faconde

(Mot repris de facondes)
Recherches associées à facondes: crapaudaille

faconde

n.f. [ lat. facundia, éloquence ]
Litt. Grande facilité à parler ; abondance de paroles : Sa faconde a séduit l'auditoire éloquence, verve

faconde

(fakɔ̃d)
nom féminin
facilité à parler la faconde d'un homme politique

FACONDE

(fa-kon-d') s. f.
Facilité à parler d'abondance. Peu usité en ce sens qui est le sens propre et qui a vieilli.
Loquacité, incontinence de paroles.
Derrière chaque siége exerçant sa faconde, Et d'un vague intérêt fatiguant tout le monde [DELILLE, Convers. II]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    [Je] ne quier veoir la biauté d'Absalon, Ne d'Ulixes le sens et la faconde [MACHAUT, p. 132]
  • XVe s.
    J'ay peu science, moins faconde, Et encor prudence mineur ; Et vous me clamez serviteur Digne pour estre en table ronde [CH. D'ORL., Rondeau de Cadier.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. facundia ; ital. facondia ; du lat. facundia, de facundus, qui a de la faconde, dérivé de fari, parler (voy. FABLE) : fa et le suffixe cundus, suffixe à forme de participe, et d'origine fort incertaine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FACONDE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Faconde [il] out bone pur parler, Pur grant afere en curt monstrer Renablement [raisonnablement] [, Vie de saint Thomas, dans BENOIT, Chronique des ducs de Normandie, t. III, p. 468]

faconde

FACONDE. n. f. Éloquence trop facile et trop abondante. Quelle ennuyeuse faconde! Il est d'une faconde insupportable.

faconde

Faconde ou elegance de bien parler, Facundia.

faconde


*FACONDE, s. f. Éloquence. Latinisme et vieux mot, qui n'est plus bon que dans le marotique. Rousseau l' a employé plus d'une fois dans ses Épitres.

Synonymes et Contraires

faconde

nom féminin faconde
Littéraire. Grande facilité de parole.
Traductions

faconde

דברנות (נ), הרחבת הדיבות (נ), שגירות לשון (נ), שטף הדיבור (ז), דַּבְּרָנוּת

faconde

[fakɔ̃d] nf (littéraire)loquacity