extrait

(Mot repris de extrayons)

extrait

n.m.
1. Passage tiré d'un livre, d'un discours, d'un film : Ils ont retransmis un extrait du discours présidentiel fragment
2. Copie officielle de l'original d'un acte : À la mairie, l'employé lui a délivré un extrait d'acte de naissance.
3. Substance extraite d'un corps au moyen d'une opération physique ou chimique, et spécial., parfum concentré : Un extrait de lavande essence
4. Préparation concentrée et soluble obtenue à partir d'un aliment : Ajouter un peu d'extrait de tomate à une sauce concentré

EXTRAIT2

(èk-strè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des ex-strè-z énergiques ; extraits rime avec palais, effets, succès, paix, etc.) s. m.
Terme de chimie. Produit qu'on a extrait d'une substance. Extrait de guimauve, de réglisse. Extrait de saturne, dissolution de sous-acétate de plomb.
Passage, article tiré d'un livre, d'un écrit.
Où est le savant parmi les nations les plus fameuses pour l'assiduité au travail et pour la patience nécessaire à copier et à faire des extraits, qui n'admire là-dessus les talents de M. du Cange et qui ne l'oppose à tout ce qui peut être venu d'ailleurs en ce genre-là ? [, Préf. du Dict. de FURETIÈRE]
Il lui faisait faire des extraits de livres choisis [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Terme d'imprimerie. Article, mémoire, passage plus ou moins long inséré dans un recueil périodique et tiré à part presque toujours sur la demande de l'auteur. Un extrait de la Revue des Deux-Mondes.
Abrégé, sommaire. Faire l'extrait d'un livre, d'une correspondance, d'un procès.
Ce siècle ridicule est celui des brochures, Des chansons, des extraits, et surtout des injures [VOLT., Ép. 85]
Combien de lectures inutiles dont nous serions dispensés par de bons extraits ! [D'ALEMB., Disc. prélim. encycl. Œuv. t. I, p. 300, dans POUGENS.]
Il n'y a point de si mauvais livre dont on ne puisse tirer de bonnes choses, disent tous les gens d'esprit et de goût ; il n'y a pas non plus de si bon livre dont on ne puisse faire un extrait malignement tourné, qui défigure l'ouvrage et l'avilisse [MARMONTEL, Élem. litt. Œuv. t. VII, p. 347, dans POUGENS]
Terme de pratique. Analyse ou copie sommaire ou partielle d'un acte. Fig. et familièrement. Un extrait d'homme, un bout d'homme, un très petit homme.
Terme de commerce. Projet de compte qu'un négociant envoie à son correspondant, ou qu'un commissionnaire envoie à son commettant. Nom qu'on donne aussi au grand livre ou livre de raison.
Extrait des registres de l'état civil, copie certifiée d'après les registres de l'état civil, et constatant naissance, mariage, mort. Extrait de naissance, certificat tiré du registre des naissances et constatant la naissance de quelqu'un. Extrait baptistaire, ou extrait de baptême, extrait du registre des baptêmes et constatant le baptême de quelqu'un. Extrait mortuaire, extrait du registre des morts, constatant la mort de quelqu'un.
Les moines de ce pays-là [Marseille] ont sans doute son extrait mortuaire [VOLT., Phil. III, 190]
Par plaisanterie.
Un certain Monsieur de Voltaire A donné extrait mortuaire De tous les seigneurs qui sont morts, [, Facétie du poëte Roy contre le poëme de Fontenoy de Voltaire, citée par LAHARPE, Lycée, 3e part. liv. III, chap. 2, sect. 1]
Terme de jeu de loto. Numéro unique sorti sur une ligne. Terme de loterie. Un seul numéro gagnant. Extrait déterminé, numéro sur lequel on fait une mise en indiquant qu'il sortira le 1er, le 2e, le 3e, le 4e ou le 5e. Extrait simple, numéro joué sans autre condition.

REMARQUE

  • Des grammairiens ont condamné extrait de baptême, voulant qu'on dît uniquement extrait baptistaire ; mais, comme on dit extrait de naissance (par une ellipse d'ailleurs admissible), il n'y a pas de raison pour ne pas dire aussi un extrait de baptême.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Par ainsi l'essence du Fils ne seroit qu'un extrait je ne say quel, tiré comme par un alambic de l'essence de Dieu [CALV., Instit. 92]
    Si y trouva quelques loix qui luy semblerent bonnes, et en feit extraict, en deliberation de les porter en son païs pour s'en servir à l'advenir [AMYOT, Lyc. 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Extrait 1 ; provenç. estrat ; catal. extracte ; espagn. extracto ; ital. estratto.

extrait

EXTRAIT. n. m. Substance qu'on a extraite d'une autre par quelque opération. Extrait de violette, de fleurs d'oranger.

Extrait de Saturne, Dissolution de sous-acétate de plomb. Extrait de viande.

En termes de Parfumerie, il se dit d'un Parfum concentré. Extrait pour le mouchoir.

Il signifie aussi Ce qu'on tire de quelque livre, de quelque registre, de quelque acte, etc. Je ne connais pas l'ouvrage entier, mais j'en ai lu des extraits. Extrait des registres de l'état civil. Extrait sur minute.

Extrait de naissance, Extrait du registre des naissances. Extrait de baptême, Extrait du registre des baptêmes. Extrait mortuaire, Extrait du registre des décès.

Il signifie encore Abrégé, sommaire, analyse. Vous ne m'avez pas remis les pièces du procès, vous ne m'en avez donné que l'extrait. Voici un extrait de leur correspondance. Le pluriel EXTRAITS se dit de Morceaux choisis d'auteurs.

Synonymes et Contraires

extrait

nom masculin extrait
1.  Passage tiré d'une œuvre.
2.  Préparation soluble.
Traductions

extrait

excerpt, extract, abridged, essenceנסח (ז), קטע (ז), קיצור (ז), שאוב (ת), תמצית (נ), נֶסַח, תַּמְצִיתuittreksel, aftreksel, fragment, extractAusschnitt, Exzerptχωρίοcompendio, estratto, stralcioекстракт提取物extrakt추출แยก (ɛkstʀɛ)
nom masculin
1. morceau de texte, de film l'extrait d'une pièce de Molière
2. parfum de l'extrait de vanille
3. document qui prouve la naissance de qqn

extrait

[ɛkstʀɛ, ɛt]
pp de extraire
nm
[plante] → extract
[film, livre] → extract, excerpt
extrait de naissance nmbirth certificate