fameux, euse

FAMEUX, EUSE

(fa-meû, meû-z') adj.
Qui a une grande réputation, bonne ou mauvaise.
La fameuse Macette, à la cour si connue [RÉGNIER, Sat. XII]
Le fameux Scipion le fut bien [lieutenant] de son frère [CORN., Nicom. II, 3]
Et vous serez fameux chez la postérité [ID., Cinna, II, 1]
C'est ce roi si fameux dans la paix, dans la guerre [BOILEAU, Poésies div. XVIII]
La fameuse Cornélie, fille du grand Scipion et mère des Gracques, est connue de tout le monde ; il n'y avait point à Rome de noblesse plus illustre ni de maison plus riche que la sienne [ROLLIN, Traité des Études, V, 1re part. § 3]
L'histoire des empereurs romains fait plus souvent mention des pantomimes fameux que des orateurs célèbres [ID., dans LAFAYE, Synon.]
Ce brillant escadron fameux par cent batailles [VOLT., Fontency.]
Le renard est fameux par ses ruses, et mérite en partie sa réputation [BUFF., Renard.]
Les remarques de l'abbé d'Olivet déplurent surtout à un satirique [l'abbé Desfontaines] plus fameux que célèbre, et plus caustique que juste [D'ALEMB., dans LAFAYE, Synon.]
À celle-ci succéda Messaline, fameuse par ses débauches, et à Messaline Agrippine, non moins fameuse par son ambition [DIDER., Claude et Nér. I, § 19]
Il se dit aussi des choses.
Il fréquentait au logis de l'intimé, qui, pour laquais et autres semblables gens, tient le cabaret le plus fameux de la ville [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
Ce grand courage Qui m'a fait entreprendre un si fameux ouvrage [CORN., Cinna, IV, 5]
Ne vous exposez plus à ces fameux revers [ID., ib. III, 1]
La fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée [RAC., Athal. I, 1]
Peut-être on t'a conté la fameuse disgrâce [ID., Esth. I, 1]
Il se dit aussi dans le langage familier, en mauvaise part pour désigner un excès. Un fameux ivrogne.
Samson est représenté comme un fameux paillard [VOLT., Phil. II, 60]
Voilà une fameuse bêtise ! Un fameux imbécile.
Dans le langage populaire, excellent, admirable.
C'est fameux ! Hé ! je me connais bien aussi, et je n'ai pas là une fameuse connaissance [MARIV., Jeux de l'am. et du has. III, 6]

SYNONYME

  • FAMEUX, RENOMMÉ, CÉLÈBRE. Renommé est celui dont le nom est connu ; célèbre, celui dont on parle beaucoup et souvent, en bien ; fameux, celui dont la réputation, en bien ou en mal, s'étend au loin. Renommé dit moins que célèbre ou fameux ; le renom fait seulement que la personne ou la chose est citée avec éloge parmi celles de son espèce. Quant à fameux et célèbre, on remarquera que le genre de célébrité marqué par le premier est plus relatif à ce que dit la voix commune, et celui qui est marqué par le second plus relatif à ce que disent les livres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Université fameuse [, Anc. cout. de Normandie, f° 45, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. famos ; espagn. et ital. famoso ; du latin famosus, de fama (voy. FÂME). Fameux n'a pas d'accent parce que l'a n'y est pas long (voy. FAMÉ). Dans certaines provinces on dit fâmeux.