fêté, ée

FÊTÉ, ÉE

(fê-té, tée) part. passé.
Chômé. Une fête fêtée.
Bien reçu, accueilli avec empressement.
Est toujours bien fêté celui chez qui l'on mange [LAMOTTE, Fabl. v, 11]
Celui-ci furieux de me voir fêté dans mon infortune, et lui délaissé, tout ambassadeur qu'il était [J. J. ROUSS., Conf. VII]
Il se dit aussi des choses.
Vous savez que tout ce qui devient commun est peu fêté [VOLT., Jeannot.]
Mon commerce est mieux fêté à la porte de la Gaîté [BÉRANG., Bouquet.]