faussé, ée

FAUSSÉ, ÉE

(fô-sé, sée) part. passé.
À quoi on a manqué.
De quels serments faussés suis-je vers vous coupable ? [TH. CORN., l'Inconnu, III, 4]
Il [François 1er] avait donné sa parole à Charles-Quint de lui remettre la Bourgogne ; promesse faite par faiblesse, faussée par raison, mais avec honte [VOLT., Mœurs, 124]
Rendu faux. La voix faussée. Fig. Jugement, esprit faussé.
Courbé par quelque violence. La cuirasse faussée par la force du coup.