extrême

(Mot repris de extreme)

extrême

adj. [ lat. extremus, le plus à l'extérieur ]
1. Qui est tout à fait au bout d'un espace, au terme d'une durée : Le sentier s'arrête au bord extrême de la falaise. Il attend toujours la date extrême pour payer ses factures limite, ultime ; initial
2. Qui est au degré le plus intense : Il fait une chaleur extrême ici très élevée ; exceptionnel ; normal, ordinaire
3. Sans mesure ; excessif : Elle utilise des moyens extrêmes pour parvenir à ses fins démesuré, exagéré ; mesuré, raisonnable
Sports extrêmes,
activités sportives où le danger est associé à un effort physique intense, à la limite des capacités humaines.
n.m.
L'ultime limite d'un état, d'une situation : Il passe d'un extrême à l'autre d'une opinion, d'un état à l'opposé
À l'extrême,
au-delà de toute mesure : Elle pousse toujours les choses à l'extrême.

extrêmes

n.m. pl.
Les personnes, les choses, les groupes opposés : Son frère et elle sont les deux extrêmes ils sont aux antipodes l'un de l'autre

EXTRÊME

(èk-strê-m') adj.
Qui est tout à fait au bout. L'extrême limite. À l'extrême frontière.
Mon extrême vieillesse ne me peut permettre de jouir plus longtemps de sa bonté [VAUGEL., Q. C. liv. VI, dans RICHELET]
Son extrême jeunesse donne un nouveau prix à tous ses talents [VOLT., Princ. de Babyl. 5]
Porté au dernier point, au plus haut degré.
La préface m'a semblé parfaitement belle, et j'ai eu un extrême plaisir à la lire [VOIT., Lett. 30]
Nos sens n'aperçoivent rien d'extrême [PASC., Pens. part. I, art. 4]
Mais enfin, qu'ai-je fait en ce malheur extrême ? [RAC., Théb. II, 1]
Modérez donc, seigneur, cette fureur extrême [ID., Andr. III, 1]
Jugez de ma douleur, moi dont l'ardeur extrême, Je vous l'ai dit cent fois, n'aime en lui que lui-même [ID., Bérén. I, 4]
Ce changement est grand, ma surprise est extrême [ID., ib. III, 2]
Des extrêmes périls l'ordinaire signal [ID., Bajaz. 1, 2]
Je vois qu'à l'excuser votre adresse est extrême [ID., ib. III, 6]
Votre gloire est perdue, et cette honte extrême.... [VOLT., Alz. IV, 3]
Il ne peut y avoir que deux sortes d'esprits qui se suffisent à eux-mêmes, l'extrême génie qui n'existe point, et l'extrême cottise qui n'existe que trop [D'ALEMB., Essai sur la soc. des g. de lett. Œuv. t. III, p. 31, dans POUGENS.]
C'était sur l'âme de ce jeune homme que l'extrême vertu dans l'extrême malheur avait fait le plus d'impression [MARMONTEL, Bélisaire, ch. I]
Parti extrême, parti violent, hasardeux.
Tout ce qui est extrême demande une résolution extrême [RAYNAL, Hist. phil. XVIII, 44]
Les voies extrêmes, ce qui est le plus à la rigueur.
Il y a des circonstances où un tel arrangement [le partage égal des terres dans une démocratie] serait impraticable, dangereux, et choquerait même la constitution ; on n'est pas toujours obligé de prendre les voies extrêmes [MONTESQ., Esp. v, 7]
Remèdes extrêmes, remèdes hasardeux auxquels on n'a recours que quand ils paraissent être devenus la seule ressource du malade.
Qui est éloigné de l'état modéré.
Toutes ses affections sont extrêmes, tous ses excès sont impunis [BARTHÉL., Anach. ch. 14]
Les climats extrêmes, les climats très chauds ou très froids ; se dit aussi des climats où les différences sont très grandes entre l'été et l'hiver, par exemple, la Russie, le Canada.
Enfin un ciel dévorant l'arrêtait [Napoléon] ; car tel est ce climat [de Russie], le ciel y est extrême, immodéré ; il dessèche ou inonde, brûle ou glace cette terre et ses habitants qu'il semble fait pour protéger [SÉGUR, Hist. de Nap. V, 1]
Qui outre, qui n'a point de mesure, en parlant des personnes.
Vardes est tout extrême [ou tout l'un ou tout l'autre] [SÉV., 422]
Et il connaissait, dans le parti [la Fronde], de ces fiers courages dont la force malheureuse et l'esprit extrême ose tout et sait trouver des exécuteurs [BOSSUET, le Tellier.]
