extorqué, ée


Recherches associées à extorqué, ée: extorqueur

EXTORQUÉ, ÉE

(èk-stor-ké, kée) part. passé.
Il connut pour lors le cas qu'il faut faire d'honneurs et d'hommages extorqués par la crainte et qui ne partaient point du cœur [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 266, dans POUGENS]
Il n'avait qu'une légère part aux cinquante mille livres perdues au jeu par Candide et à la valeur des deux brillants moitié donnés, moitié extorqués [VOLT., Candide, 22]