fermail

FERMAIL

(fèr-mall, ll mouillées) s. m.
Agrate, crochet, boucle, surtout en parlant de livres. Un gros volume bien relié et garni de fermaux d'argent. Terme de blason. Boucle ronde ou en losange. Au plur. Des fermaux.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. fermalh, fermal ; bas-lat. firmaculum, ce qui sert à fixer ; de firmare, fixer (voy. FERMER). Fermail signifiait, dans l'ancienne langue, une boîte :
    Un fermail d'or, faict à maniere d'un paon qui faict la roe, à pierres et à perles [DE LABORDE, Émaux, p. 312]

fermail

FERMAIL. s.m. Vieux mot qui signifioit Agraffe, crochet, boucle, & qui s'est conservé dans le Blason. On appelle Un écu fermaillé, Celui qui est chargé de plusieurs fermaux.