ferrailler

(Mot repris de ferraillée)

ferrailler

v.i.
1. Se battre au sabre ou à l'épée.
2. Fig. Livrer combat, en actes ou en paroles : Il ferraille contre le tabagisme lutter
3. Faire un bruit de ferraille entrechoquée : L'ancre du bateau descendait en ferraillant.

ferrailler

(feʀɑje)
verbe intransitif
1. se battre à l'épée combattants qui ferraillent
2. figuré batailler Il a dû ferrailler pour avoir ce travail.

ferrailler


Participe passé: ferraillé
Gérondif: ferraillant

Indicatif présent
je ferraille
tu ferrailles
il/elle ferraille
nous ferraillons
vous ferraillez
ils/elles ferraillent
Passé simple
je ferraillai
tu ferraillas
il/elle ferrailla
nous ferraillâmes
vous ferraillâtes
ils/elles ferraillèrent
Imparfait
je ferraillais
tu ferraillais
il/elle ferraillait
nous ferraillions
vous ferrailliez
ils/elles ferraillaient
Futur
je ferraillerai
tu ferrailleras
il/elle ferraillera
nous ferraillerons
vous ferraillerez
ils/elles ferrailleront
Conditionnel présent
je ferraillerais
tu ferraillerais
il/elle ferraillerait
nous ferraillerions
vous ferrailleriez
ils/elles ferrailleraient
Subjonctif imparfait
je ferraillasse
tu ferraillasses
il/elle ferraillât
nous ferraillassions
vous ferraillassiez
ils/elles ferraillassent
Subjonctif présent
je ferraille
tu ferrailles
il/elle ferraille
nous ferraillions
vous ferrailliez
ils/elles ferraillent
Impératif
ferraille (tu)
ferraillons (nous)
ferraillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais ferraillé
tu avais ferraillé
il/elle avait ferraillé
nous avions ferraillé
vous aviez ferraillé
ils/elles avaient ferraillé
Futur antérieur
j'aurai ferraillé
tu auras ferraillé
il/elle aura ferraillé
nous aurons ferraillé
vous aurez ferraillé
ils/elles auront ferraillé
Passé composé
j'ai ferraillé
tu as ferraillé
il/elle a ferraillé
nous avons ferraillé
vous avez ferraillé
ils/elles ont ferraillé
Conditionnel passé
j'aurais ferraillé
tu aurais ferraillé
il/elle aurait ferraillé
nous aurions ferraillé
vous auriez ferraillé
ils/elles auraient ferraillé
Passé antérieur
j'eus ferraillé
tu eus ferraillé
il/elle eut ferraillé
nous eûmes ferraillé
vous eûtes ferraillé
ils/elles eurent ferraillé
Subjonctif passé
j'aie ferraillé
tu aies ferraillé
il/elle ait ferraillé
nous ayons ferraillé
vous ayez ferraillé
ils/elles aient ferraillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse ferraillé
tu eusses ferraillé
il/elle eût ferraillé
nous eussions ferraillé
vous eussiez ferraillé
ils/elles eussent ferraillé

FERRAILLER

(fè-râ-llé, ll mouillées, et non fe-râ-yé) v. n.
Frapper des lames de sabre ou d'épée les unes contre les autres ou contre quelque autre objet, de manière à faire du bruit.
Lui [la Châtre] toujours à crier : les voilà, à moi ! marche ici ! et choses pareilles, et toujours à estocader et à ferrailler [SAINT-SIMON, 216, 165]
Terme d'escrime, avec un sens péjoratif. Tirer mal, contre les principes.
Il se dit, en un sens opposé, des spadassins, des querelleurs qui ne cherchent que l'occasion de se battre à l'épée.
Tant mieux, c'est où je brille, et j'aime à ferrailler [REGNARD, Fol. amour. I, 7]
J'aime à dormir le jour, puis à courir la nuit, à jurer, à médire, à ferrailler, à battre [DESTOUCHES, Irrésolu, II, 10]
Ferrailler à la moindre petite insulte personnelle [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuvres, t. III, p. 221, dans POUGENS]
Les fers une fois engagés, je n'ai plus songé qu'à ma besogne ; elle était rude ; car Deligny tire au moins de ma force ; nous avons donc ferraillé noblement [CH. DE BERNARD, la Peau du lion, § XI]
Par extension, faire la guerre comme un spadassin tire l'épée.
N'est-ce pas un autre grand défaut dans Pyrrhus de n'avoir suivi aucune règle dans l'entreprise de ses guerres, de s'y être livré aveuglément, sans réflexion, sans cause, par tempérament, par passion, par habitude, par impuissance de se tenir en repos, et par pure incapacité de faire autre chose que ferrailler, qu'on me pardonne cette expression ? [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 427, dans POUGENS]
Il laisse à une nation belliqueuse comme la française le soin de ferrailler envers et contre tous [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 6 avr. 1674]
Fig. Disputer fortement. Ils s'engagèrent dans une discussion et ferraillèrent longtemps.
Me voilà comme Ajax, ferraillant dans l'obscurité [VOLT., Lett. Prusse, 37]

ÉTYMOLOGIE

  • Ferraille.

ferrailler

FERRAILLER. v. intr. Dans un combat ou dans un assaut, manier à tort et à travers épées, sabres ou fleurets. Ces mauvais escrimeurs ne savent que ferrailler. C'est un mauvais sujet, qui n'aime qu'à ferrailler.
Traductions

ferrailler

rattern

ferrailler

[feʀɑje] vi (= batailler) ferrailler contre qn → to cross swords with sb
ferrailler contre qch → to fight against sth