femelle

femelle

adj. [ du lat. femina, femme ]
1. Se dit d'un individu, d'un animal ou d'un végétal appartenant au sexe capable de produire des ovules et, souvent, à abriter le développement du produit de la fécondation (œuf fécondé, graine) ; se dit de ce sexe (par opp. à mâle) : Une fleur femelle. Une truite femelle.
2. Se dit d'un élément, d'un instrument dans lequel entre la partie saillante d'un autre, qualifié de mâle : Une prise femelle.
n.f.
1. Animal de sexe femelle : La jument est la femelle du cheval.
2. Fam., péjor. Femme.

FEMELLE

(fe-mè-l') s. f.
Animal du sexe féminin. La femelle du singe.
La femelle des oiseaux de rapine est plus grande, plus forte, plus hardie et plus adroite que son mâle ; mais la femelle des oiseaux qui ne vivent point de rapine est plus petite et n'est pas si belle que son mâle [TARDIF, Fauconnerie, 1re partie, ch. 1, dans RICHELET]
Il est, dans les femelles, des temps marqués pour la génération ; les mâles les attaqueraient vainement en d'autres temps, elles les repousseraient ou se soustrairaient à leurs recherches [BONNET, Contempl. nat. XIe part. ch. 4]
Il se dit des femmes en termes de succession et de généalogie.
Dans les deux premiers degrés de succession, les avantages des mâles et des femelles étaient les mêmes [MONTESQ., Esp. XVIII, 22]
S'emploie familièrement lorsque l'on parle de femmes en mauvaise part. C'est une adroite femelle.
Le père mort, les trois femelles Courent au testament, sans attendre plus tard [LA FONT., Fabl. II, 20]
Le galetas devint l'antre de la sibylle ; L'autre femelle avait achalandé ce lieu [ID., ib. VII, 15]
Cette passion Était crue avec l'âge au cœur des deux femelles [ID., Matr.]
Par plaisanterie.
Nous la trouvâmes [Mme de Chaulnes] accompagnée pour le moins de quarante femmes ou filles de qualité ; pas une qui n'eût un beau nom ; la plupart étaient les femelles de ceux qui étaient venus au-devant de nous [SÉV., 447]
Adj. Un serin femelle. Une perdrix femelle. Fig. C'est un démon femelle, se dit d'une femme très méchante. Familièrement. Le peuple femelle, les femmes.
Cette opinion de la place qu'elle [Mme de Saint-Simon] allait remplir se trouva répandue parmi le peuple femelle de la cour [SAINT-SIMON, 272, 177]
Terme de botanique. Il se dit de l'organe destiné à donner le fruit. Le pistil est l'organe femelle. Fleur femelle, celle qui ne porte que des pistils. Palmier femelle. Épi femelle.
Duché femelle, celui qui pouvait être possédé par les femmes.
Les duchés d'Albret et de Château-Thierry ne sont point femelles dans leur première érection [SAINT-SIMON, 19, 226]
Dans le langage de différents arts, se dit des parties qui en reçoivent d'autres. La branche femelle des forces, celle qui est fixée à la table du tondeur. Il se dit par opposition à la branche mâle, qui est mobile. Bout femelle d'un tuyau de conduite, celui dans lequel entre le bout mâle. En chirurgie, branche femelle d'un instrument à deux branches, celle qui reçoit l'autre à coulisse ou de toute autre manière. Terme de marine.
Mâles et femelles sont des noms que quelques-uns donnent aux gonds et aux rosettes qui servent de ferrure pour suspendre le gouvernail à l'étambot [DESROCHES, 1687, dans JAL]
Substantivement, une femelle, morceau de fer scellé dans le mur et creusé pour recevoir le pivot d'un vantail de porte cochère.
Terme de commerce. Femelle claire, plume d'autruche noire et blanche dans laquelle le blanc domine. Femelle obscure, la même espèce de plumes, lorsqu'il y a plus de noir que de blanc.

PROVERBE

    Les effets sont des mâles, et les promesses sont des femelles, c'est-à-dire il n'y a d'assuré et de ferme que les actes.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    La femelle de l'oliphant Aproisme [s'approche] à l'erbe maintenant [DU CANGE, approximare.]
    Et de ce droit descent jeointure de male et de fumele que nos apelons mariage [, Liv. de Just. 2]
  • XVIe s.
    Le masle n'a la fumelle en mespris [J. MAROT, v, 287]
    Incontinent, desloyalle femelle, Que j'aurai faict et escrit ton libelle, Entre les mains le mettray d'une femme Qui appellée est Renommée ou Fame [MAROT, I, 361]

ÉTYMOLOGIE

  • Wall. frumèle ; namur. fumèle ; Hainaut, fuméle, feuméle ; Berry et pic. fumelle ; provenç. femel ; du lat. femella, diminutif de femina, femme (voy. FEMME).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FEMELLE.
    Ajoutez :
  • Bavardages femelles, bavardages de femmes.
    Je suis surpris.... qu'un homme d'autant d'esprit daigne faire attention à ces petits bavardages femelles [J. J. ROUSSEAU, Lett. à du Peyrou, 19 juill. 1766]

femelle

FEMELLE. n. f. Animal du sexe organisé pour concevoir et enfanter ou pondre les oeufs. Il ne se dit proprement qu'en parlant des Bêtes. Le mâle et la femelle. Dès que la femelle a conçu. La vache est la femelle du taureau. La biche est la femelle du cerf. La poule est la femelle du coq.

