festonner

(Mot repris de festonnes)

festonner

v.t.
Garnir de festons, découper en festons : La couturière festonne un drap.

festonner

(fɛstɔne)
verbe transitif
couture décorer avec des festons festonner une nappe

festonner


Participe passé: festonné
Gérondif: festonnant

Indicatif présent
je festonne
tu festonnes
il/elle festonne
nous festonnons
vous festonnez
ils/elles festonnent
Passé simple
je festonnai
tu festonnas
il/elle festonna
nous festonnâmes
vous festonnâtes
ils/elles festonnèrent
Imparfait
je festonnais
tu festonnais
il/elle festonnait
nous festonnions
vous festonniez
ils/elles festonnaient
Futur
je festonnerai
tu festonneras
il/elle festonnera
nous festonnerons
vous festonnerez
ils/elles festonneront
Conditionnel présent
je festonnerais
tu festonnerais
il/elle festonnerait
nous festonnerions
vous festonneriez
ils/elles festonneraient
Subjonctif imparfait
je festonnasse
tu festonnasses
il/elle festonnât
nous festonnassions
vous festonnassiez
ils/elles festonnassent
Subjonctif présent
je festonne
tu festonnes
il/elle festonne
nous festonnions
vous festonniez
ils/elles festonnent
Impératif
festonne (tu)
festonnons (nous)
festonnez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais festonné
tu avais festonné
il/elle avait festonné
nous avions festonné
vous aviez festonné
ils/elles avaient festonné
Futur antérieur
j'aurai festonné
tu auras festonné
il/elle aura festonné
nous aurons festonné
vous aurez festonné
ils/elles auront festonné
Passé composé
j'ai festonné
tu as festonné
il/elle a festonné
nous avons festonné
vous avez festonné
ils/elles ont festonné
Conditionnel passé
j'aurais festonné
tu aurais festonné
il/elle aurait festonné
nous aurions festonné
vous auriez festonné
ils/elles auraient festonné
Passé antérieur
j'eus festonné
tu eus festonné
il/elle eut festonné
nous eûmes festonné
vous eûtes festonné
ils/elles eurent festonné
Subjonctif passé
j'aie festonné
tu aies festonné
il/elle ait festonné
nous ayons festonné
vous ayez festonné
ils/elles aient festonné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse festonné
tu eusses festonné
il/elle eût festonné
nous eussions festonné
vous eussiez festonné
ils/elles eussent festonné

FESTONNER

(fè-sto-né) v. a.
Orner de festons.
La nature en ce lieu plus amie et plus douce Festonne les rochers d'arbustes et de mousse [LAMART., Joc. II, 75]
Dessiner, broder, ou découper en festons.
Il [le colibri] a le dessus du dos et de la tête de couleur d'or, sur un fond gris qui festonne le bord de chaque plume et rend le dos comme ondé de gris sous or [BUFF., Ois. t. XI, p. 68, dans POUGENS]
Absolument. Festonner, faire une broderie en point de feston.
V. n.Fig. et populairement. Aller en zigzag, étant ivre.
Se festonner, v. réfl. Se garnir de festons.
Ou ce beau peuplier de qui l'énorme tronc, Lorsque de cent hivers il a bravé l'affront, Se festonnant de nœuds d'où sort un vert feuillage, Semble orné par le temps et rajeuni par l'âge [DELILLE, Jard. I]
Les sombres sapins même se festonnent alors du vert le plus tendre [BERN. DE ST-PIERRE, Étude V]

ÉTYMOLOGIE

  • Feston.

festonner

FESTONNER. v. tr. Dessiner, broder ou découper en festons. Festonner une collerette. Festonner les bords d'une draperie.

Il s'emploie aussi intransitivement, dans la langue familière, en parlant de la Démarche titubante d'un homme ivre.