Les femmes sont extrêmes, elles sont meilleures ou pires que les hommes [LA BRUY., III]
Extrême dans la débauche, dans la bravoure, dans ses idées, dans ses expressions [VOLT., Jenni, 7]
Avec toutes les vertus n'étant extrême sur aucune [MONTESQ., Rom. 15]
Hélas ! pour mon malheur le ciel me fit extrême [DUCIS, Abufar, IV, 5]
Quoique extrême soit un superlatif, l'usage de bons auteurs et l'Académie lui donnent des degrés de comparaison.
Les maux les plus extrêmes [, Dict. de l'Acad.]
Mais quand la passion en nous est si extrême [RÉGNIER, Sat. IV]
Et prenez-moi les plus extrêmes En sagesse.... [ID., Épît. III]
La gaieté de Pomenars était si extrême que.... [SÉV., 70]
Le retour plus extrême qu'auparavant dans le vice [MASS., Car. Inconst.]
La nouvelle de l'acceptation du testament [de Philippe IV] avait causé à Madrid la plus extrême joie [SAINT-SIMON, 83, 89]
Ce peuple qui, s'imaginant que la liberté doit être aussi extrême que le peut être l'esclavage, cherchait à abolir la magistrature même [MONTESQ., Dial. de Sylla.]
S. m. Dernière limite des choses.
Quand on veut poursuivre les vertus jusqu'aux extrêmes [PASC., Pensées div. 14, éd. Faugère.]
L'Hercule est l'extrême de l'homme laborieux ; l'Antinoüs est l'extrême de l'homme oisif [DIDEROT, Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p. 132, dans POUGENS.]
La noblesse et la dignité sont les décences du théâtre héroïque ; leurs extrêmes sont l'emphase et la familiarité [MARMONTEL, Élém. litt. t. IV, p. 315, dans POUGENS]
À l'extrême, à la dernière limite, sans mesure n. réserve.
Cinna, ne porte point mes maux jusqu'à l'extrême [CORN., Cinna I, 4]
Mais porter dès l'abord les choses à l'extrême [ID., Sertor. IV, 2]
Après la mort de Clodius, les Èques eux-mêmes ne poussèrent pas leurs avantages à l'extrême [LE P. CATROU, dans DESFONTAINES]
Pousser, porter tout à l'extrême, n'avoir de modération en rien.
Les extrêmes, les deux dernières limites d'une chose qui sont l'une à une extrémité et l'autre à l'autre, et, par suite, les contraires.
Entre plusieurs opinions également reçues [pour la conduite de la vie], je ne choisissais que les plus modérées, tant à cause que ce sont toujours les plus commodes pour la pratique et vraisemblablement les meilleures, comme aussi afin de me détourner moins du vrai chemin, en cas que je faillisse, que si, ayant choisi l'un des extrêmes, c'eût été l'autre qu'il eût fallu suivre [DESC., Méth. III, 2]
La religion, comme toutes les vertus, est entre deux extrêmes, le libertinage [l'incrédulité] et la superstition [DU MARSAIS, Œuv. t. VII, p. 59]
La Fontaine est peut-être celui de tous les poëtes qui passe d'un extrême à l'autre avec le plus de justesse et de rapidité [MARMONTEL, Élém. litt. Œuv. t. VII, p. 382, dans POUGENS]
Je m'étonne presque de prononcer son nom dans cet ermitage, au milieu d'un désert, à l'autre extrême des impressions que fait naître la plus active population du monde [DE STAËL, Corinne, XII, 1]
Les extrêmes se touchent, c'est-à-dire il arrive souvent que des choses opposées sont pourtant très voisines, ou reviennent l'une à l'autre, comme l'enfance et l'extrême vieillesse.
Les extrêmes, ma sœur, sont bien près l'un de l'autre [DUCIS, Abufar, III, 2]
Terme d'arithmétique. Le premier et le dernier terme d'une proportion.
Dans toute proportion arithmétique, la somme des extrêmes est égale à la somme des moyens ; dans toute proportion géométrique le produit des extrêmes est égal au produit des moyens [CONDIL., Lang. calc. I, 12]
10° Dernière extrémité.
Des ennemis la défaite et la fuite Semblaient nous donner Rome à l'extrême réduite [DU RYER, Scévole, I, 3]
Parti violent.
Les extrêmes sont toujours fâcheux ; mais ce sont des moyens sages quand ils sont nécessaires [RETZ, Mém. t. I, liv. II, p. 209, dans POUGENS]

