais
tu exilerais
il/elle exilerait
nous exilerions
vous exileriez
ils/elles exileraient
Subjonctif imparfait
j'exilasse
tu exilasses
il/elle exilât
nous exilassions
vous exilassiez
ils/elles exilassent
Subjonctif présent
j'exile
tu exiles
il/elle exile
nous exilions
vous exiliez
ils/elles exilent
Impératif
exile (tu)
exilons (nous)
exilez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais exilé
tu avais exilé
il/elle avait exilé
nous avions exilé
vous aviez exilé
ils/elles avaient exilé
Futur antérieur
j'aurai exilé
tu auras exilé
il/elle aura exilé
nous aurons exilé
vous aurez exilé
ils/elles auront exilé
Passé composé
j'ai exilé
tu as exilé
il/elle a exilé
nous avons exilé
vous avez exilé
ils/elles ont exilé
Conditionnel passé
j'aurais exilé
tu aurais exilé
il/elle aurait exilé
nous aurions exilé
vous auriez exilé
ils/elles auraient exilé
Passé antérieur
j'eus exilé
tu eus exilé
il/elle eut exilé
nous eûmes exilé
vous eûtes exilé
ils/elles eurent exilé
Subjonctif passé
j'aie exilé
tu aies exilé
il/elle ait exilé
nous ayons exilé
vous ayez exilé
ils/elles aient exilé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse exilé
tu eusses exilé
il/elle eût exilé
nous eussions exilé
vous eussiez exilé
ils/elles eussent exilé

EXILER

(è-gzi-lé) v. a.
Envoyer en exil.
On dépouille Tancrède, on l'exile, on l'outrage [VOLT., Tancr. I, 6]
Par extension.
Les oiseaux que l'hiver exile Reviendront avec le printemps [BÉRANG., Les Oiseaux.]
Reléguer quelqu'un dans ses terres, lui assigner une résidence d'où il ne pouvait sortir ; c'était le roi, non les tribunaux qui infligeait cette sorte de punition. Le parlement, ayant refusé d'obtempérer, fut exilé. Par extension, exiler quelqu'un de notre présence, lui défendre de se présenter devant nous.
Exile de mes yeux cet insolent vainqueur [CORN., Tois. d'or, IV, 2]
S'exiler, v. réfl. Se condamner à un exil volontaire ; se retirer loin du monde. Il s'est exilé à la campagne.
Obtiendrais-tu d'un père ....Et qu'il cessât enfin de s'exiler ici ? [VOLT., Scythes, III, 2]
S'exiler l'un l'autre. Les deux partis tour à tour vainqueurs et vaincus se proscrivaient, s'exilaient.
Être exilé.
[Ce jardin des plantes] Où s'exilent pour nous de leurs terres natales Des règnes différents les familles royales, Le tigre, le lion, le cèdre aux longs rameaux, Et l'énorme éléphant.... [DELILLE, Trois règnes, VI]
Fig.
L'amour du bien commun de tous les cœurs s'exile [C. DELAV., Messén. I, 1]
Ces gais festins d'où s'exilait la gêne, Où l'austère Sénèque en louant Diogène Buvait le falerne dans l'or ! [V. HUGO, Odes, IV, 15]

SYNONYME

  • EXILER, BANNIR. Le bannissement est une peine infamante que prononcent les tribunaux ; l'exil ne figure pas parmi les peines infamantes, et à ce point de vue il est complétement distinct du bannissement. Dans l'ancienne monarchie, le roi exilait un ministre disgracié, mais il ne le bannissait pas. Dans le langage mystique, la terre est pour les hommes un lieu d'exil et non un lieu de bannissement.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Si home enpuissuned [empoisonne] altre, seit ocis ou permanablement eissilled [, Lois de Guill. 38]
  • XIIIe s.
    Et trestout li royaume essiliés et honnis [, Berte, XCIX.]
    .... Ou estre bannis du roiaume à tort, com fu mestre Guillaume De Saint-Amor, qu'ypocrisie Fist essilier, par grant envie [, la Rose, 11702]
    Lors avint, selonc ce que les estoires racontent, que Saturnus, rois de Grece, fu essilliez de son regne.... [BRUN. LATINI, Trés. p. 41]
    Les exulez [il] fist reapeler, Ke Harold out fait enchacer [, Édouard le confess. v. 494]
  • XVIe s.
    Où faim regne, force exule [RAB., Garg. I, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Exil ; picard, essiller, dépenser, dissiper ; provenç. issilhar, détruire, rendre malheureux. Essiller, comme essil, avait dans l'ancienne langue le sens de ravager, détruire ; c'est ainsi que du latin exterminare, bannir, nous avons fait exterminer, signifiant détruire entièrement.

exiler

EXILER. v. tr. Envoyer en exil. On l'exila du royaume. Ils furent tous exilés.

Il signifie aussi Reléguer. Le prince l'exila dans une ville éloignée.

S'EXILER signifie S'éloigner, se retirer. Il s'est exilé de la ville. Il s'est exilé à la campagne. Il s'est exilé du monde.

Le participe passé EXILÉ, ÉE, s'emploie aussi comme nom. Un exilé, une exilée. On rappela les exilés.

Fig., Exiler quelqu'un de sa présence se dit d'une Personne qui interdit à quelqu'un de se présenter devant elle.

exiler

Exiler un pays, id est, le depaster et ny laisser personne, Desoler.

Synonymes et Contraires

exiler

verbe exiler
2.  Obliger quelqu'un à partir.

exiler (s')

verbe pronominal exiler (s')
1.  Quitter sa patrie.
Traductions

exiler

bannen, ins Exil schicken, verbannenexile, banishverbannen, uitbannenהגלה (הפעיל), התעה (הפעיל), הִגְלָהekzilibanir, desterrar, exilar, exiliaresiliare, bandirebanir, degredar, desterrar, exilarεξορίζω (ɛgzile)
verbe transitif
obliger qqn à quitter son pays

exiler

[ɛgzile] vt → to exile [ɛgzile] vpr/vi → to go into exile