falot, ote

FALOT, OTE2

(fa-lo, lo-t') adj.
Plaisant, drôle, grotesque. Conte falot. Aventure falote.
Là, par quelque chanson falote, Nous célébrerons la vertu Qu'on tire de ce bois tortu [la vigne] [ST-AMAND, dans RICHELET]
Sans ce trait falot Un homme l'emmenait, qui s'est trouvé fort sot [MOL., l'Ét. II, 14]
Un bon couplet chez ce peuple falot [le Français] De tout mérite est l'infaillible lot [VOLT., Ép. XXX]
Payant tribut à l'attribut De sa gaîté falote [de Mo mus] [BÉRANG., Marotte.]
Substantivement. Il fait le falot.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cy dessous gist et loge en serre Ce très gentil fallot Jan Serre [MAROT, p. 421, dans LACURNE]
    Ce vieux cynique [Diogène] estoit un vray falot [GARASSE, Recherche des recherches, p. IX, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. falotico, capricieux. Origine fort incertaine. Il est possible que cet adjectif soit le même que falot 1, l'individu gai, un peu fou, capricieux, ayant été comparé à quelque chose qui vacille comme la lumière d'un falot, d'une lanterne portée à la main. L'espagn. faroson, homme effronté, farota, femme dévergondée, appartient-il à falot, à falotico ?

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. FALOT, OTTE., - ÉTYM. Ajoutez : On peut mettre aussi en regard le bas-breton fal, fou, falgoet, bois du fou.