PROVERBE

    Aux maux extrêmes, les extrêmes remèdes.

REMARQUE

  • Les grammairiens ont remarqué que, dans extrême, l'accent circonflexe, ne représentant point une s supprimée, serait plus régulièrement remplacé par un accent grave, d'après l'analogie qui veut que, quand dans les dérivés l'accent devient aigu (extrémité), le mot primitif prenne l'accent grave et non l'accent circonflexe, par exemple : problème, problématique, système, systématique.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et entendement des extremes ou termes en chascune des sciences [ORESME, Eth. 185]
    Si que en l'extreme de ceste mort l'ennemi d'enfer [le diable] ne puisse avoir pouvoir de me tenter [BOUTILLIER, Somme rural, p. 874, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Vinrent au Dauphin, qui avoit passé la premiere extreme angoisse, et luy demanderent comment il se sentoit [, Perceforest, t. IV, f° 31]
  • XVIe s.
    Evite comme deux extremes vicieux .... [MONT., III, 13]
    Jusques à la premiere entrée et extreme barriere [ID., I, 70]
    Les choses qui sont à nostre cognoissance les plus grandes, nous les jugeons estre les extremes que nature face en ce genre [ID., I, 201]
    Jusques à son extreme vieillesse [ID., I, 208]
    Amour est sans milieu ; c'est une chose extreme Qui ne veut (je le sçay) de tiers ny de moitié [RONSARD, 254]
    Il s'enfuit à la plus extreme diligence qui luy fut possible [AMYOT, Crassus, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. estrême ; provenç. extrem, estrem ; espagn. extremo ; ital. stremo ; du latin extremus, superlatif, par le suffixe imus, de l'adjectif exterus (voy. EXTÉRIEUR), avec retranchement d'un e, extremus pour exterimus, comme extra pour extera.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    EXTRÊME.
    Ajoutez :
  • Terme de mathématique. Moyenne et extrême raison, voy. RAISON, n° 13.
  • Dernier, qui accompagne la fin d'une chose.
    Comme le fils d'Alcmène en me brûlant moi-même ; Il suffit qu'en mourant dans cette flamme extrême, Une gloire éternelle accompagne mon nom [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
    Je vois mon heure extrême qui se prépare.... [J. J. ROUSS., Lett. au général Conway, Douvres, 1767]

    REMARQUE

      Ajoutez :
    • 2. J. J. Rousseau l'a employé, à tort, au sens d'excessif, en parlant de choses.
      M. Lambercier était un homme fort raisonnable qui, sans négliger notre instruction, ne nous chargeait point de devoirs extrêmes [J. J. ROUSS., Confess. I]

