falot

(Mot repris de falots)

1. falot

n.m. [ it. falo ]
Grande lanterne portative ; fanal.

2. falot, e

adj. [ angl. fellow, compagnon ]
Terne, effacé : Une personne falote anodin, insignifiant ; brillant, remarquable

falot

(falo)

falote

(falɔt)
adjectif
personne terne, sans personnalité un personnage falot

FALOT1

(fa-lo ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des fa-lo-z allumés) s. m.
Sorte de grande lanterne.
Le fils de la Feuillade se lassa de faire allumer tous les soirs les falots des quatre coins de cette place [des Victoires] [SAINT-SIMON, 69, 130]
La rue où je logeais était sombre et déserte ; Quelques ombres passaient, un falot à la main [A. DE MUSSET, Poésies nouv. Nuit d'octobre.]
Fig.
Un sot est un falot ; la lumière passe à travers [BEAUMARCH., Mère coup. II, 8]
Terme de blason. Meuble d'armoiries en forme de vase avec un manche. Falot allumé et emmanché, falot dont la flamme et le manche sont d'un autre émail.
Sorte de grand vase qu'on emplit de suif, de poix-résine et autres matières semblables, et dont on se sert pour éclairer les cours d'une grande maison, les abords d'un lieu de fête, etc. On dit plus ordinairement pot à feu.
Terme de marine.
Le falot ou fanal est la lanterne dorée sur son chandelier, au plus haut de la poupe ; l'amiral a le falot de trois lanternes, le vice-amiral de deux, et les autres navires de guerre d'une [ÉTIENNE CLEIRAC, 1643, dans JAL]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Olivier de Clisson venoit moult puissamment à falos, à brandons, o [avec] lui hommes cinq cent [, Guesclin, 21749]
  • XVIe s.
    Combien qu'ils semblassent fallots ardens pour enflamber toute la terre, ils n'estoyent neanmoins que tisons fumans [CALV., Instit. 156]
    Phanot [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguign. foilô ; espagn. farol ; ital. falò ; piémontais, farò ; vénit. fanò ; farot dans Nicot ; fanot dans du Cange, au mot fanon ; du grec, brillant, ou phare ; car il s'est fait une confusion entre ces deux mots (voy. FANAL). Il y avait dans l'ancien français faille, provenç. falha, signifiant torche, et venant du lat. fácula, diminutif de fax, torche.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. FALOT. - ÉTYM. Ajoutez : M. Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 31, cite une forme feullet du XVIe siècle. Feulet doit être rapproché du bourg. foilô, et ils dérivent tous les deux de l'ancien franç. faille, torche.

falot

FALOT. n. m. Espèce de grande lanterne ordinairement faite de toile, Porter un falot au bout d'un bâton.

falot

FALOT, OTE. adj. Qui est insignifiant jusqu'à en devenir comique. Personnage falot.

falot

Falot, m. acut. Combien qu'il vienne de phainô, et plus pres, de phanos, qui signifie aussi lampe et torche, si le prend proprement le François pour cette Farasse, qui est faite de poix et resine, flambant à feu vague, espars et voletant sur une escuelle de fer entornée de barres de fer à claires voyes, emmanchée d'un baston si porter on la veut. Duquel Falot on use de nuict, pour esclairer les degrez et autres passages par où plusieurs vont et viennent, soit és festins publiques, ou autre esjouïssance de ville. Nicole Gilles en la vie de Philippes Dieu-donné: Les ruës tenduës de tappisseries, et tous autres signes de triomphe et joye. Et toute la nuict estoient allumées torches, falots, flambeaux et lanternes, tellement qu'on voyoit clair comme le jour. Aucuns disent Phanot: Mais le François change la consone n, en l, en maints mots prins du Grec ou du Latin, comme font l'Espagnol et l'Italien aussi, disant Bologne, Bolonia, Bologna, de ce Latin Bononia, voyez Fanal. Falot aussi se prend pour un muguet compagnon de village, un gentil Falot, ou f peut estre mis pour v, comme en aucunes inscriptions anciennes, il se trouve Fifus, pour Viuus, Ou bien comme Donat dit de Serfus, Dafus, per digamma AEolicum. Car valot en terme de villageois, est valet, où dit on un gentil valet, parce que les valets de feste sont gorgiasement habillez.

falot


FALOT, s. m. FALOT, OTE, adj. FALOTEMENT, adv. [Falo, lo, lote, loteman: 3e e muet aux deux dern.] Falot, espèce de grande lanterne. = Falot, falote, impertinent, ridicule, plaisant, drôle. "Conte falot, aventûre falote. — Il se dit substantivement des persones. "C'est un plaisant falot, il fait le falot. = Falotement, d'une manière falote. "Il conte, il narre falotement. St. famil.
   FALOT, au masc. suit toujours le substantif auquel il se raporte: au fém. il peut le précéder.
   Dans ce siècle falot,
   Nul n'est en tout si bien traité qu'un sot.
       Rouss.
"Avez-vous oui parler de cette falote aventûre?

Synonymes et Contraires
Traductions

falot

dweeb

falot

scialbo

falot

[falo, ɔt]
adj [personne] → dreary, colourless (Grande-Bretagne), colorless (USA)
nmlantern