f

f

[ ɛf] n.m. inv.
Sixième lettre et quatrième consonne de l'alphabet français.
F,
le symbole du franc.
F,
la note fa dans les systèmes de notation musicale anglo-saxon et germanique.

F

(èf, ou, suivant la manière moderne d'épeler, fe) s. f. quand on prononce cette lettre èf : une petite f ; et s. m. quand on la prononce fe : un f majuscule.
La sixième lettre de l'alphabet et la quatrième consonne.
Depuis dix ans dessus l'F [du dictionnaire de l'Académie] on travaille ; Et le destin m'aurait fort obligé, S'il m'avait dit, tu vivras jusqu'au G. [BOISROBERT, Épigr. VI, dans RICHELET]
Il jurait par f et par b, se dit quand on veut faire entendre qu'il s'agit de jurements très grossiers que la décence ne permet pas de répéter.
Les b, les f voltigeaient sur son bec ; Les jeunes sœurs crurent qu'il parlait grec [GRESSET, Vert-Vert, IV]
C'est un grand if (c'est-à-dire un grand j. f.), expression très injurieuse fondée sur ce que la qualification j. f. avant l'invention du j, et en supprimant les points, faisait précisément le mot if.
Terme de musique. F ou F-ut-fa, indique le ton de fa. F écrit au-dessus ou au-dessous d'une note signifie forte. FF signifie fortissimo.
F indique une monnaie frappée à Angers.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    F nous rendi joie au monde ; Par quoi nous fuissiemes [serions] tuit monde [purs], Se nostre creance fust ferme, Qui chascun jour devient enferme, Senefiance de l'ABC [JUBINAL, t. II, p. 277]

ÉTYMOLOGIE

  • F des Latins ; F, digamma des Grecs.

f

F. n. m. et f. Sixième lettre de l'alphabet. Elle représente une des consonnes. Elle se prononce Effe. Une F. Un grand F. Une petite f.

Quand cette lettre est à la fin d'un mot, elle se prononce toujours. Une soif brûlante. Une soif ardente. Il fut piqué jusqu'au vif de ce refus. Pièce de boeuf saignante. Il est veuf de sa troisième femme.

Elle ne se prononce pas dans Clef (qu'on écrit aussi Clé) et dans les mots composés : Boeuf gras, Cerf-volant, Nerf de boeuf, ainsi que dans les pluriels : Les boeufs. Les oeufs.

F se prononce V en liaison dans Neuf heures et est généralement muet dans Neuf kilomètres, Neuf cents, etc.

Le son F est représenté par PH dans la plus grande partie des mots d'origine grecque comme Philosophie, Phosphate, Phénomène, etc.

f


F, s. fém. [pronon. èfe. — Les Maîtres d'école font prononcer fe, e muet. Alors il est masc. "Une èfe, un fe. = l'f française a le son de celle des Allemands dans feind, des Anglais dans false, des Italiens dans fede, des Espagnols dans fuego. — L'f a beaucoup de raport avec l'v consone, étant un v prononcé fortement, comme le v est une f prononcée faiblement = L'f finale ne se prononce point dans clef et baillif, que plusieurs pour cette raison écrivent clé et bailli. Elle se prononce rârement dans cerf; jamais au pluriel, nerfs, boeufs (nèr, beû) plusieurs même ne la prononcent pas au singulier, quand elle est suivie d'une consone. — Dans le mot de nombre neuf, s'il est suivi d'une voyelle, elle prend le son du v consone; mais s'il est suivi d'un mot començant par une consone, l'f ne se prononce pas. "Neuf arbres, neuf pistoles: pron. neu-varbre, neu pistole. Que si neuf est à la fin de la phrâse, l'f doit s'y prononcer, de même que dans oeuf et boeuf: ainsi placés. * Quelques persones disent pourtant à Paris, le pont-neu et non pas le pont neuf: mais quand on pâsserait cette manière de prononcer dans cette occasion, et n'est pas une conséquence pour d'aûtres mots, ni même pour celui de neuf placé après d'autres termes. = Dans chef, nef, fief, bref, vif, naïf, esquif, if, juif, neuf (adjectif) nominatif, génitif et tous les aûtres noms terminés en if, l'f se prononce non seulement devant les voyelles, et à la fin des vers & des phrâses, mais aussi devant les consones.

Traductions

f

फ़ф (ɛf)
nom masculin invariable
consonne de l'alphabet

F

f [ɛf]
nm inv → F, f
F comme François → F for Frederick (Grande-Bretagne), F for Fox (USA)
abr = féminin (=franc) → F (=Fahrenheit) → F (=frère) → Br., Bro. (=femme) → W (= appartement) un F2/F3 → a 2-/3-roomed flat (Grande-Bretagne), a 2-/3-roomed apartment (USA)