face

face

n.f. [ lat. facies, forme extérieure, aspect général ]
1. Partie antérieure de la tête humaine, au-dessous de la ligne des sourcils ; visage : Cesse de détourner la face pour ne pas le voir !
figure : Une face très fine
2. Partie antérieure de la tête de certains animaux ; mufle, museau : La face d'un singe.
3. Chacun des côtés d'une chose ; partie extérieure de qqch : Escalader la face nord d'une montagne
pente, versant : L'autre face de la cassette est meilleure. Un cube possède six faces.
4. Aspect sous lequel se présente qqch : Elle a envisagé le problème sous toutes ses faces
5. Côté d'une monnaie portant l'effigie du souverain ou l'image symbolisant l'autorité au nom de laquelle la pièce est émise : Le côté face d'une pièce
À la face de qqn, de qqch,
ouvertement ; en présence de qqn, de qqch : Il proclame son désespoir à la face du monde.
De face,
du côté où l'on voit toute la face : Un portrait de face.
En face,
vis-à-vis, par-devant ; fig., sans crainte : Il s'est assis en face de moi. J'ai le soleil en face. N'aie pas honte ! Regarde-le en face
droit dans les yeux : Il regarde la mort en face
il n'en a pas peur
Face à face,
en présence l'un de l'autre : Les deux adversaires se retrouvèrent face à face.
Faire face à qqch,
être tourné du côté de qqch ; faire front à qqch : Leur appartement fait face à la mer. Elle sait faire face aux difficultés.
Perdre la face,
perdre tout prestige, tout crédit : Dans cette histoire, il a perdu la face.
Sauver la face,
garder sa dignité après un échec : Il accepte de revenir pour sauver la face.

