falsification

falsification

n.f.
Action de falsifier ; altération, truquage.

falsification

(falsifikasjɔ̃)
nom féminin
fait de modifier pour tromper falsification d'un permis de conduire

FALSIFICATION

(fal-si-fi-ka-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Action de falsifier ; résultat de cette action.
La falsification des monnaies a toujours eu lieu dans tous les États et dans tous les temps [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. x, p. 538, dans POUGENS]
Altération volontaire et frauduleuse des substances alimentaires, des vins, des alcools, d'une substance médicamenteuse par son mélange avec des substances inertes ou de qualité inférieure. Altération des textes. La falsification de cet acte est manifeste. Altération des faits.
Je l'ai placé [le lieu de la scène] dans Séville, bien que don Fernand n'en ait jamais été le maître, et j'ai été obligé à cette falsification pour former quelque vraisemblance à la descente des Maures [CORN., Ex. du Cid.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il en mit aussi en justice un autre, le chargeant de falsification de testament [AMYOT, C. d'Utique, 23]
    Ennemi juré de toute espece de falsification [MONT., I, 292]

ÉTYMOLOGIE

  • Falsifier.

falsification

FALSIFICATION. n. f. Action de falsifier. La falsification des denrées alimentaires. La falsification des monnaies. La falsification de cet acte est visible.
Synonymes et Contraires

falsification

nom féminin falsification
Traductions

falsification

forgery, falsification

falsification

הסתלפות (נ), התעוותות (נ), זיוף (ז), זייפנות (נ), סילוף (ז), סלפנות (נ), זַיְפָנוּת, הִסְתַּלְּפוּת, זִיּוּף, סִלּוּף, סַלְפָנוּת, הִתְעַוְּתוּת

falsification

Fälschung

falsification

vervalsing

falsification

forfalskning

falsification

위조

falsification

förfalskning

falsification

[falsifikasjɔ̃] nffalsification