    HISTORIQUE

    • Ajoutez : XIIIe s.
      Si li a dit : mes ciers amis, L'estreme desir que vos aie.... [, Li biaus desconneus, V. 2354]
    • XVIe s. Ajoutez :
      Ô Dieu, toujours vivant, j'ay ferme confiance, Qu'en l'extreme des jours, par ta toute-puissance, Ce corps.... prendra nouvelle vie.... [DESPORTES, Œuv. chrest. XVIII, Plainte]

extrême

EXTRÊME. adj. des deux genres. Qui est tout à fait au bout, tout à fait le dernier. L'extrême limite. L'extrême frontière. L'extrême vieillesse.

Il signifie plus ordinairement Qui est au dernier point, nu plus haut degré. Extrême joie. Extrême plaisir. Extrême passion. Amour, désir extrême. Péril extrême. Extrême misère. Besoin extrême. Extrême malheur. Rigueur extrême.

Remèdes extrêmes, Moyens énergiques et hasardeux que l'on n'emploie qu'après avoir essayé sans succès tous les autres. Prov., Aux maux extrêmes, les extrêmes remèdes.

Parti extrême, Parti violent et hasardeux. Prendre un parti extrême. Éviter les partis extrêmes.

Il signifie aussi Qui est excessif et se dit d'une Personne qui ne garde aucune mesure, qui donne toujours dans l'excès. Cet homme est extrême en tout.

Il est quelquefois nom masculin et signifie Qui est opposé, contraire. Le froid et le chaud sont les deux extrêmes. Les extrêmes se touchent. Fig., La prodigalité et l'avarice sont les deux extrêmes. Entre ces deux extrêmes il est difficile de prendre un juste milieu. Il se jette dans les extrêmes.

Pousser, porter tout à l'extrême, aller à l'extrême, N'avoir de modération en rien.

En termes de Mathématiques, Les extrêmes d'une proportion, Le premier et le dernier terme. Dans toute proportion arithmétique, la somme des extrêmes est égale à celle des moyens.

En termes de Logique, Les extrêmes, Les deux termes du syllogisme, le grand et le petit, par opposition au moyen.

extreme

Extreme, Extremus.

