extasié, ée

EXTASIÉ, ÉE

(èk-sta-zi-é, ée) part. passé.
Oh ! la grande beauté fait perdre la raison ; Il est extasié quand il est devant elle, [HAUTEROCHE, Bourg. de qual. IV, 2]
Tous les savants, tous les poëtes qui mangeaient en grand nombre à sa table [de Denis le tyran], quand il leur lisait ses poëmes, paraissaient au dehors extasiés d'admiration [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. v, p. 222, dans POUGENS]