FACE

(fa-s') s. f.
Visage. La face humaine.
Le sceptre que porte sa race, Où l'heur aux mérites est joint, Lui met le respect en la face [MALH., III, 1]
Un fantôme pareil et de taille et de face, Tandis que vous fuirez, remplira votre place [CORN., Médée, IV, 6]
Quand lui, la face ouverte et nullement émue [ROTR., Antig. I, 2]
Nous couvrons notre face devant Dieu [BOSSUET, Hist. II, 6]
Pyrrhus m'a reconnu, mais sans changer de face ; Il semblait que ma vue excitât son audace [RAC., Andr. V, 3]
Le sang de toutes parts ruisselle sur sa face céleste [de Jésus-Christ] [MASS., Carême, Passion.]
Ses cheveux [de la Vierge] flottent portés par des faces de chérubins [CHATEAUBR., Natch. IV]
Le voyage qu'ils font [mes parents morts] est profond et sans bornes ; On le fait à pas lents, parmi des faces mornes, Et nous le ferons tous ! [V. HUGO, F. d'aut. 6]
Se couvrir, se voiler la face, se cacher la figure en signe de chagrin ou d'indignation ou de honte. Il s'emploie dans le langage de l'anatomie et de la médecine. Les muscles de la face. Les altérations de la face. Face hippocratique, l'aspect que présente le visage d'une personne à l'agonie, ainsi dite d'une description frappante faite de cet état des traits par Hippocrate. Face se dit le plus souvent dans le langage familier. Avoir une grosse face, une face rebondie, enluminée. Face de carême, visage pâle et blême. Face de réprouvé, physionomie sinistre et effrayante. Avoir une face de prédestiné, avoir un visage plein, vermeil et serein. La face s'allonge, se dit de celui dont la figure exprime quelque désappointement.
À cet effroyable prodige, D'un pied ma face s'allongea [SCARRON, Virg. III]
Populairement. Couvrir la face à quelqu'un, lui donner un soufflet. Un homme à deux faces, à double face, homme perfide, trompeur, faux.
Faire face, se dit d'un homme qui, poursuivi, se retourne et résiste aux assaillants. Fig. Pourvoir à une chose, parer à un inconvénient. Faire face à ses engagements.
J'ai parlé de la déroute [banqueroute] de la Touane et de Sauvion et que le roi fit face pour eux afin de soutenir son crédit [SAINT-SIMON, 99, 53]
Terme militaire. Faire face à l'ennemi, lui présenter le front des lignes.
Défiant les Romains, qui se serrent, font face [SAURIN, Spartac. I, 4]
Faire face de tous côtés, se dit d'une troupe rangée de telle sorte qu'elle présente le front, de quelque côté que l'ennemi s'avance. Elliptiquement : Face ! Face à droite ! etc. commandement de faire face, de faire face à droite, etc. Faire volte-face, voy. VOLTE-FACE.
Terme de numismatique. Dans une pièce de monnaie, côté où se trouve la tête du souverain. Dans une médaille, le côté où se trouve la tête ou quelquefois le nom seul de celui pour qui elle a été frappée. Jouer à pile ou face, voy. PILE.
Face, en histoire naturelle, se dit aussi des animaux mammifères. La face du chien. Terme de manége. Belle face, marque blanche très grande occupant presque toute la partie antérieure de la tête du cheval, et s'étendant jusqu'aux yeux, et même au delà.
Terme du jeu de bassette. La première carte que découvre celui qui tient la banque. La face est un valet.
Il se dit des tempes par rapport aux cheveux qui les couvrent. Il a les faces dégarnies.
Terme de peinture et de sculpture. Hauteur équivalant à celle de la face et qui sert à déterminer la dimension en longueur d'une figure humaine.
On divise ordinairement la hauteur du corps en dix parties égales, que l'on appelle faces en termes d'art, parce que la face de l'homme a été le premier modèle de ces mesures [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 322, dans POUGENS]
Terme de l'Écriture. La face de Dieu, la présence intellectuelle ou morale de la divinité.
Caïn s'étant retiré de devant la face du Seigneur [SACI, Bible, Genèse, IV, 16]
Il rejette les orgueilleux de devant sa face [BOSSUET, Croix, 1]
Le Seigneur voulait vous sanctifier dans le secret de sa face [MASS., Carême, Voc.]
Façade.
S'il rencontre un palais, il m'en décrit la face [BOILEAU, Art p. I]
Faire face, avoir la façade tournée vers un point. Cette maison fait face à une grande boutique. Les faces de l'architrave, les bandes dont elle est composée. Les faces d'un bastion, les deux côtés qui vont de la pointe aux deux flancs.
