feuillet

feuillet

n.m.
1. Ensemble de deux pages recto et verso d'un livre ou d'un cahier.
2. Troisième poche de l'estomac des ruminants.

feuillet

(fœjɛ)
nom masculin
feuille de papier les feuillets d'un ouvrage

FEUILLET

(feu-llè, ll mouillées ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des feu-llè-z ornés ; feuillets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
Chaque partie d'une feuille de papier pliée formant deux pages. Tourner le feuillet. Une feuille de papier in-folio contient deux feuillets ou quatre pages ; une feuille in-quarto, quatre feuillets ou huit pages ; une feuille in-octavo, huit feuillets ou seize pages.
Il [un mauvais poëte] aurait beau crier : premier prince du monde, Courage sans pareil, lumière sans seconde ; Ses vers, jetés d'abord sans tourner le feuillet, Iraient dans l'antichambre amuser Pacolet [BOILEAU, Ép. IX]
Je saute vingt feuillets pour en trouver la fin [ID., Art p. I]
Fig.
Il [Paracelse] disait qu'il ne convenait point à un homme né pour soulager le genre humain de se fixer à un point de la terre, ni à celui qui savait lire dans le livre de la nature, d'en avoir toujours le même feuillet ouvert sous les yeux [DIDER., Opin. des anc. phil. (Théosophes).]
Les tombeaux parmi les hommes sont les feuillets de leur histoire [CHATEAUB., Génie, I, V, 6]
Par extension, toute expansion plate et membraneuse.
La marmotte a, comme le loir, deux feuillets graisseux fort épais ; cependant elle n'est pas également grasse sur toutes les parties du corps [BUFF., Quadrup. t. III, p. 10, dans POUGENS]
Terme de botanique. Feuillets, lames qui doublent inférieurement le chapeau des champignons de la famille des agaricinés, et qui contiennent les fructifications. Demi-feuillet, nom donné aux lames des agarics, quand elles ne s'étendent pas du centre à la circonférence. L'écorce des arbres est feuilletée et composée de feuillets.
Dans de simples feuillets corticaux ou ligneux [BONNET, Consid. corps org. Œuvres, t. VI, p. 37, dans POUGENS]
Terme de géologie. Se dit des parties minces dans lesquelles se subdivise une couche, une assise, un lit.
Ce sont ces mêmes feuillets toujours parallèles entre eux, qui démontrent que ces masses de charbon ont été formées et déposées par le sédiment, et même par la stillation des eaux imprégnées de bitume [BUFF., 3e époq. nat. Œuvres, t. XII, p. 156, dans POUGENS]
Terme de menuiserie. Planche mince propre à faire des panneaux. Terme d'imprimerie. Petite réglette pour égaliser les blancs, etc. Espèce de scie tournante de tonnelier. Haut feuillet, une des deux feuilles de la scie de l'estadou. Peau de veau qui fixe les pointes des cardes. Rouleau de laine préparée pour être filée.
Terme d'anatomie. Troisième estomac des ruminants, tirant son nom des nombreuses lames à mamelons miliaires qui en garnissent la cavité intérieure.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Si nous rafreschirons des besognes prochaines, tant qu'à ma nation [naissance], si comme il est contenu en le procès du premier feuillet du tiers livre [FROISS., II, III, 90]
    La quelle somme icelluy deffendeur et opposant avoit baillé manuellement de son argent et de sa propre substance pour et ou nom et ou prouffit du dit Jacques Cuer, partie en escus d'or, partie aussy en un feuillet d'or garni d'un gros diamant, d'un gros ruby et d'une grosse perle [, Procès de Jacq. Cuer, ms. p. 171, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de feuille ; wallon, foiou ; ital. foglietto.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FEUILLET.
    Ajoutez :
  • Fig.
    Ma mémoire a les feuillets collés, comme ces livres qui n'ont été maniés de longtemps [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
  • REMARQUE

    • À Paris et dans le rayon, le feuillet est un bois de sciage ayant la largeur de 0m,216 à 0m,243, d'épaisseur 0m,031 à 0m,033, et de longueur 2m,50 à 4m [, Annuaire des Eaux et Forêts, 1873, p. 23]

feuillet

FEUILLET. n. m. Chaque partie d'une feuille de papier qui a été pliée ou coupée en deux, en quatre, en huit, etc., en vue d'y écrire, d'y imprimer ou d'y dessiner. Un feuillet contient deux pages. Dans le format in-quarto, la feuille a quatre feuillets, dans le format in-octavo huit, et ainsi de suite. Feuillet d'un in-folio. Feuillet d'un in-douze. Déchirer quelques feuillets d'un cahier. Ce registre est de cent feuillets.

Par analogie, il désigne, dans la langue technique, Ce qui rappelle la forme d'un feuillet; en termes de Botanique, Chacune des lames qui garnissent le dessous du chapeau des agarics; en termes d'Anatomie, le Troisième estomac des animaux ruminants, qui est tapissé de follicules; en termes de Menuiserie, une Planche mince destinée à servir de panneau; en termes de Minéralogie, une Division de couches de terrain, etc.

feuillet


FEUILLET, s. masc. FEUILLETER, v. act. [Feu-gliè, glie-té; mouillez les ll, 2e è moy. au 1er, e muet au 2d. Devant la syll. fém. cet e muet se change en è moy. il feuillette, ou feuillète; il feuillettera, ou feuillètera, etc.] Feuillet est une partie d'une feuille de papier, qui contient deux pages. "Déchirer quelques feuillets d'un livre. * Quelques-uns disent feuille en ce sens, mais mal. "J'ai perdu deux feuilles de mon livre. Dites, deux feuillets. Gasc. corr. = On dit, Figurément (st. famil.) tournez le feuillet, comme on dit, tournez la medâille; vous avez vu les raisons pour, voyez les raisons contre. = Feuilleter est, 1°. Tourner les feuillets d'un livre, ne faire que le parcourir. "Je n'ai pas vu ce livre, je n'ai fait que le feuilleter. = 2°. Étudier, consulter des livres. "Pour éclaircir cette question, il m'a falu feuilleter un grand nombre de livres. = 3°. Acomoder la pâte en sorte qu'elle se lève comme par feuillets. "Feuilleter de la pâte. — Il se dit sur-tout au participe. "Pâte bien feuilletée.
   Rousseau emploie feuilleter au figuré.
   Interrogez vos moeurs, vos passions,
   Et feuilletons un peu vos actions.
Cela n'est bon que dans le style plaisant; ou critique et mordant.

Traductions

feuillet

libro

feuillet

leaf, page

feuillet

[fœjɛ] nmleaf, page