fablier

FABLIER

(fa-bli-é) s. m.
Poëte, auteur de fables.
Comme l'arbre qui porte des pommes est appelé pommier, elle [Mme de Bouillon] disait de M. de la Fontaine : c'est un fablier, pour dire que ses fables naissaient d'elles-mêmes dans son cerveau, et s'y trouvaient faites sans méditation de sa part ainsi que les pommes sur le pommier [OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 331, dans POUGENS]
Jadis, quand je traçai les lois du paysage, De notre aimable fablier [la Fontaine] Empruntant le simple langage.... [DELILLE, Conversation, III]
Recueil de fables. Fablier de l'enfance.

ÉTYMOLOGIE

  • Fable. Bien que le latin ait fabularius, fablier a été fait directement de fable.

fablier

FABLIER. n. m. Faiseur de fables. Ce mot a été appliqué à La Fontaine.

Il désigne aussi un Recueil de fables. Les enfants apporteront en classe leur fablier.

fablier


*FABLIER, s. m. FABULISTE~, s. m. Ils se disent tous deux d'un Auteur qui a écrit des fâbles: mais le 2d se dit sérieûsement, le premier en plaisantant. = Ce nom de Fablier avait été doné par Mme. de la Sablière à la Fontaine. Elle l'apelait de ce nom, parce qu'elle disait qu'il portait des fâbles, comme un poirier porte des poires. — L'Ab. d'Olivet atribue ce mot à Mde. de Bouillon. C'est à quoi on fait allusion dans l' Ann. litt. "Nous avons à oposer au Fablier du grand siècle un fabuliste de la première distinction. — Le mot de Fablier est en italique, celui de Fabuliste en caractères romains.