Il se disait autrefois en parlant des Femmes, par opposition à Mâle, quand il s'agissait de Succession et de Généalogie. Dans plusieurs coutumes, les mâles excluaient les femelles de l'hérédité. Hors de là, FEMELLE ne se dit des Femmes que par mépris. Ne vous fiez point à cette femme, c'est une dangereuse femelle.

Il est aussi adjectif des deux genres. Un canari mâle, un canari femelle. Une perdrix mâle, une perdrix femelle.

Fig. et fam., C'est un démon femelle, se dit d'une Femme très méchante, très emportée.

Il s'applique par extension, en termes de Botanique, à l'Organe sexuel qui, dans une fleur, est destiné à donner le fruit, ainsi qu'aux plantes, aux fleurs ou assemblages de fleurs qui n'ont que cet organe. Le pistil est l'organe sexuel femelle. La plante femelle est fécondée par le pollen que lui envoie la plante mâle. Un palmier mâle, un palmier femelle. Du chanvre mâle, du chanvre femelle. Fleurs femelles. Épi, chaton femelle.

Il se dit par analogie, en termes d'Arts, de Toute pièce d'un assemblage dans laquelle s'emboîte une autre pièce qui est dite Mâle. Le tuyau mâle, le tuyau femelle.

femelle

Femelle, Foemina, Et en fait de navires, femelles sont les anneaux qui portent le gouvernail, voyez Vits de gouvernail.

Une femelle qu'on garde pour porter des petis, Matrix.

Donner la femelle au masle, Permittere maribus foeminas.

Le temps qu'on baille le masle aux femelles, Admissura.

Monter sur une femelle, Inire.

femelle


FEMELLE, s. fém. [Femèle: 1re et dern. e muet: 2e è moy.] Il exprime par raport aux animaux, ce que femme signifie par raport aux hommes. "La vache est la femelle du taureau, la biche du cerf, etc. "Dans ces deux genres (des insectes et des poissons) les femelles sont plus grosses que les mâles. St. Pierre. = Employé adjectivement, il est des deux genres; mais il ne se dit que des animaux et des plantes. "Un serin femelle; une perdrix femelle. "Un palmier femelle; du chanvre femelle.
   Rem. * Mme. de B... (Hist. d'Angl.) emploie femelle au lieu de femme: "Le principe d'exclûre les femelles de la succession au trône, étoit adopté en France. Les femelles furent admises peu à peu à la possession des propriétés féodales. Nous disons femmes dans ces ocasions. Femelle ne se dit que des animaux, excepté dans le style badin ou satirique. C'est une étrange femelle.
   Catin veut épouser Martin,
   C'est fait en très-fines femelle;
   Martin ne veut point de Catin,
   Je le trouve aussi fin comme elle.
       Marot.
* Le même Traducteur se sert de femelle, adjectif. "La Pucelle d'Orléans... ne démentit jamais ce caractère par aucun trait de pusillanimité femelle. — C'est un anglicisme. Nous disons en pareil cas, féminin, féminine: les Anglais disent female. Il n'en est pas de même de mâle. On dit un courage mâle, des résolutions mâles et généreuses: on ne dit point un courage femelle, etc.
   Mme. de Sévigné se servait volontiers du mot femelle, mais toujours en badinant. "La bone Troche est toujours la bonté même, et allante et venante. On dit qu'elle est la femelle de d'Hacqueville (homme très-oficieux et toujours en exercice pour ses amis). "Nous la trouvâmes (Mme. de Chaulnes) acompagnée pour le moins de quarante femmes ou filles de qualité... la plupart étoient les femelles de ceux qui étoient venus au devant de nous. La Même. "Mme. de L... se décrie si fort, qu'on commence à la regarder comme la femelle de M. de Mazarin (le Duc de ce nom si fameux par ses extravagances) M. de Coul. = La Touche pense que ce mot se dit bien, en l'oposant à mâles... "Les mâles et les femelles. Je crois qu'il se trompe. On dit, les hommes et les femmes: les garçons et les filles. — On dit seulement dans quelques coutumes: les mâles excluent les femelles.

Traductions

femelle

(fəmɛl)
nom féminin
animal de sexe féminin

femelle

female, damewijfje, moer, vrouw, vrouwtje, vrouwtje [dier], vrouwelijkנקבה (נ)ino, inseksahembrabetina女, 雌kobieta, samicaWeibchen, weiblichθηλυκόςматкаfemminaженски女性
adjectif
qui a un sexe féminin un oiseau femelle

femelle

[fəmɛl]
adjfemale
une prise femelle → a socket
nffemale