10° Surface que présente une chose. La face supérieure d'un bloc de marbre.
Tout de même que les peintres, ne pouvant également bien représenter dans un tableau plat toutes les diverses faces d'un corps solide, en choisissent une des principales [DESC., Méth. v, 2]
Terme d'horlogerie. Face de pignon, plans ou côtés qui déterminent l'épaisseur d'un pignon. Terme d'eaux et forêts. La face d'un baliveau ou d'un pied cormier, le côté sur lequel on applique la marque du marteau. On appelle aussi faces du bois les quatre côtés d'une pièce équarrie. Face, le biseau d'une échoppe. Terme de menuiserie. Faces plates, parties de la montre du buffet d'orgues qui sont entre les tourelles, et qui n'ont pas, comme ces dernières, de saillie sur le massif. Terme d'astrologie. Le tiers d'un signe du zodiaque ou 10 degrés. Vénus est dans la troisième face du Taureau. Terme d'histoire naturelle. Les parties aplaties d'un organe. La face interne, celle qui regarde l'axe du corps ; la face externe, la face opposée. Face inférieure, externe ou dorsale des feuilles, celle sur laquelle fait saillie la nervure moyenne ou principale ; face supérieure, interne ou ventrale, celle qui est opposée à la précédente. Terme de géométrie. Les diverses surfaces planes qui limitent un solide. Les pyramides d'Égypte ont quatre faces.
11° Superficie. La face de la lune.
On ne l'a point revu sur la face de l'eau [TRISTAN, M. de Chrispe, v, 6]
Le moindre vent qui d'aventure Fait rider la face de l'eau Vous oblige à baisser la tête [LA FONT., Fabl. I, 22]
L'iniquité couvrit toute la face de la terre [BOSSUET, Hist. II, 1]
Répandus sur la terre, ils [les Juifs] en couvraient la face [RAC., Esth. II, 1]
La tristesse était répandue sur la face de l'Espagne [VOLT., Mœurs, 177]
La face entière de la terre porte aujourd'hui l'empreinte de la puissance de l'homme [BUFF., 7e époq. nat. Œuvres, t. XII, p. 339, dans POUGENS]
Du monde un voile épais enveloppe la face [C. DELAV., Paria, IV, 7]
Dans le langage de l'Écriture, la face des eaux, la face de l'abîme, des abîmes.
12° Aspect.
Et le taon des guerres civiles Piqua les âmes des méchants, Qui firent avoir à nos villes La face déserte des champs [MALH., VI, 29]
Paris changera de face dans quelques mois [SÉV., 145]
Les solitudes prenaient une face riante [BOSSUET, I, Pâq. 1]
Je ne veux proposer que le simple coup d'œil de la face de la nature [FÉN., Exist. 9]
Tout le monde ne sait pas voir ; on prend pour l'objet entier la première face que le hasard nous a présentée [FONTEN., Dodart.]
13° Fig. Il se dit des divers aspects ou points de vue que présente quelque chose.
Que l'air dont vous vivez vous faisait un peu tort ; Qu'il prenait dans le monde une méchante face [MOL., Mis. III, 5]
Le ton de voix change un discours de face [PASC., Puiss. tromp. 1 (éd. Faugère).]
La vérité ne s'offre à eux que sous une double face [MASS., Avent, Épiph.]
Sous quelque face qu'on considère les choses, les moines sont des misérables qui scandalisent et qui fatiguent trop le Mexique pour les y laisser subsister plus longtemps [RAYNAL, Hist. phil. VI, 13]
Les choses dans ce monde prennent des faces bien différentes ; tout ressemble à Janus ; tout, avec le temps, a un double visage [VOLT., Lett. Florian, 14 janvier 1767]
L'on ne présente qu'un côté de l'objet, on met dans l'ombre toutes les autres faces, et ordinairement ce côté qu'on choisit est une pointe, un angle sur lequel on fait jouer l'esprit avec d'autant plus de facilité qu'on l'éloigne davantage des grandes faces sous lesquelles le bon sens a coutume de considérer les choses [BUFFON, Disc. de réception.]
Terme de musique. Faces d'un accord, les différents aspects que présente cet accord, selon que l'on prend pour la note la plus basse l'une ou l'autre de celles dont il se compose.
14° État, situation des choses.
Albe et Rome demain prendront une autre face [CORN., Hor. I, 2]
En vit-on jamais un [sort] dont les rudes traverses Prissent en moins de rien tant de faces diverses ? [ID., ib. IV, 4]
[Les morts] qui détruisent les partis et donnent une autre face aux affaires [ID., Sert. Au lecteur.]
Mais les choses depuis ont bien changé de face [MOL., le Dép. v, 7]
Ils ont changé la face de la chrétienté [PASC., Prov. 5]
