extractif, ive

EXTRACTIF, IVE

(èk-stra-ktif, kti-v') adj.
Terme de grammaire. Qui marque extraction.
Si je veux rendre raison de cette façon de parler, du pain suffit ; je commence par dire de le pain, alors la préposition de, qui est ici une préposition extractive et qui, comme toutes les autres prépositions, doit être entre deux termes, cette préposition, dis-je, me fait connaître qu'il y a ici une ellipse [DU MARSAIS, Œuvres, t. IV, p. 170]
Terme de chimie. Qui est extrait des végétaux. Principes extractifs.
Il employa l'esprit-de-vin pour dissoudre le corps sucré [des substances végétales], et le séparer des parties gommeuses et extractives [CONDORCET, Margraaf.]
S. m. L'extractif, principe immédiat qu'on supposait exister dans les plantes et les animaux, et posséder la propriété de s'épaissir pendant l'évaporation de sa dissolution.
Qui sert, qui est relatif à l'extraction. Machine extractive. Industrie extractive, celle qui recueille directement les produits de la nature : chasse, pêche, récolte des fruits naturels, exploitation des mines. Dunoyer a introduit cette expression.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. extractum, supin de extrahere, extraire (voy. ce mot).