fébricitant, ante

FÉBRICITANT, ANTE

(fé-bri-si-tant, tan-t') adj.
Terme de médecine. Qui a la fièvre.
Substantivement. Une fébricitante.
Dans les fébricitants, il n'est rien qui ne pèche ; Le palais se noircit et la langue se sèche [LA FONT., Quinquina, I]
Ici on l'appelle [Jésus-Christ] pour rendre la santé à un fébricitant [MASS., Carême, Tiédeur, 2]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Un febricitant desire tant boire eau, que bien lui semble qu'il boiroit un seau d'eau ou deux [GERSON, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Si la femme estoit febricitante [PARÉ, XVIII, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espag. febricitar ; ital. febbricitare ; du lat. febricitare, de febris, fièvre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FÉBRICITANT. - ÉTYM. Ajoutez : L'ancienne langue avait le lat. febricitare sous la forme fievrier : XIIe s.
    Une d'eles [religieuses] ki solunc la purreture de ceste char semblevet estre bele, comenzat à fievrier [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 18]