Quel fruit lui en revint-il, sinon de connaître par expérience le faible des grands politiques, leurs volontés changeantes ou leurs paroles trompeuses, la diverse face des temps, les amusements des promesses... ? [BOSSUET, Anne de Gonz.]
D'un secret tout à coup la vérité connue Change tout, donne à tout une face imprévue [BOILEAU, Art p. III]
Oui, puisque je retrouve un ami si fidèle, Ma fortune va prendre une face nouvelle [RAC., Andr. I, 1]
C'est donc toi dont l'audace De la terre à ton gré prétend changer la face [VOLT., Fanat. II, 5]
Les révolutions des empires, la diverse face des temps, les nations qui ont dominé.... tout cela que peut-il paraître ? [VAUVENARGUES, Max. CCII]
15° Morceau de cuir, etc. attaché vers le milieu d'un ceinturon d'épée et auquel sont fixés des pendants.
16° À la face de, loc. prép. En présence, à la vue de.
Il est difficile de défendre un ouvrage des ténèbres à la face de tant de juges si éclairés [PATRU, Plaidoyer 2, dans RICHELET]
Et faisons en ces lieux Justice à tout le monde, à la face des dieux [CORN., Cinna, I, 3]
Elle fut hier mariée à la face du soleil [SÉV., 399]
C'est pour cela qu'à la face de toutes les nations il révélera toute la turpitude du pécheur et toute son ignominie [BOURDAL., Jugem. dern. 2e avent, p. 750]
Ils [Charles IV de Lorraine et Béatrix de Cusance] continuèrent de vivre ensemble à la face du monde, comme étant effectivement mariés [SAINT-SIMON, 52, 117]
Nous jurâmes par elle à la face des cieux [VOLT., Tancr. v, 3]
Fig.
Vous en faire rougir à la face de toute l'Église [PASC., Prov. 16]
En présence des empereurs et à la face de tout l'univers [BOSSUET, Hist. II, 7]
17° De face, loc. adv. Du point où l'on voit toute la face. Nous voyons tout le palais de face. Une figure dessinée de face, prise de face. Fig.
Vous avez bien fait de n'y pas peindre le genre humain tout à fait de face ; ce triste visage n'est pas bon à être vu de face dans toute la difformité de ses traits [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 12 févr. 1763]
Terme militaire. De face, de front.
18° De prime face, voy. PRIME FACE.
19° En face, loc. adv. Par devant. Voir quelque chose en face. Regarder quelqu'un en face, fixer ses regards sur son visage. Fig. Soutenir le regard de quelqu'un. Osez-vous bien après cela me regarder en face ? Regarder le péril, la mort en face, les regarder sans effroi, sans trouble. Vis-à-vis. Avoir le soleil en face. Ce château a en face un fort beau canal. Devant la personne même, la personne même étant présente.
Quoi ! vous osez me soutenir en face Que plus tôt qu'à cette heure on m'ait ici pu voir ? [MOL., Amph. II, 2]
Je ménage les gens et sais comme embarrasse Le contraignant effort de ces aveux en face [ID., F. sav. I, 2]
Docte abbé, de ce pas j'irai leur dire en face.... [BOILEAU, Épît. XI]
Ils n'ont pas la force de résister à personne en face [FÉN., Tél. XXIII]
En général, nous ne louons aujourd'hui les grands en face que très rarement, et encore ce n'est que dans les épîtres dédicatoires qui ne sont lues de personne, pas même de ceux à qui elles sont adressées [VOLT., Sur les panégyr.]
Ils se disaient en face des choses insultantes, qu'ils croyaient des traits d'esprit [VOLT., Babouc.]
20° En face de, loc. prép. Vis-à-vis.
En face du théâtre est un des plus anciens temples d'Athènes, celui de Bacchus [BARTHÉL., Anachar. ch. 8]
En face des autels par le sang profanés [LEMERC., Fréd. et Br. II, 3]
Se placer en face de quelqu'un, se placer devant lui ; et fig. lui résister ouvertement. En face de l'Église, devant les ministres de l'Église, et suivant les formes ordinaires de l'Église. Épouser, se marier en face de l'Église.
21° Face à face, loc. adv.
Vis-à-vis l'un de l'autre, en parlant de deux personnes qui ont le visage tourné l'une vers l'autre.... Chacun d'eux devint statue et marbre dur ; Le couple infortuné face à face repose [LA FONT., Filles de Minée.]
Fig.
Nous voilà face à face avec la vérité [LAMART., Méd. I, 28]
On dit de même voir Dieu face à face.
Et c'est là que bientôt voyant Dieu face à face [CORN., Poly. v, 2]
J'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée [SACI, Bible, Genèse, XXXII, 30]
Un prophète à qui Dieu parlait face à face [BOSSUET, Hist. II, 3]

