feuillant

feuillant, feuillantine

[ fœjɑ̃, fœjɑ̃tin] n.
Religieux, religieuse appartenant à une branche de l'ordre cistercien réformée en 1577 et disparue en 1789.

FEUILLANT

(feu-llan, ll mouillées, et non feuyan) s. m.
Nom de religieux réformés de l'ordre de Cîteaux, appelés en France feuillants et en Italie réformés de saint Bernard.
Membre d'un club (en 1791, 1792) de royalistes modérés qui avaient adhéré à la constitution, et dont les chefs étaient la Fayette et Bailly ; il s'appelait d'abord société de 1789, et prit le nom de feuillants lorsqu'il vint occuper le couvent des feuillants auprès des Tuileries. S'emploie aussi adjectivement : le parti feuillant.

ÉTYMOLOGIE

  • Notre-Dame de Feuillans, dans l'évêché de Rieux, à deux heures de Rieux et à six de Toulouse, abbaye fondée en 1108, et devenue en 1573 le chef de la congrégation de la plus étroite observance de Cîteaux, en latin Beata Maria fuliensis, fulium dicta a nemore cognomine, aujourd'hui Bastide des Feuillants, Haute-Garonne.

feuillant

FEUILLANT, ANTINE. s. Religieux, religieuse de l'étroite observance de Saint-Bernard. L'abbaye chef d'ordre des feuillants était au village de Feuillans, en Languedoc. Couvent de feuillantines.