fantasmagorie

fantasmagorie

n.f. [ du gr. phantasma, fantôme, et du fr. allégorie ]
1. Spectacle enchanteur, féerique.
2. Présence, dans une œuvre littéraire, de nombreux thèmes fantastiques propres à créer une atmosphère surnaturelle : La fantasmagorie d'un roman noir.

FANTASMAGORIE

(fan-ta-sma-go-rie) s. f.
Art de faire voir des fantômes, c'est-à-dire de faire paraître des figures lumineuses au sein d'une obscurité profonde ; il n'a commencé à être bien connu que vers la fin du XVIIIe siècle. Cela se fait au moyen d'une lanterne magique mobile qui vient former les images sur une toile que l'on voit par derrière. Comme ces images grandissent à mesure que le foyer s'éloigne de la toile, elles ont l'air de s'avancer sur le spectateur.
Par analogie, en littérature, abus d'effets produits par des moyens où l'on trompe l'esprit, comme la fantasmagorie trompe l'œil.

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, apparition (voy. FANTÔME), et parler : parler aux fantômes, appeler les fantômes.

fantasmagorie

FANTASMAGORIE. n. f. Sorte de spectacle qui consiste à faire apparaître, dans un lieu obscur, des images qui semblent être des fantômes.

Il se dit figurément, en termes de Littérature et de Beaux-Arts, de l'Abus des effets produits par des moyens surnaturels ou extraordinaires. Ce roman, ce drame est rempli d'évocations, d'apparitions, de scènes nocturnes; je n'aime point toute cette fantasmagorie.

Il se dit encore figurément des Artifices, des allégations spécieuses par lesquelles on essaie de faire illusion dans un récit, dans une affaire, etc. Cette comptabilité n'est pas sincère, c'est une fantasmagorie.

Synonymes et Contraires

fantasmagorie

nom féminin fantasmagorie
Spectacle extraordinaire.
Traductions

fantasmagorie

phantasmagoria