PROVERBE

    Face d'homme fait vertu, ou porte vertu, c'est-à-dire une chose n'en va que mieux quand on y est présent et qu'on s'en occupe.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Aval la face [l'eau] lui est clere coulée [, Ronc. p. 48]
    Dame, mar vi [je vis à la male heure] le clair vis et la face Où rose et lis florissent chascun jour [, Couci, X]
    Cil fu bons emperere ; Deus li duna sa grace, Saint iglise l'eshauce ; il veit Deu face à face [, Th. le mart. 91]
    Mais l'une de ses faces comença à festrir, Si que dedenz la buche tresqu'as denz li purri [, ib. 94]
  • XIIIe s.
    Acolé sont estroitement, Bouce à bouce et face à face [, Fl. et Bl. 2598]
    La verité a maintes fois face de mensonge ; et maintes fois est mençoigne coverte en semblance de verité [BRUN. LATINI, Trésor, p. 347]
  • XIVe s.
    Et dient les expositeurs que tetragone est un corps quarré comme un dey et a six faces [ORESME, Eth. 24]
  • XVIe s.
    N'oser regarder en face les ennemis [MONT., I, 64]
    Vous avez bien la face descouverte ; or moy, je suis tout face [paroles d'un sauvage presque nu] [ID., I, 259]
    Brief, haut et bas, en face et à dos, à dextre et à gauche, nous sommes assiegez et assailliz de.... [CALV., Instit. 791]
    Il ne tint plus conte de ses ennemis, lesquels de premiere face l'avoient tant effrayé [ID., ib. 110]
    Et ainsi les reformez commencerent quelque face [façon] de siege [D'AUB., Hist. II, 437]
    La passion du cœur m'apparoist sur la face : La face ne ment point, c'est le mirouer du cœur [RONS., 273]
    Face d'abbé [visage enluminé] [H. EST., Apol. pour Hérodote, p. 357, dans LACURNE]
    Face de grand turc [le derrière] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, fache ; provenç. fatz, facin, fassa, facha ; anc. catal. faç ; espagn. faz ; portug. face ; ital. faccia ; du latin facies. Les étymologistes ont rapproché facies, de fax, facis, flambeau, et du grec, apparition.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FACE.
    Ajoutez :
    Cet homme, grand et maigre, encore vigoureux, était vêtu d'un habit noir à la française, portait des faces poudrées, une queue, et une espèce de petite bourse autrefois appelée crapaud [E. SUE, le Colonel de Surville, ch. 1er]

face

FACE. n. f. Visage. Il est surtout usité lorsqu'on parle de Dieu. Dieu détourne sa face du pécheur. Devant la face du Seigneur.

Il se dit aussi, dans le style familier, de la Figure humaine. Avoir une large face, la face large et rubiconde. Une face réjouie, enluminée.

Fig. et fam., Une face de carême. Voyez CARÊME.

Fig., Se voiler la face, Se couvrir le visage pour ne pas voir un spectacle qu'on réprouve.

Homme à deux faces, à double face, Homme faux, perfide.

Il s'emploie également en termes d'Anatomie et de Médecine. Les muscles de la face. Une plaie à la face.

En termes de Numismatique, il désigne le Côté d'une pièce de monnaie où est empreinte la figure. Pile ou face. Jouer à pile ou face. Voyez PILE.

En termes de Peinture et de Sculpture, il signifie Mesure qui sert à déterminer les proportions du corps humain, et qui est égale à la longueur du visage. L'ensemble de la figure a dix faces. Il y a, du bas du genou au cou-de-pied, deux faces.

