ferron

(Mot repris de ferrons)

FERRON

(fè-ron) s. m.
Terme de commerce. Se dit quelquefois d'un marchand de fer neuf en barres.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Isabeau de Courtenay, veuve de Guillaume de Roigni, se remaria à un pauvre ferron et mareschal, homme de très petit et vil estat [DU CANGE, ferro.]

ÉTYMOLOGIE

  • Fer.

ferron


FERRON, s. m. FERRONERIE, s. f. FERRONIER, IèRE, s. m. et f. [1re ê ouv. 3e e muet au 2d, é fer. au 3e, è moy. et long au 4e.] Le premier se dit d'un marchand de fer en bârres. (L'Acad. ne le met pas.) Le second du lieu où l'on fabrique et l'on vend les grôs ouvrages de fer ou de cuivre. Le 3e de celui et de celle qui vend des ouvrages de fer.