extirpateur


Recherches associées à extirpateur: cultivateur

EXTIRPATEUR

(èk-stir-pa-teur) s. m.
Celui qui extirpe.
Il n'y a, pour tous les candidats, qu'une seule et même profession de foi : c'est celle exactement que font sur les places publiques les arracheurs de dents, les extirpateurs de cors, les destructeurs de punaises [ALPH. KARR, les Guêpes, juillet 1842]
Fig. Louis XIV fut surnommé par ses flatteurs l'extirpateur du calvinisme.
Instrument agricole ayant la forme générale d'une herse, muni de pieds ou d'espèces de socs propres à déraciner et à entraîner les herbes nuisibles.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Saint Dominique extirpateur, par ses presches, de l'heresie albigeoise [PASQUIER, dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Extirper.

extirpateur

EXTIRPATEUR. n. m. Celui qui extirpe. Il ne s'emploie que figurément. Extirpateur d'hérésies. Extirpateur des abus.

extirpateur


EXTIRPATEUR, s. m. EXTIRPATION, s. f. EXTIRPER, v. act. [Èkstirpa-teur, pa-cion, : 1re è moy.] Les deux derniers se disent au propre des mauvaises herbes qu'on déracine, et d'une loupe, d'un cancer, qu'on ârrache entièrement; et au figuré des vices, des hérésies, etc. Le 1er ne se dit qu'au figuré; extirpateur des vices, des hérésies, et il est peu usité.