Il se dit aussi pour Superficie, en parlant des Choses. La face de la terre. La face de la mer.

Il désigne également, en termes de Géométrie, les Diverses portions de surface plane qui terminent un solide. Les faces d'une pyramide, d'un prisme. Toutes les faces d'un cube sont des carrés.

Il se dit pareillement, en termes d'Anatomie, d'Une des parties qui composent la superficie d'un organe. La face supérieure de l'estomac. La face antérieure de la vessie.

En termes de Botanique, Face inférieure, externe ou dorsale des feuilles, Celle sur laquelle fait saillie la nervure. Face supérieure ou interne, La face opposée.

Par extension, il désigne les Différentes parties extérieures, les différents aspects d'un objet placé de diverses façons ou vu de divers côtés. Pierre taillée sur toutes ses faces. Les faces d'un diamant.

Il désigne encore, dans une acception particulière, le Devant d'un édifice ou d'une de ses parties considérables. La face d'une maison. Ce bâtiment a tant de mètres de face. Les faces latérales. La face du côté de la cour. La face du côté du jardin. La face du côté du levant.

En termes d'Architecture, Les faces de l'architrave, Les bandes dont elle est composée.

En termes de Fortification, Les faces d'un bastion, Les deux côtés qui sont entre les flancs et la pointe d'un bastion.

Faire face, Être tourné vers un certain côté. Sa maison fait face à la mienne. Il signifie particulièrement, en termes de Guerre, Présenter le front. Nous faisions face à l'ennemi. On dit de même Faire face de tous côtés, en parlant d'une Troupe rangée de telle sorte que, de quelque côté que les ennemis viennent l'attaquer, elle leur présente le front. Par ellipse, Face à l'ennemi! Ils restèrent face à l'ennemi. On dit aussi Faire volte-face. Voyez VOLTE.

Faire face signifie aussi figurément Pourvoir ou parer à quelque chose, ne pas se trouver au dépourvu dans le besoin. Pour faire face à cette dépense. Il n'est pas en état de faire face à ses engagements. Je ferai face à tous les événements, à tout.

FACE signifie figurément État, situation des affaires. Cette mort changea toute la face des choses. Depuis, la situation a changé de face, a pris une autre face, une tout autre face.

Il se dit également des Divers aspects, des divers points de vue sous lesquels une chose, une affaire peut être examinée, considérée. Cette question a plusieurs faces. Examiner une affaire sous toutes ses faces. La question se présentait à moi sous une autre face.

EN FACE, loc. adv. Par-devant. Voir, regarder quelqu'un ou quelque chose en face. Regarder quelqu'un en face signifie aussi Le regarder au visage, le regarder fixement ou sans baisser les yeux. Osez-vous bien, après cela, me regarder en face?

Fig., Regarder la mort en face, le péril en face, Ne point s'effrayer à la pensée d'une mort prochaine, d'un péril imminent. Peu de gens osent regarder la mort en face.

EN FACE signifie quelquefois simplement En présence, la personne étant présente. Il osa le lui dire en face. Soutenir un mensonge en face. Reprocher une injustice en face.

EN FACE DE, loc. prép. Vis-à-vis de. Se placer en face de quelqu'un, de quelque chose. Sa maison est en face de la mienne. Par ellipse, Il demeure en face. La maison d'en face. Ils avaient le soleil en face.

En face de l'Église, Devant les ministres de l'Église et suivant les cérémonies et les formes ordinaires de l'Église. Il n'est guère usité que dans cette phrase, Épouser, se marier en face de l'Église. On dit plus ordinairement Devant l'Église ou à l'église.

DE FACE, loc. adv. Du côté où l'on voit toute la face, tout le devant. Une loge de face. On l'emploie surtout en termes de Beaux- Arts. Une figure vue, dessinée, prise de face. Cet édifice est imposant lorsqu'on le voit de face.

