fermé, ée

FERMÉ, ÉE

(fèr-mé, mée) part. passé.
Rendu ferme, fixe (ce qui est le sens propre). Terme de vénerie. Les gros cerfs ont les pinces fermées, c'est-à-dire serrées l'une contre l'autre, quand ils vont d'assurance. Terme de grammaire. É fermé, é aigu, comme dans bonté (e dans lequel le son est appuyé). Terme de commerce. Drap fermé, drap bien fabriqué, qui n'est point lâche. Fermé à, résolu à (sens qui a vieilli).
Puisqu'il était fermé à ne point parler au roi [SAINT-SIMON, t. VIII, p. 239, édit. Chéruel.]
Qui n'est pas ouvert. Une porte fermée. Des ciseaux fermés. Un couteau fermé, couteau dont la lame, mobile, est logée dans le manche.
L'envieux qui verra du plus creux de l'abîme Le ciel ouvert aux saints et fermé pour son crime [CORN., Imit. I, 24]
La nature est pour l'homme un livre fermé [MASS., Car. Vérité de la rel.]
Les boutiques et la banque furent fermées un jour à Londres [VOLT., Louis XV, 24]
Fig. Cieux fermés, se dit d'un ciel qui ne verse ni pluie ni rosée.
Les cieux par lui fermés et devenus d'airain [RAC., Athal. I, 1]
Main fermée, main dans laquelle les doigte sont repliés sur la paume. Frapper à main fermée. Fig.
Il me semble qu'il ne faut pas, comme Fontenelle, tenir la main fermée quand on est sûr d'y avoir la vérité [D'ALEMB., Lett. au roi de Prusse, 9 mars 1770]
Frapper à poings fermés, frapper ferme, et, par plaisanterie, dormir à poings fermés, dormir profondément. Yeux fermés, yeux dont les paupières sont appliquées exactement l'une contre l'autre. Fig. Les yeux fermés, se dit quand on agit par confiance ou par déférence pour quelqu'un. J'ai signé les yeux fermés. Yeux fermés, se dit aussi de celui qui se laisse abuser, induire en erreur.
Ses yeux longtemps fermés s'ouvrirent à la fin ; Il connut son erreur.... [RAC., Brit, IV, 2]
Trouver la porte fermée, ne pas rencontrer la personne qu'on venait voir.
Terme de marine. Port fermé, port obstrué par les glaces ou bien entouré de côtes. Navire fermé, navire bien garanti de l'introduction des lames. Rade fermée, rade à l'abri des lames. Terme de métier. Carde fermée, carde dont les dents sont trop rapprochées.
Fig. Il se dit de tout ce que par similitude on dit fermé.
Il [mon cœur] est si peu fermé que chacun y peut lire [CORN., Sertor. II, 2]
C'est que vous voyez bien que tous les moyens vous en sont fermés [MOL., G. D. III, 8]
Tous les cœurs des humains sont-ils fermés pour moi ? [VOLT., Mariamne, III, 3]
Ah ! si pour moi jamais tout cœur était fermé [ANDRÉ CHÉN., Élég. XI]
Dépouille devant tous l'orgueil qui te dévore, Cœur gonflé d'amertume et qui t'es cru fermé [A. DE MUSSET, Poés. nouv. Nuit d'avril.]
Avoir le cœur fermé pour une personne, être incapable d'amour pour elle.
Mon cœur, tout à Plautine, est fermé pour Camille [CORN., Othon, I, 1]
Enclos.
Il fallut que le marquis d'Obando, alors gouverneur, prît ce citoyen sous sa sauvegarde, et lui assignât un terrain fermé où il pût continuer avec sûreté ses opérations [RAYNAL, Hist. phil. v, 16]
S. m.Terme de vénerie. Le fermé, le terrain compris entre les haies.
Fermé à, interdit.
....à nos vaisseaux la mer toujours fermée [RAC., Iphig. I, 2]
Fermé à, qui ne reçoit pas.
À tout autre désir mon cœur était fermé [ID., Baj. v, 4]
Des yeux fermés aux beautés de la nature, et des cœurs encore moins ouverts aux sentiments qu'elle inspire [BUFF., Ois. t. XIII, P. 403, dans POUGENS]
Ah ! qu'à ces vains regrets ton âme soit fermée ! [LAMART., Harm. II, 12]
On dit de même : Un esprit fermé à certaines idées, un esprit qui ne les admet pas, ne les comprend pas.
Nuit fermée, le moment où l'obscurité est devenue complète.
N'avez-vous point remarqué que les jours n'ont point été si courts [en décembre] qu'à l'ordinaire ? il y a trois ou quatre ans que je l'entends dire à Paris ; l'abbé Têtu en avait parlé à l'observatoire, et disait qu'à cinq heures la nuit était fermée autrefois, et qu'à présent on lisait encore à cinq heures [SÉV., 609]
Aristocratie fermée, et, en général, classe fermée, celle dont les membres ne s'allient qu'entre eux, et qui n'admet pas de membres étrangers par leur origine.
À certains jeux, au domino par exemple, on dit que le jeu est fermé, lorsque aucun des joueurs ne peut plus rien poser.

PROVERBE

    Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée, c'est-à-dire il ne faut pas vouloir, ordonner des choses contradictoires.