fanatisé, ée

FANATISÉ, ÉE

(fa-na-ti-zé, zée) part. passé.
Ce n'est pas ainsi qu'on ramène un peuple égaré et fanatisé de politique ou de religion, [BERN. DE ST-P., Mort. de Socr.]