fangeux, euse

FANGEUX, EUSE

(fan-jeû, jeû-z') adj.
Qui est plein de fange.
J'aime mieux un ruisseau.... Qu'un torrent débordé qui, d'un cours orageux, Roule plein de gravier sur un terrain fangeux [BOILEAU, Art p. I]
Sitôt qu'Amazan fut débarqué sur le terrain égal et fangeux de la Batavie, il partit comme un éclair pour la ville aux sept montagnes [VOLT., Princ. Babyl. 9]
Fig.
J'ai fait le premier pas et le plus pénible dans le labyrinthe obscur et fangeux de mes confessions [J. J. ROUSS., Confess. I]
Couvert de fange, en parlant des personnes.
De près me voyant Fangeux comme un pourceau.... [RÉGNIER, Sat. X]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Puis passans le marets le dernier de tous avec grande difficulté à travers de l'eau boueuse et fangeuse [AMYOT, César, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Fange ; provenç. fangos ; espagn. et ital. fangoso.