fesser

(Mot repris de fesserai)

fesser

v.t.
Donner une fessée à qqn : Ils fessent rarement leurs enfants.

fesser


Participe passé: fessé
Gérondif: fessant

Indicatif présent
je fesse
tu fesses
il/elle fesse
nous fessons
vous fessez
ils/elles fessent
Passé simple
je fessai
tu fessas
il/elle fessa
nous fessâmes
vous fessâtes
ils/elles fessèrent
Imparfait
je fessais
tu fessais
il/elle fessait
nous fessions
vous fessiez
ils/elles fessaient
Futur
je fesserai
tu fesseras
il/elle fessera
nous fesserons
vous fesserez
ils/elles fesseront
Conditionnel présent
je fesserais
tu fesserais
il/elle fesserait
nous fesserions
vous fesseriez
ils/elles fesseraient
Subjonctif imparfait
je fessasse
tu fessasses
il/elle fessât
nous fessassions
vous fessassiez
ils/elles fessassent
Subjonctif présent
je fesse
tu fesses
il/elle fesse
nous fessions
vous fessiez
ils/elles fessent
Impératif
fesse (tu)
fessons (nous)
fessez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais fessé
tu avais fessé
il/elle avait fessé
nous avions fessé
vous aviez fessé
ils/elles avaient fessé
Futur antérieur
j'aurai fessé
tu auras fessé
il/elle aura fessé
nous aurons fessé
vous aurez fessé
ils/elles auront fessé
Passé composé
j'ai fessé
tu as fessé
il/elle a fessé
nous avons fessé
vous avez fessé
ils/elles ont fessé
Conditionnel passé
j'aurais fessé
tu aurais fessé
il/elle aurait fessé
nous aurions fessé
vous auriez fessé
ils/elles auraient fessé
Passé antérieur
j'eus fessé
tu eus fessé
il/elle eut fessé
nous eûmes fessé
vous eûtes fessé
ils/elles eurent fessé
Subjonctif passé
j'aie fessé
tu aies fessé
il/elle ait fessé
nous ayons fessé
vous ayez fessé
ils/elles aient fessé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse fessé
tu eusses fessé
il/elle eût fessé
nous eussions fessé
vous eussiez fessé
ils/elles eussent fessé

FESSER

(fè-sé) v. a.
Frapper sur les fesses avec des verges ou avec la main. Fesser un petit garçon.
Fessez, fessez, ce dit la mère, La peau du cul revient toujours, [, Chansons de Gautier Garguille, XI (édit. JANET)]
En général et dans le langage plaisant, châtier.
Messieurs les sots, je dois, en bon chrétien, Vous fesser tous, car c'est pour votre bien [VOLT., Chevaux et ânes.]
Nos Zoïles honteux.... Des serpents d'Alecton nous les verrons fesser [ID., Ép. 95]
Fig. Se faire fesser, s'exposer aux choses les plus humiliantes.
Il se ferait fesser pour moins d'un quart d'écu [MOL., l'Ét. I, 2]
Je sais que pour un sol, d'une ardeur héroïque, Vous vous feriez fesser sur la place publique [REGNARD, le Légat. III, 2]
Fig. Faire vite, locution qui vient de ce qu'on traite la chose qu'on fait ainsi comme le petit garçon qu'on fouette. Fesser son vin, boire beaucoup.
Elle fesse son vin de Champagne à merveille, et sur la fin du repas elle devient fort tendre [REGNARD, Sérén. 11]
Nous les aidâmes à fesser les meilleurs vins [LESAGE, Gil Blas, VII, 14]
Pour divertir la veuve et la consoler de la perte du défunt, ils fessent son vin de Champagne à la santé du mort [DANCOURT, Sec. chap. du Diable boît. I, 1]
Fesser le cahier, faire des rôles à la hâte.
Dans les fabriques d'épingles, battre un paquet de fils de laiton à force de bras sur un billot.
Se fesser, v. réfl. Se donner le fouet à soi-même.
Aujourd'hui ce vieux fou se frappe la poitrine et se fesse devant Dieu de tous les mots plaisants qu'il a dits [DIDER., Salon de 1765, Œuvr. t. XIII, p. 263, dans POUGENS.]
Se donner le fouet l'un à l'autre. Ils se fessaient à tour de rôle.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La procession des Lydiens, en laquelle les jeunes garçons sont fessez et fouettez à l'entour de l'autel [AMYOT, Arist. 41]
    Rien ne le fit partir [le cardinal de Lorraine] de la cour que la poltronnerie, ayant eu pourtant un grand crevecœur et depit, quand, sortant de la ville, il oyoit crier parmi les rues, les boutiques et les fenestres : adieu, monsieur le cardinal, la messe est fessée [BRANT., Cap. fr. t. III, p. 80, dans LACURNE]
    Fesser le breviaire [le dire promptement] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Fesse. Cependant Grandgagnage (citant, dans le wallon, fesî, entrelacer de l'osier, l'anc. wallon fesse, latte) et Diez inclinent à penser que ce mot vient non de fesse, mais du germanique : Aix-la-Chapelle, fitse, baguette ; bavarois, fitzen, frapper avec une verge.

fesser

FESSER. v. tr. Fouetter, frapper sur les fesses avec la main ou avec des verges. Fesser un enfant. Il est familier.

fesser

Mauvais garsons lesquels il faut souvent fesser, Flagriones.

Fesser, Scutica vel virgis nates caedere, voyez Fouëtter.

Qui ont esté fessez par les quarrefours, Mastigiae, Verberones compitalitij, B.

Traductions

fesser

spank

fesser

pugfrapadi

fesser

peksma

fesser

היכה

fesser

rassskelling

fesser

平手で打つため, ひっぱたく

fesser

찰싹때리다, 찰싹 때리다

fesser

wychłosta, dać klapsa

fesser

pălmui

fesser

daska till, ge smisk

fesser

хлопати

fesser

, 打屁股

fesser

naplácat

fesser

smække

fesser

verhauen

fesser

antaa selkäsauna

fesser

tući rukom po stražnjici

fesser

rise

fesser

ตีก้นเพื่อลงโทษ

fesser

phát vào người

fesser

[fese] vt → to spank