fenestré

(Mot repris de fenestrent)

fenestré

FENESTRÉ, ÉE. (On écrit aussi Fenêtré.) adj. T. de Blason. Qui est percé à jour. Feuille fenestrée.

fenestre

Fenestre, f. penac. Est l'ouverture haute qu'on fait aux chambres et sales d'une maison pour par icelle avoir clairté, dont aucuns estiment ce mot qui est pur Latin, venir du Grec phainéin, qui signifie luyre, tout ainsi que l'Espagnol la nomme Ventana, parce que la maison reçoit air par la fenestre.

Fenestre Flamende est une espece de fenestre faite de charpenterie en façon de lucarne issant en forme pentagone de la couverture d'une maison, estable ou grenier enfaistée de tuyle, assise bord à bord de la muraille, sur laquelle l'esgoust de ladite couverture est porté, de telles on en void par tout aux villages.

Une fenestre ou autre ouverture, Transenna.

Une fenestre de verre, Speculare huius specularis.

Fenestre devant lesquelles y a un filé, ou du fil d'archal fait en façon de rets et filé, de peur que quelque beste n'y entre, Reticulatae fenestrae.

Fenestres obscures, Caligantes fenestrae.

Ouvrir quelque chose, et y faire fenestre, Fenestrare.

Ouvrir les fenestres pour y faire entrer le jour, Diem admittere.

fenestré

Fenestré et percé, Fenestratus.