FACE À FACE, loc. adv. On l'emploie en parlant de Deux personnes qui sont en présence l'une de l'autre, dont l'une a le visage tourné vers celui de l'autre. Se trouver face à face avec quelqu'un. Nous nous sommes rencontrés face à face. Dans le langage mystique, Voir Dieu face à face.

À LA FACE DE, loc. prép. En présence de, à la vue de. Il ne s'emploie guère que dans le style figuré. À la face de l'univers, de toute la terre.

face

La Face, Facies.

Face horrible et hideuse, semblable à celle d'un corps mort, Cadauerosa facies.

Face riante et joyeuse, Tranquilla et serena frons.

Une face d'estrange sorte, Peregrina facies.

Parler d'une face joyeuse, Porrectiore fronte loqui.

Monstrer une face triste, Vultus seueros induere.

De prime face, Primo aspectu, Prima inspectione. D'entrée, Au commencement au 3. livre d'Amad. chap. 6. Lors entrerent dedans sans de prime face trouver personne à qui parler, mais peu apres survint le Seigneur de Leans, etc.

De prime face semblant estre belle, Specie quidem blanda.

Qui a deux faces, Biformis.

Qui sont tout devant la face de l'Empereur, Subiecti oculis Imperatoris.

Avoir la face et forme d'un homme, Humana specie et figura esse.

Destourner sa face, Auersari.

facé


FACÉ, adj. on ne le dit que des hommes. Qui a un beau visage, une belle représentation. Trév. ajoute, qui a un air de probité: mais cette circonstance n'entre point dans l'idée que présente ce mot. — "Des hommes robustes, bien facés, bien jambés. Linguet.

Synonymes et Contraires

face

nom féminin face
1.  Partie antérieure de la tête.
faciès, figure, minois, tête, visage -familier: frimousse, museau -populaire: fiole, gueule.
2.  Côté d'une médaille.
avers, droit.
3.  Aspect considéré.
Traductions

face

Antlitz, Angesicht, Gesicht, anfasen, Fassette, Wandface, side, heads, frontgelaat, gezicht, aangezicht, toet, aspect, beeldzijde, facet, kant, kruis, zijde, munt, vlakאנפין (ז), פן (ז), פנים (ז״ר), פָּן, פָּנִיםmukaέδρα, φάτσαcara, fazлицоfaccia, lato, visoansigtkasvot얼굴ansikte (fas)
nom féminin
1. côté d'une chose les faces d'un cube
2. figuré aspect étudier un cas sous toutes ses faces
3. visage une face souriante
4. figuré perdre son honneur
figuré conserver son honneur

face

[fas]
nf
(= côté) → face
la face cachée de qch → the hidden face of sth
la face cachée de la Lune → the dark side of the moon
(= visage) → face
face contre terre → face down (fig) se voiler la face → to look the other way
perdre la face → to lose face
sauver la face → to save face
[monnaie] → heads
Pile ou face? - Face → Heads or tails? - Heads.
(autres locutions) en face de → opposite
en face de la gare → opposite the station
Le bus s'arrête en face de chez moi → The bus stops opposite my house.
Elle habite en face → She lives opposite., She lives over the road.
la maison d'en face → the house opposite
le trottoir d'en face → the pavement opposite, the opposite pavement
regarder qn en face → to look sb in the face
face à qch → facing sth (fig)faced with sth, in the face of sth
de face [se positionner, heurter] → face on
face à face → facing each other
faire face à qch → to face sth
faire face à la demande (COMMERCE) → to meet demand
adj
le côté face → heads
face-à-face face à face [fasafas] nm inv
(= rencontre) → one-on-one encounter
(= discussion, débat) → one-on-one debate
(SPORT) (= duel) → encounter
face-à-main [faces-à-main] (pl) [fasamɛ̃] nmlorgnette