extrême


EXTRêME, adj. EXTRêMEMENT, adv. EXTRÉMITÉ, s. f. [Èxstrême, meman, èxstrémité: 1re è moy. 2e ê ouv. et long aux deux premiers, é fer. au dern.] Extrême, qui est au dernier point, en parlant des chôses. "Extrême froid: chaleur extrême. "extrême plaisir, extrême joie. "Amour extrême. Péril extrême. = Excessif, en parlant des persones: il est extrême en tout. = S. m. pl. "Le froid et le chaud, la prodigalité et l' avarice sont les deux extrêmes, les deux contraires.
   REM 1°. Extrême, ayant la force d'un superlatif, n'est pas susceptible des degrés de comparaison; on ne doit pas dire plus, moins, si extrême~. L' Acad. dit pourtant qu'il devient quelquefois positif. "Les maux les plus extrêmes. Cette phrâse est consacrée par l'usage: mais hors de là on ne doit pas dire, mon mal est plus, moins extrême que le vôtre. "Un déplaisir si extrême, etc.
   2°. Extrême-onction, n'a point de pluriel. Il faut dire, on lui a administré l'extrême-onction, et non pas les extrême-onctions, et encôre moins les extrêmes-onctions. Et un Prêtre de Paroisse doit dire non pas qu'il a administré plusieurs extrême-onctions, mais qu'il a administré l'extrême-onction à plusieurs malades. = * Extrémonctier quelqu'un pour dire lui donner, lui porter l'extrêmonction est un étrange barbârisme. DESGR. Gasc. Corr.
   EXTRêMEMENT, grandement, beaucoup, au dernier point. "Extrêmement beau, laid; bon, mauvais; vertueux, vicieux, etc.
   Rem. Doit-on dire, il a extremêment d' esprit ou de l'esprit? Il y a des autorités pour l' un et pour l'aûtre: mais le premier est préférable. L'Acad. le préfère. "Il n'y aura pas extrêmement de vin cette année. "Il s'est acquis extrêmement d' honeur dans cette afaire.
   EXTRÉMITÉ, 1°. le bout d'une chôse. "L'extrémité de la ville, du Royaume. L'extrémité des doigts, des cheveux. — Il se dit sans régime, et au pluriel dans cette phrâse. "Il se meurt: il a déjà les extrémités froides. — Extrémité, Bout, Fin. (syn.) Voy. BOUT. = 2°. Le dernier moment. "À~ l'extrémité. "N'attendez pas à l'extrémité pour songer à votre conscience. = 3°. Les derniers momens de la vie. "Il est à l'extrémité; et figurément. "Cette place est à l'extrémité, elle ne saurait tenir plus de vingt-quatre heures. = 4°. Le plus triste état où l'on puisse être réduit. "Il est réduit à l'extrémité, à la dernière misère. = 5°. Excês: "il va toujours à l'extrémité. "Il porte les chôses aux dernières extrémités. "Il passe sans cesse d'une extrémité à l' autre. "Toutes les extrémités sont vicieûses. = 6°. Excès de violence, d'emportement. "Il s'est porté contre lui à la dernière extrémité.
   Rem. * On dit d'un homme, qu'il est à l'extrémité; mais on ne dit pas l'extrémité de cet homme cause un grand déplaisir à tout le monde. * "Si l'extrêmité de l'Empereur et de Dom Juan d'Autriche vous pouvoit satisfaire, on assure qu'ils n'en reviendront pas. Sév. C'est une expression vicieuse, même dans une lettre. = * On ne dit pas non plus mettre à l'extrémité, comme dit Jurieu. "La maladie augmente et met le patient à l'extrémité. — Il y a dans toutes les langues des expressions, qui ne se disent que d'une manière. Changez-y quelque mot, la locution devient irréguliere. — On dit bien réduire à l' extrémité, mais il se dit de la pauvreté et non de l'agonie.

Synonymes et Contraires

extrême

adjectif extrême
1.  Qui est à la limite de.
2.  Qui est au degré le plus intense.
effroyable, intense, profond, suprême -familier: crasse, furieux -littéraire: souverain.
Traductions

extrême

(ɛkstrɛm)
adjectif
très grand ou très petit des températures extrêmes

extrême

extrem, äußerster, außerordentlich, äußerste, höchste, maßlos, radikal, äußerstextreme, dire, abject, dramatic, drastic, gross, ultra, extremist, utmostextreem, uiterst, bovenmatig, uiterste, ergst, ultra, buitengewoon, buitensporig, enorm, radicaal, ontstellend, ultra-מרחיק לכת (ת), קיצוני (ת), קִיצוֹנִיekstreemexstremekstremekstremaäärimmäinenestremoytterst, ekstremextremoextremaşırıακραίοςextremoشَدِيدextrémníekstreman極度の극도의ekstremalnyэкстремальныйextremที่สุดcực đoan极端的極端
nom masculin
dernière limite passer d'un extrême à l'autre

extrême

[ɛkstʀɛm]
adj
[personne, vue] → extreme
l'extrême droite et l'extrême gauche → the far right and the far left
[sport] → extreme
les adeptes du ski extrême → fans of extreme skiing
(intensif)extreme
d'une extrême simplicité → of an extreme simplicity, extremely simple
d'une extrême brutalité → of an extreme brutality, extremely brutal
à l'extrême rigueur → in the absolute extreme
nmextreme
d'un extrême à l'autre → from one extreme to another
à l'extrême → in the extreme