extradition

extradition

n.f. [ du lat. ex, hors de, et traditio, action de livrer ]
Procédure par laquelle un État livre un criminel ou un accusé venu se réfugier sur son territoire à l'État dont cette personne dépend et qui le réclame : Il s'est réfugié dans un pays d'où l'extradition n'est pas possible.

extradition

(ɛkstʀadisjɔ̃)
nom féminin
droit fait de livrer un coupable au pays dans lequel il a commis un crime l'extradition d'un criminel

EXTRADITION

(èk-stra-di-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action de remettre un réfugié pour une cause quelconque au gouvernement étranger qui le réclame.
Les Turcs insistèrent en vain sur l'extradition de Cantemir [VOLT., Russie, II, 1]
Remise.
Il a fallu payer cher l'extradition des pièces [du procès] [VOLT., Lett. Vernes, 24 mai 1763]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. ex, hors, et traditio, action de remettre (voy. TRADITION).

extradition

EXTRADITION. n. f. Action d'extrader. Il s'était réfugié en pays étranger; le gouvernement demanda son extradition.

Il se dit aussi, par extension, de la Remise de pièces conservées au greffe d'un tribunal.

Traductions

extradition

extradition

extradition

הסגרה למדינה זרה (נ)

extradition

uitlevering

extradition

estradizione

extradition

Auslieferung

extradition

引渡

extradition

udlevering

extradition

utlämning

extradition

[ɛkstʀadisjɔ̃] nfextradition