félibrige

(Mot repris de félibriges)

félibrige

n.m. [ du prov. félibre, docteur de la loi ]
École littéraire constituée en Provence au milieu du XIXe siècle, se proposant de restituer au provençal son rang de langue littéraire.

FÉLIBRIGE

(fé-li-bri-j') s. m.
Association des félibres.
La réunion avait principalement pour but l'adoption des statuts du félibrige ; divers articles en ont été votés par acclamation, après un discours d'ouverture prononcé par l'auteur de Miréio, [, l'Union de Vaucluse, dans Journ. offic. 27 mai 1876, p. 3626, 1re col.]
En souvenir des sept troubadours de Toulouse, le félibrige a pour symbole une étoile à sept rayons ; ses jeux floraux ont lieu tous les sept ans ; son bureau est composé de sept personnes, le président restant hors de compte, [, Rev. des langues romanes, 2e série, t. I, p. 365]

félibrige

FÉLIBRIGE. n. m. Association, union, groupement des félibres.